Civilisation minoenne

« Civilisation minoenne » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Déesse aux serpents, statuette trouvée à Cnossos, vers -1600.représentation hypothétique de la grande déesse.
Disque de Phaestos ou de Phaistos.

La civilisation minoenne se développe en Crète de 2700 à 1200 av. J.-C.

Elle doit son nom au légendaire roi Minos. Les Minoens seraient d'origine Anatolienne et viendraient de vieilles peuplades d'Asie Mineure.

Les rois minoens[modifier | modifier le wikicode]

Les rois minoens sont souvent de grands propriétaires terriens qui gouvernent de dynastie en dynastie leur palais et leurs territoires. Malia, Zakros, Phaistos et Knossos étaient les capitales de la Crête. Knossos et son port Amnisos prennent de plus en plus d'importance jusqu'à finalement détrôner les autres souverains; Knossos devient LA capitale des Minoens et un pôle attractif, religieux, politique et économique. La dynastie du légendaire Minos gouvernera les minoens durant des siècles jusqu'à la fin des crétois, en -1200, avec l'éradication des crétois par les Achéens.

Le roi était un roi prêtre qui incarnait les dieux sur terres, avec les prêtres et prêtresses crétois, lien capital entre les divinités et les hommes.

La Monarchie subit de nombreux assauts et révoltes, après l'éruption minoenne de Théra. Elle chutera définitivement avec Idoménée, roi mino-mycénien, chassé par une révolution suite à un scandale politique vers -1200.

ils dirigent leurs terres du haut de leurs gigantesques palais ( Zakros, Malia, Knossos...)

Le peuple minoen[modifier | modifier le wikicode]

Le peuple est principalement constitué d'artisans et de paysans.

À cette époque, la Crète dispose d'une agriculture très variée (olives, figues, vesces...) et d'un artisanat développé. Les connaissances en métallurgie étaient telles que les archéologues ont trouvé, dans des tombes, des chaudrons allant peser jusqu'à 52 kg.

Les artistes peignaient des fresques d'une rare beauté qui immortalisaient la vie quotidienne de leur temps. L'art était très important et extrêmement raffiné dans leur vie.

Des grandes villes, des dépendances agricoles, des colonies marchandes témoignent de la richesse et de la prospérité de ce peuple.

Religion et Écriture minoenne[modifier | modifier le wikicode]

La religion Minoenne est mal connue, quasiment pleinement inconnue. Les divinités sont en nombre restreint et sont extrêmement méconnues. Les dieux et déesses identifiées sont:

-la déesse mère: Grande déesse du peuple minoen, elle est l'héritière des déesses Orientales comme Astarté ou Isthar. Elle incarne la puissance créatrice de la nature et est représentée de différentes manières: Guerrière, Navigatrice, Mère nourricière, Agricultrice... Elle est la déesse des animaux, de la nature protectrice et sauvage qui aime et aide les hommes. Elle donnera Artémis, Déméter et Athéna dans le Panthéon Grec classique. Elle est accompagnée par des griffons et est aussi la maîtresse de l'au delà, assise sur son trône en majesté, comme Osiris. Elle est apparemment nommée "Asasara", du hittite išhaššara.

-le jeune dieu: Annonyme, il est l'époux ET le fils de la grande déesse selon d'antiques mythes Anatoliens. Dieu du renouveau des plantes, des saisons et du cycle éternel de la vie, il est infiniment plus vieux que le Zeus classique. Il épouse la déesse mère puis meurt peu après; c'est l'hiver. Ensuite, il ressuscite pour se marier une autre fois avec la déesse: c'est le printemps. Le jeune dieu (nommé Kouros par les Mycéniens) est représenté comme un jeune chasseur, avec arc et carquois. Il est accompagné par des lions ou des taureaux.

-Ariane: Déesse hypothétique du petit Panthéon Minoen. Elle symbolise les fleurs, les fruits et la joie printanière à l'image de son père le jeune dieu. Elle est une déesse mortelle qui meurt et renaît avec le cycle des saisons. (Elle créera du mythe du Minotaure et de Thésée)

Il y a peut être d'autres dieux et déesses à découvrir.

La langue crétoise s'écrivait dans une écriture syllabique appelée « linéaire A ». Ces textes, trouvés sur des tablettes d'argile, ont été très partiellement déchiffrés. Certains textes, comme celui du disque de Phaistos, échappent à toute interprétation. Toutefois, certains archéologues pensent avoir décrypté le texte du disque, qui serait une prière à la déesse Astarté; mais cela reste des hypothèses.

Le linéaire B est un mélange tardif de linéaire A et d'ancien grec.

Un Cataclysme final et une lente agonie[modifier | modifier le wikicode]

La civilisation minoenne a été anéantie une première fois par le tsunami ou raz de marée consécutif à l'éruption et à l'engloutissement du volcan de Santorin, vers -1628. Mais les Minoens ont survécu et ont reconstruit leurs palais. Plus tard, une autre catastrophe fera tomber les premiers bastions Minoens.

Vers -1450, les Mycéniens et leurs alliés Grecs envahissent la Crète, pillent et incendient sans retenue les hauts lieux de la civilisation Minoenne pour finir par s'installer sur l'île et dominer les habitants; une flambée de violence embrase la Crète et la monarchie vacille dangereusement. La Crète est une simple province dominée par les Achéens.

Vers -1200, les Crétois, sous l'autorité Grecque, participent à la guerre de Troie avec leur souverain Idoménée, renversé par une révolution; c'est la fin des Minoens.

Jusqu'à -1100, les dernières peuplades subsistantes se partage le maigre héritage de leurs ancêtres disparus; après, la Grèce fera disparaitre la civilisation Minoenne et elle sera enterrée puis oubliée jusqu'en 1901 où Evans redécouvrira ce peuple éteint.

Vikiliens[modifier | modifier le wikicode]

Article mis en lumière la semaine du 15 juillet 2013.


Portail de la Grèce - Tous les articles sur la Grèce ancienne et d'aujourd'hui !
Icone chateau.png Portail de l'Histoire - De la préhistoire et l'Antiquité jusqu'à l'époque contemporaine