Collectivité d'outre-mer

« Collectivité d'outre-mer » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Selon l'article 74 de la loi du 28 mars 2003, les collectivités d'outre-mer (Com) définissent plusieurs territoires de la République française. Elles regroupent des anciens territoires d'outre-mer (Tom), c’est-à-dire qu’ils comprennent les terres australes et antarctiques françaises (TAAF) et les Îles (éparses) de l'Océan Indien, ainsi que d'autres territoires. Ces territoires sont gérés par l’État français qui s’occupe des fonctions principales, primordiales comme la défense, la police, la justice, le trésor public (ensemble des moyens financiers dont dispose un État). Les COM sont autonomes et ont un régime spécifique à celui de la France. Les COM regroupent 5 territoires dont 2 appartenaient au TOM : Saint Martin et Saint Barthélémy.


Composition des COM[modifier | modifier le wikicode]

Les TOM[modifier | modifier le wikicode]

Saint-Barthélémy[modifier | modifier le wikicode]

Saint-Barthélemy est une île française des Petites Antilles qui constituent une longue chaîne d'îles séparant la mer des Caraïbes de l'océan Atlantique. Les habitants sont nommés les Saint-Barths. La langue officielle est le français, mais sont également parlés le créole, le Saint Barthélémy et l’anglais; La population est de 8 938 habitants, pour une suprficie de seulement 24 km2, soit 372 hab./km2

La monnaie officielle est l’Euro, mais le dollar est aussi utilisé et les revenus des habitants étaient de 26 000 par an. Cette île est tournée vers une économie centrée sur la mer.


Saint-Martin[modifier | modifier le wikicode]

Carte de St-Martin

Les habitants de cette île sont appelés les Saint-Martinois et la langue officielle est le français. Mais, comme cette île accueille de nombreux touristes dont une majeure partie de l’Amérique du nord, l'anglais est largement parlé et compris. D’autres langues telles que l’espagnol, le dominicain, le créole-haïtien le créole guadeloupéen sont également parlées mais en minorité. En 2010, la population était 36 979 hab, pour une superficie de 53,2 km2, soit 695 hab./km2

Ce territoire vit principalement grâce au tourisme et au BTP. Cette île est idéale pour les excursions en bateaux. On peut y pratiquer la pêche, la planche à voile et la plongée sous-marine. La monnaie est l’euro et son PIB par habitant (richesse d’un habitant) s’élève à 14 500 € en moyenne par an. La partie sud de l’île, appelée Saint-Martin (Sint-Maarten en néerlandais), forme depuis le 10 octobre 2010 un des quatre États du royaume des Pays-Baq. La fédération des Antilles néerlandaises, dont elle était l'une des cinq régions, a été dissoute à cette même date, dans les Antilles.

Les COM[modifier | modifier le wikicode]

Polynésie française[modifier | modifier le wikicode]

La Polynésie française est un ensemble très étendu d'archipels et d'îles de l’océan Pacifique. Il y a en effet 118 îles dont 34 îles hautes volcaniques et 84 atolls, c’est-à-dire une île fortement composée de corail dans les océans tropicaux. On lui donne le nom de « pays d'outre-mer » et elle est très autonome. Les habitants sont appelés les polynésiens. Appartenant à l’état français, la langue officielle est le français, et la langue régionale est le reo mā’ohi (tahitien, marquisien, paumotu, mangarévien…) Ce territoire est faiblement peuplé car il comporte un faible nombre d’habitants, 268 270 habitants, pour une forte superficie 4 167 km2, cela fait 64 hab./km2. Le climat de la Polynésie française est de type tropical, océanique, chaud et humide.

La monnaie est le Franc pacifique (XPF) et chaque habitant y gagne en moyenne 17 500 dollars par an.

Saint-Pierre-et-Miquelon[modifier | modifier le wikicode]

Saint-Pierre-et-Miquelon est un petit archipel (ensemble d'îles proches les unes des autres) située à 25 km au sud de l’île canadienne de Terre-Neuve. Il n'existe que deux villes: Saint-Pierre, le chef-lieu, avec 5800 habitants, et Miquelon avec 710 habitants.

La langue parlée est le francais. En 2009, la population est de 6 080 habitants pour une superficie de 242 km2 soit une densité de 25 hab./km2. Depuis 2004, chaque habitant gagna en moyenne 26000 euros par an. Saint-Pierre-et-Miquelon connaît un climat océanique froid et humide.

Wallis-et-Futuna[modifier | modifier le wikicode]

Wallis-et-Futuna ou les îles Wallis et Futuna, est un archipel, composé de trois îles principales, Wallis, Futuna et Alofi et se trouve dans l'hémisphère sud, entre la nouvelle Calédonie et Tahiti en Océanie Polynésienne. Son chef-lieu est Mata-Utu Le nombre d’habitants en 2008 est 13 484. Pour une surface totale de 142 km2, soit 95 hab./km2. On peut y faire la pêche, de l'apnée ainsi que le survol en avion de l'île. Les habitants y parlent le francais, le wallisiens et le futunien. La monnaie utilisée est le Franc. La richesse de l’île en 2004 sélève à 60 millions de $, soit 3 800 $ par an pour cahque habitant.

Bibliographie[modifier | modifier le wikicode]

Encyclopédie Encarta, wikipédia

Drapeau de la France Portail France —  Accédez au portail sur la France.
Portail de la géographie —  Tout sur les continents, le climat, le relief...