Conditionnel

« Conditionnel » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher


En français, le conditionnel s'emploie à la fois comme un mode verbal et comme un temps de l'indicatif. Le conditionnel se conjugue sous deux formes : au présent et au passé.

Formation[modifier | modifier le wikicode]

Un verbe conjugué au conditionnel présent se construit avec le radical du futur de l’indicatif et les terminaisons de l’imparfait  : -ais, -ais, -ait, -ions, -iez, -aient.

Par exemple, pour le verbe "savoir" : je saurais, tu saurais, il/elle saurait, nous saurions, vous sauriez, ils/elles sauraient.

Un verbe conjugué au conditionnel passé est composé de l’auxiliaire "être" ou "avoir" conjugué au conditionnel présent suivi du participe passé du verbe conjugué.

Par exemple, pour le verbe "savoir" (avec l'auxiliaire "avoir") : j'aurais su, tu aurais su, il/elle aurait su, nous aurions su, vous auriez su, ils/elles auraient su.

Par exemple, pour le verbe "venir" (avec l'auxiliaire "être", accord en genre et en nombre) : je serais venu(e), tu serais venu(e), il/elle serait venu(e), nous serions venu(e)s, vous seriez venu(e)s, ils/elles seraient venu(e)s.

Remarque :

Il existe une seconde forme de conditionnel passé qui n'est plus utilisée qu'à l'écrit ou dans une langue soignée. Il est formé à partir du plus-que-parfait du subjonctif.

Par exemple, dans les livres, on trouve parfois l'expression : "On eût dit que..."

Valeurs[modifier | modifier le wikicode]

On distingue deux emplois du conditionnel : l’emploi temporel et l’emploi modal.

Le conditionnel a la valeur d’un temps futur situé dans le passé. On l’emploie dans une proposition subordonnée pour exprimer un fait à venir par rapport à un verbe au passé dans la proposition principale.

Par exemple : "Il pense que ses parents viendront." devient "Il pensait que ses parents viendraient." au conditionnel présent.

On emploie le conditionnel comme un mode verbal. Le verbe au conditionnel indique alors une action soumise à une condition exprimée à l’imparfait ou au plus-que-parfait.

Par exemple  : "Si ses résultats s’amélioraient, il passerait en classe supérieure."
Par exemple, au conditionnel passé : "Si ses résultats s’étaient améliorés, il aurait pu passer en seconde."

Emplois divers[modifier | modifier le wikicode]

On emploie aussi le conditionnel pour exprimer :

  • Une demande polie, un ordre atténué : "Pourrais-tu m’aider ?"
  • Un fait imaginaire : "Notre équipe battrait les professionnels."
  • Un souhait ou un regret : "J’aimerais que tu viennes."
  • La possibilité : "Il pourrait bien pleuvoir cette nuit;"
  • L’incertitude, notamment face à des informations non vérifiées : "On aurait découvert des ossements humains."

Référence[modifier | modifier le wikicode]

A. Goose, Grévisse - Le bon usage, Duculot, 1991, 12e édition.

Portail des langues —  Tout sur les langues et la linguistique