Laïcité aux États-Unis

« Laïcité aux États-Unis » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Séparation de l'église (church) et de l'état ("state").

La Constitution des États-Unis d'Amérique garantit la liberté religieuse. La conception de la laïcité aux États-Unis est que l'État, afin de garantir le respect des religions, doit mettre en avant la religion sans en privilégier une.

De fait, dans la pratique, l'appartenance religieuse est considérée par les américains comme un ciment du tissu social. La forte religiosité américaine est la conséquence de l'histoire de la construction du pays.

Constitution américaine[modifier | modifier le wikicode]

Le premier amendement de la Constitution de 1787 demande la séparation de l'Église et de l'État. (Pour comparaison, cette séparation n'a été réalisée que par la loi de 1905 en France.) Cet amendement garantit la non-ingérence entre l'État et les Églises.

  • « Le gouvernement n'a pas l'ombre d'un droit de se mêler de religion. Sa plus petite interférence serait une usurpation flagrante. » - James Madison
  • « Le gouvernement des États-Unis n'est en aucune manière fondé sur la religion chrétienne ; il n'a aucune inimitié envers la loi, la religion ou la tranquillité des musulmans. » - John Adams.

En particulier, les États ne donnent aucune subvention aux écoles religieuses. Depuis 1962, la prière à l'école est prohibée par l'arrêt Engel contre Vitale.

Références à Dieu[modifier | modifier le wikicode]

La devise In God We Trust sur une pièce d'un cent de 2003.

Toutefois, dans la pratique, les hommes politiques font référence à Dieu.

  • Depuis George Washington, presque tous les présidents des États-Unis d'Amérique ont prêté serment sur la Bible. Cette pratique est devenue une coutume (la majorité des Américains étant chrétiens), mais n'est pas exigée par la Constitution. Ainsi, John Quincy Adams a préféré le faire sur un livre de droit, et Theodore Roosevelt n'a eu recours à aucun livre.1
  • In God We Trust est la devise nationale. Elle signifie : « En Dieu, nous croyons ». Cette phrase est inscrite sur les billets de dollar américain. Ce « Dieu » est considéré comme commun à toutes les religions monothéistes.

Référence[modifier | modifier le wikicode]

  1. Les prestations de serment et la liberté religieuse aux États-Unis. Les États-Unis dans le monde d'aujourd'hui (site gouvernemental américain). Page consultée le 20 janvier 2009.
Portail des États-Unis —  Tous les articles concernant les États-Unis.