Douala

« Douala » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Douala, ville économique du Cameroun, située sur la côte et ouverte sur l’océan atlantique d’après sa position géographique1.

Cette ville du Cameroun communément appelée capitale économique, retrace dans son histoire, le Cameroun d’hier, d’aujourd’hui et de demain. Le Cameroun doit toute son histoire à cette ville qui est non seulement la porte d’entrée et de sortie des personnes et des biens, mais aussi la vitrine historique d’un peuple, d’une nation, d’une Afrique en miniature2.

Présentation de quelques architectures de Douala[modifier | modifier le wikicode]

Dates et histoires Périodes
Temple de Bonalembè

Construit en 1899, ce temple fut construit par la mission suisse allemande de Bâle ; il est le 3e « Bethel » (Maison de Dieu) implanté à KamerunStadt actuel (Douala).

Protectorat allemand : 1884 à 1919
Palais du roi Manga Bell

Ce palais fût construit en 1905 par les allemands pour le roi Auguste Manga Ndumbe (King Bell). Toujours propriété de la famille royale Bell, cette bâtisse, appelée la « Pagode » est occupée depuis les années 1920 par différents locataires.

Protectorat allemand : 1884 à 1919
L’îlot de la deuxième poste allemande

La seconde poste a été construite entre 1908 et 1910 durant la période allemande. C’est dans ce second immeuble des postes que sera installé le premier télégraphe, permettant d’accéder aux communications transatlantiques. L’îlot urbain a été largement démoli en 2006.

Protectorat allemand : 1884 à 1919
Le siège du gouvernement allemand

Erigé en 1891, cette bâtisse d’inspiration classique prussienne est une des premières constructions en dur à Bonanjo. Elle a abrité le premier siège du gouvernement allemand de 1885 à 1901 à Kamerunstadt. C’est le siège de la sous-préfecture de Douala 1er.

Protectorat allemand : 1884 à 1919
Cheminée de Bonakouamouang

Elle fut construite par les allemands à la fin du 19e siècle. Cette cheminée est la dernière trace de l’usine de traitement des eaux à Douala.

Protectorat allemand : 1884 à 1919
Villa Mandessi-Bell

Cette villa fut construite par David Mandessi-Bell de 1904 à 1910. Ce dernier était, intendant du roi Rudolf Manga Bell et riche planteur.

Protectorat allemand : 1884 à 1919
Ancien hôpital général

Cet hôpital colonial fut construit en 1896 par l’administration allemande. Ce bâtiment a été l’hôpital public de Douala jusqu’à sa désaffection à la fin des années 60. Aujourd'hui, il abrite la délégation régionale de la culture et les services du groupement mobile d’intervention (GMI) de la police.

Protectorat allemand : 1884 à 1919
Ancien commissariat de police

Il fut construit par les allemands au 19e siècle. En 1914, le roi Rudolph Manga Bell et son secrétaire Adolph Ngosso Din ont été condamnés à mort, accusés de trahison par l’administration allemande. Ils ont été pendus dans la cour de ce commissariat. Théâtre de cette tragédie, ce bâtiment construit au début du XXe siècle abrite aujourd'hui les services de la marine marchande.

Protectorat allemand : 1884 à 1919
Le palais de justice

Ce palais de Douala a été construit de 1930 à 1931, sous le mandat français. Il abrite aujourd'hui la cour d’appel du littoral.

Période franço-anglaise : 1919 à 1960
Ancienne résidence du chef de circonscription

Cette résidence fut construite en 1930 par l’administration française, cette maison a d’abord été la résidence de fonction du chef français de circonscription de Douala. Erigé sur l’ancien site du tribunal des races institué pendant le protectorat allemand, le bâtiment abrite aujourd'hui le tribunal de grande instance.

Période franço-anglaise : 1919 à 1960
Ancien siège de la Woerman Linie

Ce bâtiment à l’étage a été construit en 1927 comme siège de la firme commerciale allemande Woerman Linie. Il abrite aujourd'hui les services de la délégation régionale du développement urbain et de l’habitat.

Période franço-anglaise : 1919 à 1960
Chambre de commerce (1927-1928)

Ce bâtiment a été construit sous l’administration française entre 1927 et 1928 pour accueillir la chambre de commerce, organisme créé à Douala en 1921. Aujourd'hui, elle est toujours en service.

Période franço-anglaise : 1919 à 1960
La cathédrale Saint Pierre et Saint Paul

Le bâtiment fut construit en 1936 par les pères spiritains français non loin de la première église catholique. Aujourd'hui disparue, bâtie en 1898 par les pères pallontins allemands. La cathédrale aujourd'hui a connu un revêtement et continue d’accueillir de nombreux fidèles.

Période franço-anglaise : 1919 à 1960
Le monument du général Leclerc

Erigé suite à la contribution du Cameroun pour la libération de la France grâce à l’appel lancé par le Général De Gaulle.

Période franço-anglaise : 1919 à 1960
Le monument à la mémoire des militaires et marins français et alliés tombés au champ d’honneur pendant la campagne du Cameroun de 1914 à 1918. Période franço-anglaise : 1919 à 1960

Références[modifier | modifier le wikicode]

Autres[modifier | modifier le wikicode]

Site officiel de la ville de Douala


Portail de l'Afrique —  Tout sur l'Afrique, sa culture, son histoire...