Clitoris

« Clitoris » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Schéma d'un clitoris, dans son ensemble (en rose). Seul le "gland clitoridien" est externe et visible. La vulve, partie extérieure de l'organe sexuel féminin, est dessiné en transparent.

Le clitoris est un organe sensible chez la femme (et les mammifères), situé en haut de la vulve, sous le ventre puis le pubis.

Lorsqu'il est stimulé, il engendre du plaisir mais aussi la lubrification du vagin, la modification de la position du col de l'utérus et éventuellement la venue du désir de copulation : il est donc indirectement lié à la reproduction, et fait ainsi partie des organes reproducteurs.

La seule partie visible du clitoris a une longueur d'environ 1 centimètre chez la femme adulte, sous la forme d'un « bouton » arrondi, souvent caché ou entouré par les replis de chairs supérieurs (dits « capuchon ») des organes génitaux (féminins). Elle est constituée du gland et du corps clitoridien. Le clitoris dépend de son système nerveux qui s'active pendant la stimulation lors de l'excitation sexuelle. Le clitoris, dans l'histoire (des femmes), a était plutôt ignoré. Ce n'est que maintenant que les livres scolaires parlent, parfois, de ce petit organe qui est là surtout pour le plaisir. Il fait partie du domaine le plus intime du corps féminin, mais il n'est toutefois pas honteux, puisque la « nature », dans l'évolution des mammifères, a favorisé l'apparition de cet organe.

L'excision est la mutilation de parties des organes génitaux féminins, mais surtout du clitoris, qui est alors coupé. C'est une pratique « traditionnelle » illégale, interdite et condamnée dans la plupart des pays du monde, mais malheureusement toujours pratiquée contre des jeunes filles ou femmes dans certains pays, en particulier en Afrique. Cette mutilation risque d'entrainer la mort de la personne (par infection), et n'a aucun bénéfice pour la santé ou la vie de la personne excisée ; au contraire, en plus de la douleur extrême lors de l'ablation, cette personne ne pourra vivre complètement sa vie sexuelle, à laquelle tout le monde a droit.

Le savais-tu.png
Le savais-tu ?
La hyène tachetée, championne du méga-clitoris
Les mammifères femelles possèdent toutes un clitoris, plus ou moins importants. Mais la médaille d'or revient à la hyène tachetée, qui en a un aussi gros que le pénis d'une hyène mâle, et capable aussi d'érection (comme celui des femmes, en fait). Les premiers biologistes à l'observer pensaient même que cette espèce était hermaphrodite ! Cette évolution (qui a favorisé l'augmentation de cet organe) a sans doute un but, mais les scientifiques ne savent pas encore vraiment lequel.
Spotted Hyena, Ngorongoro.jpg
Vue en coupe de l'anatomie d'un bassin féminin (schéma des organes internes, vus de côté). On voit que le clitoris est bien plus important que ce que l'on croit (ou voit). Le dessin montre également la position anatomique des vagin, anus, vessie, utérus, ovaires, hymen, etc. Dans ce schéma, la partie vert foncé du clitoris correspond au rose foncé du dessin précédent : c'est la zone principale (sensible et remplie de nerfs) de cet organe.
Portail du corps humain —  Accédez aux articles de Vikidia concernant le corps humain.