la cabane  • le Livre d'or
Brazzarail (28522034145).jpg Actualités, astuces, statistiques et une interview, lisez la dernière Gazette de Vikidia ! DessinInterview.png

Citoyenneté romaine

« Citoyenneté romaine » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Le citoyen romain avait seul le droit de porter la toge.

Durant l'Antiquité, la citoyenneté romaine était une position sociale qui non seulement donnait le droit de vote, mais donnait un statut privilégié au sein de la société romaine. La société romaine était divisée en classes : les esclaves, les hommes libres, les citoyens et les femmes.

Les femmes libres, même ayant un père romain n'étaient pas citoyennes.

L'obtention de la citoyenneté romaine[modifier | modifier le wikicode]

La citoyenneté romaine pouvait être acquise à la naissance. Si le père est un citoyen romain, et si le garçon est légitime et reconnu, alors il obtient automatiquement sa citoyenneté. Les enfants d'esclaves affranchis devenaient aussi des citoyens romains. Cependant, l'esclave affranchi lui-même (libertus) ne pouvait pas prétendre lui-même à tous les droits de la citoyenneté romaine, il avait encore des obligations vis-à-vis de son ancien maître.

Les étrangers libres (les pérégrins) peuvent recevoir la citoyenneté ( civitatis donatio)

À partir de 49 av. J.-C. tous les hommes libres habitant l'Italie sont déclarés citoyens. Ce droit est étendu à de nombreuses cités sous l'Empire puis à tous les habitants de l'Empire en 212 (Édit de Caracalla).

La perte de la citoyenneté[modifier | modifier le wikicode]

La citoyenneté romaine pouvait être perdue.

Le citoyen pouvait l'abandonner volontairement (civitatis rejectio). Il en était de même s'il devenait citoyen d'une cité indépendante de Rome comme une colonie.

Le citoyen pouvait être déchu de sa citoyenneté (deminutio capitis). C'est le cas de ceux qui se sont soustraits au cens, au service militaire... La déchéance pouvait être incomplète : la perte des droits civils (deminution minuta), la perte des droits politiques mais avec le maintien des droits privés (deminution media) et la perte totale de tous les droits (deminution maxima) qui était l'équivalent à devenir esclave.

Les droits du citoyen romain[modifier | modifier le wikicode]

Le citoyen dispose de deux types de droits:

Les droits politiques[modifier | modifier le wikicode]

  • le droit de vote (le jus suffragii)
  • le droit d'être élu (le jus honorum)
  • le droit d'être prêtre (le jus sacrorum)
  • le droit de faire appel au peuple d'une décision d'un magistrat dans les procès criminels (le jus provocationis). Ce droit se transforme en appel à l'empereur pendant l'empire romain.

Les droits civils[modifier | modifier le wikicode]

  • le droit de propriété et de faire un testament (le jus commercii)
  • le droit de se marier (le jus conubii)
  • le droit d'intenter une action judiciaire (le jus legis actionis)

Un citoyen romain ne peut être supplicié qu'après un jugement l'ayant condamné.

Les devoirs des citoyens romains[modifier | modifier le wikicode]

Le citoyen romain a des devoirs vis à vis de l'État.

  • il doit se présenter au recensement (le census)
  • il doit faire son service militaire et participer aux guerres
  • il doit payer l'impôt (le tributum)
  • Il doit participer aux cultes officiels

Différents types de citoyens[modifier | modifier le wikicode]

Les citoyens romains en fonctions de certaines conditions étaient classés :

  • comme senior (homme âgé de 45 à 60 ans) peu nombreux à l'époque vue les nombreuses campagnes militaires et l'espérance de vie courte, ou bien comme junior (entre 17 et 45 ans). Les juniors sont mobilisables dans l'armée mais les seniors ne le sont plus.
  • Il existe des citoyens qui ne sont pas inscrits dans une tribu, de ce fait ils n'ont pas le droit de vote mais il paient un impôt personnel, ce sont les aerarii
  • les prolétaires sont des citoyens qui n'ont pour fortune que leurs seuls enfants. Ils sont exemptés du service militaire (pendant des siècles le soldat romain a dû s'équiper à ses frais) et n'ont pas de droits politiques.


Portail Rome antique —  Histoire romaine, langues et civilisations italiotes.