Croix-Rouge

« Croix-Rouge » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Drapeau de la Croix-Rouge

Les termes Croix-Rouge et Croissant-Rouge sont souvent utilisés comme nom court pour le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge.


La croix rouge est un symbole qui, d'après les Conventions de Genève, doit être placé sur les véhicules et bâtiments humanitaires et médicaux, afin de les protéger contre une attaque militaire.

Le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge se compose du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, et des Sociétés nationales (Croix-Rouge ou Croissant-Rouge, selon les pays).

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Le cristal rouge

À l'origine, en 1864, la croix rouge (qui est le drapeau de la Suisse aux couleurs inversées) devait être le seul symbole reconnu par les Conventions de Genève. L'unicité et l'universalité de l'emblème protecteur vont de pair avec sa neutralité.

Cependant, l'Empire ottoman, qui avait pourtant à l'origine accepté le symbole neutre de la croix-rouge, considéra en 1876 qu'il s'agissait d'un symbole chrétien et qui rappelait l'emblème des Croisés ; les Turcs créèrent alors l'emblème du croissant rouge. Ils seront suivis par d'autres pays musulmans et le croissant finit par être accepté comme emblème alternatif en 1929. Le lion-et-soleil rouge iranien a également été reconnu comme emblème mais, après la révolution islamique en 1979, est tombé en désuétude. Les autorités iraniennes ont en effet annoncé qu'elles utiliseraient le croissant rouge, mais se sont toujours gardées de renoncer officiellement au lion-et-soleil (ou d'en demander la suppression).

Le 8 décembre 2005, le cristal rouge a été adopté lors de la signature du troisième protocole additionnel aux Conventions de Genève de 1949 par 98 États (27 contre et 10 abstentions). Ce nouvel emblème pourra être utilisé par toute composante du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge qui, pour des raisons culturelles ou opérationnelles, préfère ne pas utiliser le croissant ou la croix. Depuis le 22 juin 2006, le cristal est utilisé par le Magen David Adom (la Société nationale d'Israël) dans ses opérations de secours menées hors du territoire national. En effet, l'emblème (l'étoile de David) n'est pas reconnu par le droit international humanitaire. L'emploi du cristal rouge n'est cependant pas limité à Israël : toute autre Société nationale qui n'est pas satisfaite par la croix ou le croissant peut désormais choisir le cristal, qui jouit des mêmes protections (et critères d'emploi) que la croix rouge et le croissant rouge.

Pour plus d'information sur l'emblème, voir la section Les emblèmes de l'article sur le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge.

Propriété et description[modifier | modifier le wikicode]

L'emblème de la croix rouge est la propriété du Comité international de la Croix-Rouge et de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge qui en autorisent l'usage aux Sociétés nationales de la Croix-Rouge, aux services sanitaires militaires et au personnel religieux militaire. Toute représentation d'une croix rouge sur fond blanc hors de ce champ - et en temps de paix - est une usurpation caractérisée.

En France, jusqu'aux années 1950, les pharmacies avaient souvent comme enseigne une croix rouge mais la loi (qui datait de 1913) a fini par leur imposer l'usage de la croix verte qu'ils déposent officiellement comme marque collective en 1984.

Drapeaux ressemblants[modifier | modifier le wikicode]

  • Le drapeau de l'Angleterre, croix rouge sur fond blanc, bras de la croix touchant les bords
  • Le drapeau de la Suisse, croix blanche sur fond rouge (couleurs inversées)
  • Le drapeau du Tonga, fond rouge avec carré blanc et croix rouge en franc-quartier (dans le coin d'en haut à gauche)

Règles d'utilisation[modifier | modifier le wikicode]

Ambulance de la Croix-Rouge

En temps de guerre, toute personne ou organisation ne participant pas au conflit et portant assistance aux blessés peut porter le signe de la croix-rouge, sous réserve qu'elle ne soit pas accompagnée d'une inscription faisant référence au Mouvement International de la Croix-Rouge et du Croissant Rouge. De même, en temps de guerre, la croix n'est pas soumise à des conditions graphiques.

Ainsi qu'il est prévu par les Conventions de Genève, le symbole de la croix rouge peut être utilisé uniquement pour :

Les conventions de Genève imposent à leurs signataires d'interdire l'usage non-autorisé du nom et de l'emblème en temps de paix comme en temps de guerre, afin d'assurer le respect universel du symbole.

Cependant, la croix, avec des couleurs variables, est un symbole international indiquant les premiers secours, le matériel médical... comme par exemple en France la croix verte qui figure sur les armoires à pharmacie, et la croix blanche qui est dans le logo de deux associations de secourisme, la Fédération des Secouristes Français Croix Blanche et la Fédération Nationale de Protection Civile, ou en Belgique la croix jaune et blanche.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Images sur la Croix-Rouge Vikidia possède une catégorie d’images sur la Croix-Rouge.

Liens externes[modifier | modifier le wikicode]

Portail de la médecine —  Tous les articles sur la médecine, les médecins, les maladies...