Crise de Crimée

« Crise de Crimée » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Confusion Ne pas confondre avec Guerre de Crimée !
Carte de la Crimée (vert sombre), de l'Ukraine (vert pâle) et de la Russie (rose).

La crise de Crimée est une crise qui a eu lieu en printemps 2014 et qui fait suite à un désaccord entre la Russie et l'Ukraine, ainsi que les Ukrainiens pro-Russes et les Ukrainiens pro-Européens ou pro-Ukrainiens. Elle a eu lieu dans un climat tendu.


Situation en Ukraine : Un pays écartelé entre la Russie et l'Europe[modifier | modifier le wikicode]

À compléter Cette section est vide, pas assez détaillée ou incomplète. N'hésite pas à l'améliorer  !


Situation en Crimée : De la Russie à la république autonome d'Ukraine[modifier | modifier le wikicode]

À compléter Cette section est vide, pas assez détaillée ou incomplète. N'hésite pas à l'améliorer  !


Aux origines de la crise : la révolution ukrainienne de 2013-2014[modifier | modifier le wikicode]

Depuis plusieurs années, l'Ukraine avait deux possibilités de rapprochement : la Russie et l'Union européenne. Alors qu'il existait des négociations entre l'Ukraine et l'Europe, le président pro-russe Viktor Ianoukovitch décide soudainement sous les pressions russes de cesser les négociations avec l'Union européenne et décide de se rapprocher de la Russie. Cette décision soudaine entraîne un mécontentement dans toute la partie ouest du pays pro-Européenne. En décembre 2013, des mouvements de manifestations et des révoltes de la part de cette partie de la population ukrainienne a lieu. Lorsque le président ordonne de tirer sur les manifestants en janvier, les manifestations prennent de l'ampleur pour devenir un mouvement populaire. Les participants revendiquent la destitution immédiate de Viktor Ianoukovytch ce qu'ils obtiennent en février 2014. Ianoukovitch fuit clandestinement vers la Russie voisine tandis qu'un gouvernement provisoire pro-européen dont le rôle est d'organiser les futures élections présidentielles ukrainiennes est mis en place.

Immédiatement, l'exclusion du président pro-russe lance un soulèvement des populations pro-russes, notamment en Crimée. De nombreuses décisions maladroites du gouvernement provisoire pro-européen de Kiev telles que l'interdiction de la langue russe (excluant donc les russophones), la mise en place de visas pour les Russes (ce que les Russes habitant à la frontière et se rendant chaque jours en Ukraine vivent de façon catastrophique), le projet de suppression du 9 mai comme jour férié (ce que les anciens vétérans de la Seconde Guerre mondiale vivent comme une humiliation) mettent le feu aux poudres et des soulèvements commencent à se produire ce coup-ci du côté pro-russe ce qui laisse redouter une partition du pays. En Crimée majoritairement russophone, ce qui est considéré comme un dérèglement du gouvernement pro-russe de Kiev entraîne immédiatement des revendications de sécession. De plus, la Russie intervient militairement en Crimée, selon son président Poutine pour protéger les populations pro-russes. Cette intervention de la Russie porte atteinte à l'intégrité territoriale de l'Ukraine. La crise de Crimée a débuté.

Crimée[modifier | modifier le wikicode]

La Russie et le gouvernement Ukrainien veulent tous les deux occuper la Crimée. Alors que la communauté internationale et l'Ukraine souhaitent que la Crimée soit rattachée officiellement à l'Ukraine, la Russie de Vladimir Poutine et une majorité de criméens s'opposent et souhaitent que la Crimée soit rattachée à la Russie. Suite à un référendum contesté, la Russie occupe la Crimée et administre totalement le territoire avec ses bases et installations militaires.

Est de l'Ukraine[modifier | modifier le wikicode]

L'est de l'Ukraine est également victime de heurts et contestations de la part de contestataire du gouvernement de Kiev: Ils sont appelés les séparatistes pro-russes. Dans l'oblast de Donetsk suite à un référendum la ville se proclame République auto-proclamée de Donetsk contrôle en majeure partie par les séparatiste pro-russes. Cette république auto-proclamée n'est reconnue par aucun pays indépendant.


Solution[modifier | modifier le wikicode]

La solution diplomatique est tentée mais s’avère infructueuse.


Liens externes et sources[modifier | modifier le wikicode]

Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Crise de Crimée de Wikipédia.
Portail de l'Ukraine —  Tous les articles concernant l'Ukraine.
Portail de la Russie - Tous les articles concernant la Russie.