Draisienne

« Draisienne » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Course de draisiennes à Paris en 1818.

La draisienne est l'ancêtre de la bicyclette actuelle (le vélo). Elle était en bois, munie d'un guidon et d'un dirigeoir (levier qui oriente la roue avant) et n'avait pas de pédales. Pour avancer, on poussait le sol avec ses pieds. Une draisienne pesait environ 20 kg.

Invention[modifier | modifier le wikicode]

Reconstitution d'une draisienne ancienne dans un musée en Allemagne

C'est le baron allemand Karl Drais qui l'invente en 1817 à Mannheim. Elle est alors vendue sous le nom de vélocipède en France, mais aussi appelée draisienne, ainsi que hobby-horse ou dandy-horse en Angleterre et Laufmaschine (machine à courir) en Allemagne. Elle a alors un succès notable.

Après la draisienne[modifier | modifier le wikicode]

Après avoir été à la mode quelques temps, la draisienne n'est pas vraiment utilisée comme véritable moyen de transport dans les années qui suivent. Elle n'est pas très rapide ni très confortable et on trouve qu'elle dérange la circulation normale de l'époque en ville, notamment les piétons.

C'est seulement cinquante ans plus tard : en 1867 et 1868 que se développent les premiers vélos à pédales, inventés quelques années plus tôt : la michaudine (wp). Les pédales étaient alors fixées à la roue avant. Les vélos évoluent alors très vite dans les vingt années qui suivent et vers 1890, ils ressemblent beaucoup à aux vélos d'aujourd'hui.

Draisienne moderne pour jeunes enfants[modifier | modifier le wikicode]

Petite fille sur une draisienne.
Des draisiennes en bois pour enfants.

Vers les années 2000, le principe de la draisienne est repris pour construire des petits vélos sans pédales pour les enfants d'environ 2 à 6 ans. Ils ont le même nom de draisienne en français, mais sont appelés balance bike en anglais, ce qui veux dire vélo d'équilibre. Cela vient du fait qu'ils sont un moyen efficace d'apprendre l'équilibre à vélo.

Pour les jeunes enfants, la draisienne a l'avantage de leur permettre de garder le contrôle en ayant toujours les pieds par terre, et d'apprendre progressivement l'équilibre à vélo. Ils n'ont pas à apprendre en même temps le mouvement de pédaler.

Un vélo à roulette ou un tricycle qui étaient l'étape habituelle pour apprendre à faire du vélo ne demandent pas le même équilibre que le vélo. Cet équilibre reste donc à apprendre entièrement quand l'enfant monte sur un vélo sans roulettes. Par contre les réflexes d'équilibre qu'un enfant apprend sur une draisienne sont les mêmes que pour faire du vélo. Il ne lui reste ensuite à peu près qu'à apprendre à pédaler.

Les draisiennes modernes pour jeunes enfants sont construites pour certaines en tubes métalliques comme les vélos, et pour d'autres en bois, sauf certaines pièces comme les roues bien sûr.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Portail des techniques — Tous les articles sur les moyens de transport, l'informatique, les outils et les matériaux…