Cordon

« Cordon » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Cordon
Clocher de l'église de Cordon
Clocher de l'église de Cordon et route à la sortie de Cordon vers Sallanches
Administration
Pays France France
Département Haute-Savoie
Code postal 74700
Code Insee 74089
Localisation
Coordonnées 45° 55′ 26N″ 
6° 36′ 46E″ 
altitude : entre 580 m et 2 520 m (chaine des Aravis) m Cartes, vues aériennes et satellitaires
Superficie 22,35
Démographie
Population 968 hab. (en 2016)
Gentilé Cordonnants, Cordonnantes
Tourisme
Site(s) touristique(s) Station de sports d'hiver
Patrimoine Église Notre-Dame-de-l'Assomption de Cordon (wp), Borne frontière de Cordon (wp), Château de Sallanches (wp)
voir modèle • modifier

Cordon est une commune située en Haute-Savoie (74) dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.

C'est un village de montagne et une station de ski : l'altitude du cœur du village est de 850 m. L'altitude de la station de ski est de 1050 à 1600 m et le sommet de la commune est à 2520 m.

En raison de la vue panoramique sur le massif du mont Blanc, ce village est parfois surnommé le « balcon du mont-Blanc ».

Les villages limitrophes sont : Sallanches, La Clusaz et La Giettaz. La commune est proche aussi de Combloux et Megève.

Les habitants s'appellent les Cordonnants et les Cordonnantes.

Il y avait 968 habitants en 2016.

Depuis 2001 Monsieur Serge Paget est le maire.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Le mot Cordon provient du mot patois écordza qui désigne une « courroie, lanière, fouet » et du suffixe diminutif -on, pouvant ainsi désigner «  un terrain étroit et allongé, une gorge ou un vallon étroit, au sens ancien de corde »

Cordon peut également être une « rangée, bordure »

Les premières traces de vie humaine sur la commune de Cordon se retrouvent dans des noms de lieux celtiques, des bornes romaines au col du Jaillet et de l’Avenaz et au petit Croisse-Baulet.

Les premières précisions datent du XIIe siècle où la chapelle du château de Sallanches (wp) (ou château de Cordon) sert d'église à la communauté de ce village. C’est autour du château et de ses chapelles que la vie s’organise.

Dès l’an 1100 l’histoire de Cordon se confond avec celle de Sallanches, la ville situé en bas de la montagne. Au Moyen Âge la population vit au rythme du château. Le village s’est construit un peu plus haut sur des pentes un peu plus douces.

En 1348 La Peste tue la moitié de la population.

Cordon devient un véritable village avec la construction de l’église en 1781 au chef-lieu actuel. À peine construite, l’église subit les ravages de la révolution : le clocher est rasé.

Cordon dépend néanmoins de Sallanches pour le commerce et l’administration. En 1860 a lieu l'Annexion de la Savoie (wp) (rattachement de la Savoie à la France). Cela ne change pas grand choses aux habitudes d’alors et Cordon restera tel qu’il est jusqu’à la fin de la deuxième guerre mondiale.

C’est la construction de la route en 1954 qui lui ouvre le tourisme et transforme son économie pour en faire une station-village.

Géographie[modifier | modifier le wikicode]

Cordon est un village de montagne avec de grandes différences d'altitude et beaucoup de pentes. Le dénivelé est de 300 mètres entre Sallanches dans la vallée et le centre de Cordon (entre 800 et 900 mètres d'altitude). Puis le territoire s'étend vers des sommets de 2000 à 2500 mètres d'altitude, dont le Croise Baulet (wp).

Le village est entouré par deux torrents principaux qui descendent à Sallanches : la Sallanche et le torrent de la Croix.

Il y a 298 lieux-dits et 123 hameaux.

Transports[modifier | modifier le wikicode]

Route à la sortie de Cordon vers Sallanches

La route qui passe dans Cordon est la route départementale 113. La sortie de l'autoroute française A40 est à 10 km à Sallanches. Le tunnel du Mont-Blanc, qui mène en Italie, est à 35 km.

La gare est à Sallanches.

Les activités économiques du village : métiers, commerces, logements, bars, restaurants[modifier | modifier le wikicode]

En été on trouve des personnes travaillant dans les Travaux Publics, des vendeurs, des paysagistes, des artisans (plombiers, électriciens, maçons, menuisiers, charpentiers...), des agents immobiliers, des serveurs, des coiffeurs, des restaurateurs, des agriculteurs, des commerçants...

Certaines personnes ont un autre métier l’hiver comme dameur, moniteur, pisteur, déneigeur ou secouriste.

On trouve des commerces : une boulangerie, un bureau de tabac, une supérette...

On trouve des restaurants et des bars.

On trouve des logements : des hôtels comme le Chamois d’Or, Les Rhodos, des appartements meublés à louer.

On trouve des « services » comme une bibliothèque, une navette gratuite l’hiver pour aller sur les pistes...

le domaine skiable[modifier | modifier le wikicode]

Altitude de la station : de 1 050 mètres et 1 600 mètres

Les autres activités[modifier | modifier le wikicode]

À Cordon,on peut faire du vélo tout terrain du printemps à fin novembre et il y a des VTT électriques à louer, du tennis et on peut aussi aller au terrain de basket et au parc.

On peut faire des randonnées, du poney, de l’escalade au rocher d’escalade, du tennis ballon.

On peut faire de la pêche en torrent, découvrir la forêt montagnarde, jouer à la pétanque, faire des promenades en chiens de traîneau.

On peut aller visiter l’église ou la scierie hydraulique

Le patrimoine[modifier | modifier le wikicode]

L’église de Notre Dame de l’Assomption de Cordon[modifier | modifier le wikicode]

Classée depuis 2004 par les Monuments Historiques (art baroque)

Elle est très représentative pour les habitants de son village.

Les maisons de Cordon[modifier | modifier le wikicode]

Elles étaient construites près des sources d’eau et abritaient les hommes et les bêtes.

Elle possèdent des contre-fiches. C’est un élément de bois oblique qui joint le poteau à la panne de charpente. Elle est ornée de maximes et/ou de motifs sculptés, on y grave le nom du propriétaire, la date de construction du chalet.

Les fours à pain[modifier | modifier le wikicode]

Il y a encore aujourd’hui, 25 fours à pain, privés, qui fonctionnent régulièrement.

Les greniers[modifier | modifier le wikicode]

Ce sont des constructions en bois sur piloti, de 3m x 3m. Ils renfermaient les choses importantes (pain cuit, farines, viande séchée, actes de vente, l’eau de vie, les habits du dimanche, les plantes médicinales...)

Les bassins en granit[modifier | modifier le wikicode]

Suite à l’incendie de Sallanches, des graniteurs Piémontais sont venus reconstruire la ville et se sont servis de blocs erratiques. Certains sont restés et ont transmis leur savoir.

Les oratoires[modifier | modifier le wikicode]

Il y a 3 oratoires à Cordon : à la Revenaz, Lezaive d’en bas et les Fingères d’en haut.

Les bornes romaines[modifier | modifier le wikicode]

Il existe des bornes frontière romaines. Elles se trouvent aux cols de Jaillet, de l’Avenaz et au Petit Croisse-Baulet.

Les manifestations à Cordon[modifier | modifier le wikicode]

  • fête traditionnelle de la miou avec le défilé des Grenadiers en août ;
  • journée du pain en septembre ;
  • 22ème festival Baroque en juillet ;
  • Fête de la Saint-Jean fin juin (illumination des sommets) ;
  • Journées européennes du patrimoine en septembre ;
  • Cordon Cent flammes pendant l’hiver ;
  • Ma neige enchantée pendant les vacances d’hiver ;
  • Night et Neige pendant les vacances d’hiver ;
  • Initiation au télémark et rendez-vous des télémarkeurs passionnés pendant les vacances d’hiver ;
  • coupe du monde de VTT trial des moins de 20 ans en été 2020.
Portail de la montagne —  Tous les articles concernant montagnes et collines.
Francestubmap.png Portail de la France —  Accédez au portail sur la France.
Portail de la Savoie — Tous les articles concernant la Savoie.