Débarquement de Provence

« Débarquement de Provence » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Le débarquement de Provence est une grande opération militaire menée par les Alliés durant la Seconde guerre mondiale sous le nom de code opération Anvil Dragoon. Elle débute le matin du 15 août 1944 sur le littoral provençal, entre Toulon et Cannes. Combinée aux opérations qui se déroulent en Normandie, elle aboutit à la libération d'une grande partie du territoire français.

D'abord baptisée Anvil (Enclume) puis Dragoon (Dragon), cette opération est placée sous le commandement du général Alexander Patch, qui dirige la VIIe armée[Quoi ?] américaine. Il choisit de débarquer à l'est d'Hyères, entre le cap Nègre et Agay. Pour la première fois, une véritable armée française est présente sous les ordres d'un homme : le général Jean de Lattre de Tassigny. Les objectifs du débarquement sont de libérer Marseille et Toulon, puis de gagner la vallée du Rhône pour effectuer la jonction avec les troupes débarquées en Normandie.

Débarquement[modifier | modifier le wikicode]

Dans la nuit du 14 au 15 août, 9 000 parachutistes britanniques et américains sont largués par plus de 400 avions. Les véhicules sont acheminés par des planeurs. Dirigés par le général Robert T. Frederick, ils sont largués entre les massifs des Maures et de l'Estérel. Ils ont comme objectif de s'emparer des routes afin d’empêcher l’afflux de renforts ennemis depuis l’ouest, et de marcher au plus vite vers Cannes.

Les navires arrivent à l'aube et débarquent près de 115 000 hommes en 2 jours. L'assaut est si rapide que les Allemands n'ont pas eu le temps de riposter. Il n'y a que quelques dizaine de victimes chez les Alliés.

Le 19 août 1944, les Allemands reçoivent l'ordre de se replier à l'exception des garnisons de Marseille et Toulon qui doivent résister aux assauts alliés.

À Toulon, la garnison allemande de 18 000 soldats résiste et ne se rend que le 26 août. À Marseille, malgré l'aide de la population qui se révolte, la garnison de 20 000 Allemands ne se rend que le 28 août.

Les Américains qui se dirigent vers la vallée du Rhône font la jonction avec l'armée du général Patton aux alentours de Dijon le 12 septembre 1944.


Portail de la Seconde Guerre mondiale —  Tous les articles sur la Seconde Guerre mondiale