Comenius

« Comenius » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Johan Amos Comenius
Comenius-2.jpg
Nom Johan Amos Comenius
Dates 1595-1670
Nationalité Tchèque
Profession Réformateur du système scolaire
voir modèle • modifier

Comenius est un pédagogue tchèque, né le 28 mars 1595 en Bohème et mort le 15 novembre 1670 à Amsterdam.

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Pasteur calviniste, marié et père de deux enfants, en poste à Fulnek en Bohème. Il doit s'exiler et abandonner sa famille en 1621 au début de la Guerre de trente ans.

En 1628, il s'installe en Pologne et s'intéresse à la pédagogie, seule solution pour surmonter les crises provoquées par les guerres de religion en Europe.

Il est demandé dans plusieurs capitales européennes pour y réformer le système scolaire.

Une fois de plus il est victime d'une attaque de catholiques polonais qui brûlent sa bibliothèque. En 1656, il est accueilli à Amsterdam, capitale de la tolérance ; il y reste jusqu'à sa mort.

Ses principes[modifier | modifier le wikicode]

Comme René Descartes, Comenius fait l'apologie de l'usage de la raison et du raisonnement : c'est un précurseur du siècle des Lumières.

Pour lui, l'éducation doit tout enseigner, et instruire tout le monde, sans distinction de classe sociale ou de sexe, ce qui était aussi révolutionnaire à l'époque. Elle doit se poursuivre tout au long de la vie.

Il est opposé au principe de l'encyclopédie comme accumulation de savoir et recommande d'apprendre à réfléchir au lieu de mémoriser.

Il est connu pour ses dictionnaires-imagiers bilingues, à partir du latin. Son abécédaire et son dictionnaire-imagier seront la base de tout enseignement en Europe1. Ce succès est renforcé par la nouveauté de sa pédagogie fondée sur le respect du rythme et des capacités de chaque enfant : l'enfant est doté d'une intelligence sans limites dont il suffit de cultiver le germe en le plaçant dans un milieu favorable et en respectant l'évolution de ses capacités cognitives, en commençant par la découverte du monde sensible2. Le rapport maitre-élève est une situation de véritable communication.

Sa pensée éducative[modifier | modifier le wikicode]

Le rôle de l'éducation est de former les hommes en développant simultanément les germes donnés à la naissance, par des exercices appropriés dans les domaines suivants : la raison, la volonté et la conscience, le langage, la possibilité d'agir et la main, le sens de Dieu. Il a basé sa didactique sur l'étude des oiseaux et des artisans qui appliquent avec succès des lois pédagogiques.

Pour accéder à l'âge adulte à 24 ans, la progression du développement des facultés doit suivre quatre étapes, qui annoncent la psychologie génétique de Jean Piaget :

  • la petite enfance, jusqu'à 6 ans ;
  • l'enfance, de 6 à 12 ans : mûrissement des sens externes et de la motricité, des sens internes (sens commun, mémoire et imagination), du raisonnement abstrait et de l'entendement pur + la volonté ;
  • l'adolescence, jusqu'à 18 ans ;
  • la jeunesse de 18 à 24 ans.

Apprendre le latin ou une langue n'est pas une fin en soi, ce qui compte c'est le savoir positif, la formation à l'activité productive et au sens des affaires. Le contenu d'un manuel de langues porte sur le monde dans lequel les enfants vont travailler : nature, métiers, professions libérales, organisation sociale. Chaque mot n'est qu'un signe qui ne doit jamais être séparé de la chose qu'il représente ou à défaut de son image.

La pédagogie vise à développer le jugement, le raisonnement abstrait et l'entendement pur.

L'école doit être organisée comme un jeu dans un cadre ordonné, qui prépare aux choses sérieuses de la vie.

Un imagier bilingue : Orbis pictus[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Lien externe[modifier | modifier le wikicode]

commons:category:Orbis pictus
Portail de l'éducation —  Tous les articles sur l'éducation, l'enseignement et les mouvements de jeunesse.