Discussion:Marxisme

Aller à : navigation, rechercher

Position de l'expression : « le communisme »[modifier le wikicode]

Dans la théorie marxiste, le communisme est bien d'abord et avant tout un mouvement social. Ce n'est que par extension que les marxistes appellent « communisme » le résultat de ce mouvement tel qu'ils l'anticipent (la société sans classes).

« Le communisme n'est pour nous ni un état qui doit être créé, ni un idéal sur lequel la réalité devra se régler. Nous appelons communisme le mouvement réel qui abolit l'état actuel. Les conditions de ce mouvement résultent des prémisses actuellement existantes. » K. Marx et F. Engels, L'idéologie allemande.

Paragraphe « les États marxistes en pratique »[modifier le wikicode]

Ce paragraphe n'a aucun sens. Pis, il énonce une erreur flagrante : il existerait une unité théorique entre Marx, Lénine, Staline, Mao et Casto.

Je rappelle que le marxisme, c'est bien le corpus théorique élaboré par Marx. Ce dernier étant mort en 1883, le marxisme n'a, par définition, pas évolué depuis – et ne peut pas évoluer. Toute autre personne que Marx peut soit partager ses analyses – il est donc marxiste ; soit être en désaccord avec elles – il n'est donc pas marxiste. La seule étiquette qu'il se donne lui-même ne suffit pas à distinguer le marxiste, d'autant plus que la plupart des soi-disant marxistes s'accusent mutuellement depuis un siècle de remettre en cause la théorie élaborée par Marx : si Lénine est marxiste, alors Kautsky ne peut pas l'être ; si Bordiga est marxiste, alors Staline ne peut pas l'être ; si Mao est marxiste, alors Khrouchtchev ne peut pas l'être ; etc. Je conçois que cet article ne soit pas le lieu idoine pour prendre position dans ce débat, mais on ment purement et simplement au lecteur en faisant comme s'il n'existait pas, et en laissant croire qu'il existerait une unité théorique derrière tous les marxistes autoproclamés. Concrètement, cela revient à servir au lecteur, sans le moindre recul, les thèses de Staline et Mao.

Par ailleurs, il y a quelques non-sens dans la rédaction actuelle du paragraphe :

Le titre : « les États marxistes en pratique ». Le marxisme n'est pas une « recette » qui puisse être « mis en pratique », il est une analyse du mouvement communiste, de ses causes, de ses ressorts et de ses conséquences prévisibles. Le marxisme récuse explicitement l'idée selon laquelle l'histoire serait faite d'idées « mises en pratique ». En outre, un État n'est jamais un ensemble idéologiquement cohérent. Ce titre n'a donc, à double titre, aucun sens.

Lénine n'a pas lancé la révolution de 1917, encore une fois à double titre : d'abord parce qu'elle a commencé en février ; ensuite parce que de toute façon, un parti ne « lance » pas une révolution. Un coup d'État, pourquoi pas, mais pas une révolution qui par définition est un mouvement des masses. Les masses, ça ne se lance pas – sauf peut-être à s'appeler Dieu – ; au mieux, ça se dirige.

« La Chine et Cuba sont devenus communistes au nom du marxisme » Encore une fois, c'est un non-sens. Le marxisme analyse le communisme comme une conséquence du capitalisme, pas comme un idéal à accomplir. Par définition, un marxiste ne fait rien du tout « au nom du marxisme ».

Staline et Mao ne s'en sont pas pris qu'à des bourgeois (la classe sociale à combattre), loin s'en faut. Par ailleurs, Mao prônait même ouvertement la collaboration entre les classes ! Sacré « marxisme » !

En conséquence, j'ai rétabli les modifications du paragraphe.