Conglomérat (géologie)

« Conglomérat (géologie) » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Conglomérat, près de Moustiers-Sainte-Marie, dans les Alpes-de-Haute-Provence. Ce bloc, constitué à la fois d'éléments anguleux et arrondis, peut être classé parmi les tillites.

Un conglomérat, en géologie, est une roche détritique (c'est-à-dire issue de la dégradation mécanique d'autres roches) composée de cailloux ou de galets liés entre eux par un ciment naturel.

Les conglomérats sont le plus souvent sédimentaires, déposés par des rivières, des mers ou des glaciers, mais ils peuvent aussi être d'origine volcanique ou même résulter d'un impact météoritique.

On distingue plusieurs sortes de conglomérats :

  • le poudingue, composé de galets arrondis ;
  • la brèche, composée de blocs anguleux ;
  • la tillite, qui contient à la fois des cailloux anguleux et des galets.

Poudingues[modifier | modifier le wikicode]

Conglomérat de type poudingue, en Autriche.

Les galets qui constituent les poudingues (leur nom vient du gâteau anglais pudding) sont d'origines diverses et pas forcément homogènes dans un même échantillon. Le liant est le plus souvent un ciment naturel à base de grès.

Les poudingues sparnaciens de Nemours, au sud de Fontainebleau, ont été formés au moment où la mer envahissait une zone basse continentale.

Les poudingues qui forment le plateau de Mont-Dauphin, dans l'Isère, sont très différents, constitués de galets morainiques déposés par les glaciers.

Brèches[modifier | modifier le wikicode]

Les brèches peuvent être d'origine sédimentaire, volcanique ou météoritique.

Certaines d'entre elles, très solidement agglomérées, peuvent servir de pierre de construction.

Un exemple de brèche météoritique[modifier | modifier le wikicode]

Brèche de Chassenon ou suévite verte, avec laquelle les Romains construisirent les thermes de Chassenon (wp).

L’astroblème de Rochechouart-Chassenon (ou « météorite de Rochechouart »), est situé dans les départements de la Haute-Vienne et de la Charente, en France. Ce sont les marques laissées dans le sol par un astéroïde tombé il y a quelque 200 millions d’années, contemporain de l'extinction massive du Trias-Jurassique.

Il s'agit d'un très gros astéroïde d’un kilomètre et demi de diamètre, qui a percuté la Terre à une vitesse d’environ vingt kilomètres par seconde, laissant un cratère d’une vingtaine de kilomètres de diamètre, et ravageant tout à plus de 100 kilomètres à la ronde. L’impact n'est plus visible au sol aujourd'hui, mais il a modifié les roches du sous-sol sur 5 kilomètres de profondeur.

Il en résulte, sur place, une pierre très particulière, ressemblant à un granite vitreux, contenant parfois des fragments de roche de plusieurs centimètres, qui a été exploitée comme pierre de construction. Sa formation est restée mystérieuse jusqu'aux recherches du XXe siècle.

C'est avec cette pierre, dite brèche de Chassenon ou suévite verte, que les Romains construisirent les thermes de Chassenon (wp).

Portail de la géologie —  Tous les articles sur la géologie et les sciences de la Terre.
Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Conglomérat (géologie) de Wikipédia.