Discontinuité de Mohorovicic

« Discontinuité de Mohorovicic » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Schéma de la réfraction des ondes P

La discontinuité de Mohorovicic (appelée généralement Moho), est une limite matérialisée par une différence de roches à 30 km de profondeur en moyenne. Elle sépare la croûte terrestre (composée de granite pour la croûte continentale et de basalte pour la croûte océanique) du manteau (composé de péridotite). Sa profondeur varie de 30 à 70 km de profondeur sous la croûte continentale, à 5 à 10 km de profondeur sous la croûte océanique.

Sa découverte[modifier | modifier le wikicode]

En 1909, le scientifique croate Andrija Mohorovicic s'aperçoit qu'à la suite d'un séisme, les stations d'enregistrement proches (moins de 100 km), reçoivent deux fois les ondes, une première fois lorsque les ondes arrivent directement, puis une sorte d'écho. Il interprète la deuxième réception comme la conséquence d'une réflexion des ondes sur un changement de matériau.
Avec des calculs prenant en compte entre autre la vitesse des ondes et la distance entre l'origine des ondes et la station d'enregistrement, il estime la profondeur de cette discontinuité qui prendra ensuite son nom.

Portail de la géologie —  Tous les articles sur la géologie et les sciences de la Terre.