Garçon devant un ordinateur.jpg
Hollie Little Pink Laptop.jpg
les articles à compléter  • le Livre d'or
Ce sont des enfants, des adolescents et des adultes qui écrivent et qui font la maintenance de Vikidia. Participez vous aussi !

De Cape et de Crocs

« De Cape et de Crocs » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Super article Tu lis un « super article ».
Illustration classique d'un roman de cape et d'épée, en l'occurrence le Bossu de Paul Féval.

De cape et de Crocs est une série de bandes dessinées scénarisée par Alain Ayroles et dessinée par Jean-Luc Masbou. Elle est publiée chez les éditions Delcourt, collection Terres de légende, depuis 1995. Plusieurs volumes devraient venir compléter, dans les années qui viennent, les dix volumes de l'histoire originale. Le tome 11 est sorti en novembre 20141 et le tome 12 est sorti en 2016.

Elle raconte les aventures d'animaux anthropomorphiques2, Armand de Maupertuis et Lope de Villalobos, dans un univers complexe et assez décalé, allant de l'Europe du XVIIe siècle jusqu'à la Lune.

La série est caractérisée par un humour omniprésent, de multiples références à la littérature classique ainsi qu'un mélange des genres habituellement utilisés dans la fiction : roman de cape et d'épée, aventure, science-fiction, ...

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Au XVIIe siècle, le renard Messire Armand Raynal de Maupertuis et le loup Don Lope de Villalobos y Sangrin, deux amis inséparables, le premier poète français et le second aventurier espagnol, se lancent à la recherche du trésor des Îles Tangerines, avec leurs amis Eusèbe le lapin, bien plus courageux que ne le laisse croire son apparence attendrissante, le Raïs Kader, ancien janissaire devenu aventurier, et les amantes des héros : la bohémienne Hermine et la tendre Séléné Spilorcio. Mais d'autres personnages veulent le trésor, tels que le Capitan Mendoza, chevalier espagnol cruel et impitoyable rêvant de pouvoir et de richesse, ainsi que l'avare, père de Séléné, Cénile Spilorcio, est obsédé par la richesse. Mais une révélation change la donne :

De très nombreuses péripéties vont rendre la mission des deux héros difficiles. Pour sauver la Lune des ambitions démesurées du prince, vaincre le Capitan Mendoza qui s'est rallié à la cause de ce dernier en espérant pouvoir satisfaire plus tard ses propres ambitions, aider le Raïs Kader à retrouver sa fille bien-aimée, puis rejoindre leurs belles, les talents de poètes et d'escrimeurs des deux compagnons vont leur être bien utiles, dans cet enchaînement de voyages et de combats (ces derniers étant parfois des combats à coup de rimes plutôt qu'à coup d'épées) !

Personnages[modifier | modifier le wikicode]

Gentils[modifier | modifier le wikicode]

Armand Raynal de Maupertuis[modifier | modifier le wikicode]

Le personnage du renard est très présent dans la littérature populaire.

Armand Raynal de Maupertuis est un renard, gentilhomme et poète français, venu de Gascogne (comme le chevalier D'Artagnan du roman Les Trois Mousquetaires d'Alexandre Dumas3). Il est, avec Lope, le personnage principal de l'histoire. Comme ce dernier, il est totalement humanisé, malgré un (très faible) penchant pour les poules et l'utilisation du mot « glapir » lorsqu'il hurle sa devise familiale : « Maupertuis, ose et rit ! ».

Cette phrase résume tout à fait sa personnalité : bien qu'il manie fort bien l'épée, c'est un intellectuel, doué d'humour et surtout d'un véritable don pour l'art et en particulier la poésie, là où Lope est une pure bête de combat, incapable de faire des rimes. Lorsqu'ils arrivent sur la Lune, où la tradition est de se battre en duel en rimes (l'épée n'étant pas forcément obligatoire), ce don lui sera fort utile. Il parle un français soutenu. Il n'a pas de religion bien définie, contrairement à Lope qui est un catholique fervent. Bien qu'il soit généralement assez posé, il est capable d'avoir des sautes d'humeur, comme lorsqu'il se brouille avec Lope un peu avant la fin de l'aventure.

Fou amoureux de Séléné, fille de l'avare Cénile Spilorcio, il est prêt à tout pour elle, même s'il ne la retrouvera que assez tardivement dans l'histoire.

Don Lope de Villalobos y Sangrín[modifier | modifier le wikicode]

Don Lope de Villalobos y Sangrín est un loup gentilhomme espagnol. Son nom est une référence au loup Ysengrin du Roman de Renart4 (le « Maupertuis » dans le nom d'Armand est d'ailleurs une référence au logis de Renart, Maupertuis4). Comme Armand, l'autre personnage principal de la série, il est totalement humanisé, ne gardant de l'animal d'origine que la férocité, notamment durant les combats. Il est en effet colérique, têtu, courageux au point d'être sans doute téméraire. Ses qualités au combat, là où Armand, bien qu'y excellent, est plutôt un animal d'esprit, en font un allié précieux autant qu'un ennemi redoutable. Sa phrase fétiche est d'ailleurs « Carne y Sangre ! » (« Chair et sang ! »), qui montre bien sa férocité et son penchant pour les combats. Il a toutefois un point faible : sa peur des rats, qui manque plusieurs fois de le perdre : il est incapable de se dominer lorsqu'il en voit. Lorsque les héros affrontent les chimères, elles deviennent pour Lope, bien évidemment, un rat géant. Bien qu'il parle très bien français, il a l'habitude d'hispaniser les noms des autres personnages (« Armando », « Eusebio », ...). Il est un catholique passionné, qui ne supporte pas les musulmans, grands ennemis des catholiques, avant de devenir ami avec le Raïs Kader, lui aussi très pratiquant, mais de l'Islam.

Il est amoureux d'Hermine la bohémienne, bien qu'il se méfie d'elle au début de l'aventure. Il entretient en effet avec elle une relation d'amour-haine, et est souvent déprimé de voir que leurs fiertés respectives les empêchent de vivre heureux. Il finit toutefois par l'épouser.

Eusèbe[modifier | modifier le wikicode]

Eusèbe est un lapin blanc français. On peut bien évidemment le considérer comme une référence au lapin blanc d'Alice au pays des merveilles de Lewis Caroll. Il a lui aussi un comportement humain.

Personnage innocent, parfois naïf, il est doté d'une apparence adorable, étant un effet un petit lapin blanc très mignon. Toutefois, il cache un passé énigmatique, qu'il tente plusieurs fois de raconter mais il est interrompu à chaque fois. On sait qu'il était garde du cardinal de Richelieu et a été trahi par son frère jumeau.

Eusèbe est-il une référence au Lapin blanc ?

Il rencontre Armand et Lope dans le tome 1, ramant dans la même galère qu'eux. Il les libèrent après avoir dérobé le fouet du garde-chiourme par ceux-ci et devient un de leurs plus fidèles alliés. Il les accompagne durant toute l'aventure, faisant souvent preuve du courage, vainquant plusieurs fois ses craintes pour sauver Lope et Armand. Il aime beaucoup les carottes et devient ami avec un caillou sur la Lune, certains cailloux y étant dotés de sensibilité.

Les auteurs ont annoncé que, après la fin de l'histoire originale dans le tome 10, les tomes 11 et 12 seront centrés sur sa vie avant qu'ils ne rencontrent les deux héros5.

Le Raïs Kader[modifier | modifier le wikicode]

Le Raïs Kader est un ancien janissaire, c'est-à-dire une sorte de « soldat d'élite » de l'armée du sultan de l'Empire ottoman6, qui est ensuite devenu aventurier.

Imposant, intelligent, il est sous ses airs rudes un homme honnête et courageux, qui est fou de colère contre les Espagnols depuis l'enlèvement par ces derniers de sa fille Yasmina alors que celle-ci était encore une enfant. Sa motivation dans l'aventure est en effet de se servir de sa part du trésor pour attaquer Maracaibo, où sa fille est retenue.

Fervent musulman, il est très souvent en désaccord avec Lope, catholique espagnol, allant même jusqu'à vouloir se battre en duel avec lui : cette promesse sera l'un des éléments comiques récurrents de la série, étant sans cesse rappelée par les deux rivaux impatients d'en découdre, jusqu'à ce qu'il ne devienne réalité au moment du final. Toutefois, au fil des albums, il se surprend à ressentir de l'amitié profonde pour le loup, qui lui rend bien ce sentiment.

Hermine[modifier | modifier le wikicode]

Très belle Tzigane, cette jeune femme est pleine d'intelligence et de malice. Farouchement attachée à sa liberté, elle invente un astucieux mensonge pour repousser les avances du jeune Andreo Spilorcio, qui la courtise ouvertement : elle lui fait croire que les siens réclament une somme de cinq cents écus à qui voudra lui demander sa main. Ce mensonge est à l'origine de toute l'intrigue de la série...

Elle tombe amoureuse de Don Lope, et cette attirance est réciproque. Toutefois, le caractère des deux amants les empêche de vivre une relation sereine; ils se disputent en effet très souvent. Cela ne les empêchera pas de se marier dans le tome 10 de la série.

Elle a plusieurs atouts : son intelligence, qui sauve plusieurs fois les héros de situations désespérées, son charme, dont elle use sans scrupules sur le capitaine Boone pour faire gagner du temps à ses amis, et son courage, ce dont manque souvent son amie Séléné.

Elle semble inspirée du personnage d'Esmeralda dans le roman Notre-Dame de Paris (roman) de Victor Hugo7.

Séléné Spilorcio[modifier | modifier le wikicode]

Fille adoptive de Cénile Spilorcio et donc sœur d'Andreo, c'est une jolie jeune femme aussi blonde que Hermine a les cheveux noirs. Personnage très énigmatique et peu bavarde, elle a été trouvée par Cénile au fond d'un puits, et, selon les propres termes d'Andreo, elle avait l'air d'être tombée de la Lune, ce qui explique l'origine de son nom, « Séléné », comme la déesse grecque de la Lune Séléné8.

Retenue recluse par son père qui souhaite l'épouser, elle est sans cesse courtisée par Mendoza, qu'elle déteste. Elle est finalement « enlevée » par Armand juste avant le départ vers la Lune, ce qui permet de suivre tout le monde jusqu'à la fin de l'aventure. Elle cache un grand secret qu'elle-même ignore, et que l'on apprendra que dans le tome 10.

Hermine est inspirée de Esmeralda, personnage du roman Notre-Dame-de-Paris de Victor Hugo.

Elle semble amoureuse d'Armand jusqu'au tome 10, où il devient évident qu'elle est en réalité amoureuse du Maître d'armes, ce qui sera très difficile à apprendre pour le pauvre renard.

Le professeur Bombastus[modifier | modifier le wikicode]

Le professeur Bombastus est un savant un peu fou. Distrait, excentrique, prétentieux, obsédé par ses recherches scientifiques, bavard, ennuyeux à mourir, il n'en est pas moins un génie qui sauve plusieurs fois la situation, même s'il n'est absolument pas digne de confiance (car il lui arrive aussi de faire largement empirer la situation)...

Le Maître d'armes[modifier | modifier le wikicode]

Le Maître d'armes, alias Cyrano de Bergerac9 (on le devine grâce à plusieurs indices dispersés dans les derniers tomes) est un vaillant guerrier, premier Terrien arrivé sur l'astre lunaire et ancien combattant qui, s'étant retiré, ne veut plus entendre parler de guerres. Lope et Armand finissent par le convaincre de revenir pour protéger la Lune du prince Jean et reformer les cadets de la Lune (qui sont trois mousquetaires...10). Il se retrouve en rivalité avec Armand lorsque son attirance (réciproque) pour Séléné devient flagrante.

Le Roi de la Lune[modifier | modifier le wikicode]

Le Roi de la Lune est le frère du prince Jean et de Mademoiselle. Il ressemble beaucoup à Jean physiquement mais est totalement différent psychologiquement.

Colin de la Lune[modifier | modifier le wikicode]

Colin de la Lune est un des trois cadets, la troupe d'élite du roi de la lune. Il est très belliqueux.

Phébus de Litotie, dit Fort-à-Bras[modifier | modifier le wikicode]

Fort-à-Bras est un des trois cadets, la troupe d'élite du roi de la lune. Il est assez gros et fait des litotes

Aldrin de Redondie[modifier | modifier le wikicode]

Aldrin de Redondie est un des trois cadets, la troupe d'élite du roi de la lune. Il fait des redites.

Adynaton d'Hyberpolie[modifier | modifier le wikicode]

Adynaton d'Hyberpolie est un poète d'Agatarchidès. Il fait des rixmes, sortes de slams en alexandrins dans un bar d'Agatarchidès. C'est là qu'il rencontre Armand, avec qui il dispute une rixme.

Antagonistes[modifier | modifier le wikicode]

Capitan Mendoza[modifier | modifier le wikicode]

Ce chevalier espagnol, fourbe et cruel, est le grand méchant de la série. Il est dans toute l'aventure opposé aux héros, quel que soit son employeur (Cénile Spilorcio ou le prince Jean).

Il rencontre les héros dans le premier volume, commandant la galère où ceux-ci doivent ramer. Vaincu par Armand et Lope, il réussit à découvrir l'existence du trésor et décide de travailler pour Cénile Spilorcio, le convaincant de se mettre à sa recherche quitte à dépenser une forte somme pour cela. Il décide ensuite de
Le rêve du prince Jean est de reconquérir la Lune, d'où il a été exilé après avoir tenté un coup d'État contre son roi de frère.
travailler, avec Cénile, pour le prince Jean Sans Lune, usant de flatterie pour le convaincre de mettre ses plans à exécution. Il projette en réalité de renverser le prince puis de partir lui-même à la conquête de la Terre.

Son nom est une référence au Capitaine Mendoza, un des commandants du Sergent Garcia dans Zorro11, ainsi qu'à un autre Mendoza, celui du célèbre dessin animé des années 1980 Les Mystérieuses Cités d'or12. Physiquement, il est inspiré de l'acteur Guy Delorme (1929-2005), spécialisé dans les rôles de félons dans des films de cape et d'épée13, qui signera d'ailleurs la préface du tome 7 de la série en 2005, quelques mois avant sa mort14.

Prince Jean Sans Lune[modifier | modifier le wikicode]

Jean Sans Lune est l'un des méchants principaux de la série, et sans doute le plus puissant, bien que Mendoza reste le pire ennemi des héros.

Il lui faut un certain temps avant d'apparaître : il n'est même pas évoqué dans la première moitié de la série, malgré le rôle majeur qu'il y joue, dans l'ombre. Il réussit ensuite à retourner sur la Lune avec ses fidèles, voulant reconquérir le trône détenu par son frère, qui lui ressemble comme deux gouttes d'eau. À la tête d'une immense armée à laquelle le Capitan Mendoza apprend l'art de la guerre, il fait preuve d'une immense cruauté avec les Sélénites (les habitants de la Lune), répandant avec Mendonza et Cénile des maux qui, jusqu'ici, n'étaient pas présents autre part que sur la Terre : la guerre, la misère, la terreur, la violence, ...

Il a un caractère assez grotesque : ridicule, vaniteux, doté d'un petit rire irritant, il se proclame toutefois amateur d'art et finira par devenir homme de théâtre une fois vaincu, et son sens de la mise en scène et du spectacle sont présents à chacune de ses apparitions. Lorsqu'il règne sur la Lune, son train de vie semble être devenu une assez ridicule imitation de celui de Louis XIV au château de Versailles. Il est inspiré par le prince Jean, le célèbre ennemi de Robin des Bois15.

Harpagon a inspiré le personnage de Cénile Spilorcio, père d'Andreo et Séléné, allié de Mendoza puis conseiller du prince Jean.

Cénile Spilorcio[modifier | modifier le wikicode]

Cénile Spilorcio est un armateur vénitien. Ce vieil avare est prêt à tout pour avoir de l'argent, quitte à être malhonnête : il n'hésite en effet pas à s'associer avec le capitan Mendoza ou à travailler pour le prince Jean, uniquement dans le but d'avoir le trésor ou de s'enrichir. Cela ne l'empêche pas de ressentir parfois des sentiments, comme vis-à-vis de sa fille adoptive Séléné pour qui il ressent un amour plus que paternel... Mais généralement, sa soif d'argent et d'or est la plus forte. Il est largement inspiré du personnage d'Harpagon dans L'Avare de Molière16.

Personnages changeants de camp ou dont le camp n'est pas clair[modifier | modifier le wikicode]

Andreo Spilorcio[modifier | modifier le wikicode]

Andreo Spilorcio est le fils de Cénile. Il est très différent de son avare de père : beau comme un dieu, dépensier, plutôt sympathique, il est particulièrement lâche et même un peu niais (il se cache dans sa chambre pour faire croire à son enlèvement !). Toutefois, il se ragaillardit au fil de l'aventure, risquant même sa vie pour sauver celle d'Hermine, dont il est éperdument amoureux. Il se découvre, sur la fin de l'histoire, une vocation pour le théâtre, avec son ami et domestique Plaisant (sorte d'hommage à Scapin des Fourberies de Scapin17 ou Figaro du Mariage de Figaro). Andreo lui-même peut faire penser à Léandre de la pièce Les Fourberies de Scapin17.

Captain Boney Boone[modifier | modifier le wikicode]

Le Captain Boney Boone est le capitaine d'une bande de pirates cruels, stupides et peureux. Lui-même est assez ridicule avec son poulet sur son épaule (qu'il prend pour un perroquet) et sa manie de pousser des jurons centrés sur le squelette humain (« Mille tibias ! », etc). Son nom vient d'ailleurs de « bone », qui signifie « os » en anglais. Caricature bête et méchante du capitaine Haddock des Aventures de Tintin18 ou de Barbe-rouge d'Astérix19, il devient plus humain au fil des tomes : né dans la misère (« dans le ruisseau » selon ses propres dires), il ne voulait pas être pirate et ne rêve que de gloire. Il devient gentil grâce au discours de son second, Monsieur de Cigognac.

Monsieur de Cigognac[modifier | modifier le wikicode]

Monsieur de Cigognac est une cigogne. C'est le second du Captain Boone. Il fait entrer les pirates dans le camp des gentils grâce à son discours dans le tome 9.

"Mademoiselle"[modifier | modifier le wikicode]

Mademoiselle est la sœur du roi de la Lune et du prince Jean. Cette beauté vénéneuse, comme Milady de Winter du roman Les Trois Mousquetaires20, n'hésite pas à se servir de ses charmes sur Lope, et est totalement dévouée à son renégat de frère, le Prince Jean. Physiquement, elle ressemble très fortement à Séléné Spilorcio.

Liste des albums[modifier | modifier le wikicode]

  1. Le Secret du janissaire (1995)
  2. Pavillon noir ! (1997)
  3. L'Archipel du danger (1998)
  4. Le Mystère de l'île étrange (2000)
  5. Jean Sans Lune (2002)
  6. Luna incognita (2004)
  7. Chasseurs de chimères (2006)
  8. Le Maître d'armes (2007)
  9. Revers de fortune (2009)
  10. De la Lune à la Terre (2012)
  11. Vingt mois avant (2014)
  12. Si ce n'est toi... (2016)

Adaptations et prequels[modifier | modifier le wikicode]

Pièces de théâtre[modifier | modifier le wikicode]

  • En 2002, à l'occasion de la sortie du tome 4, Ayroles et Masbou s'associent pour une « farce héroïque » en un acte, Le Médecin imaginaire, qui est distribuée avec le nouveau volume21. Elle raconte comment les deux héros se sont rencontrés. La pièce contient des références aux pièces de Molière, Le Malade imaginaire et Le Médecin malgré lui, mais aussi à Cyrano de Bergerac d'Edmond Rostand. Elle a été jouée notamment en 2002 au théâtre Montansier de Versailles et en 2011 au château de Vaux-le-Vicomte par la compagnie des Mille chandelles.
  • La compagnie des Masques a créé deux pièces reprenant l'univers de la saga : Le Trésor des îles Tangerines et De Cape et de Crocs : l'Expérience22.

Tomes 11 et 12[modifier | modifier le wikicode]

Bien que l'histoire originale soit terminée dans le tome 10, de nouveaux tomes vont venir compléter l'univers de la série : ainsi, les tomes 11 et 12 vont raconter l'histoire d'Eusèbe, le lapin blanc au passé trouble, avant qu'il ne prenne part à la quête de Lope et Armand. Le tome 11 est sorti en novembre 20145. et le tome 12 est sorti en 2016.

Pour aller plus loin...[modifier | modifier le wikicode]

Vikiliens pour compléter[modifier | modifier le wikicode]

Bibliographie[modifier | modifier le wikicode]

  • Alain Ayroles et Jean-Luc Masbou, De Cape et de Crocs, 10 volumes parus, Delcourt - Terre de légendes, depuis 1995

Liens externes[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Article mis en lumière la semaine du 22 février 2016.
Portail de la littérature —  Tous les écrivains, les poètes, les romans…