Cité du train

« Cité du train » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
L'extérieur du musée

La Cité du train ou Musée français du chemin de fer est un musée de trains situé dans la ville française de Mulhouse, en Alsace. Il a été inauguré en 1971.

C'est le plus grand musée de trains d'Europe. En 2014, 91 000 personnes ont visité le musée.

Collection[modifier | modifier le wikicode]

Le musée comporte la seule et plus importante collection de l'histoire des chemins de fer français. Il est la continuation du « musée français du chemin de fer », une association qui est chargée de conserver les pièces historiques des trains de la SNCF. Le musée abrite aujourd'hui plus de cent trains de toutes les époques. Sa surface est de 15 000 m2. Souvent, des pièces sont envoyées ailleurs en France à l'occasion d'évènements à thème ferroviaire (cinquantenaire du record du monde de vitesse, journées européennes du patrimoine, etc...).

Depuis 2013, un petit train à passagers permet aux visiteurs de voyager sur un circuit dans le musée. Il peut transporter jusqu'à 24 passagers à la fois. La locomotive 232 U1, dernière locomotive française à vapeur, se met en mouvement toutes les heures, tandis que la locomotive à vapeur Baltic 232 Nord montre tout le fonctionnement de ses pièces internes.

Historique[modifier | modifier le wikicode]

En 1961, la SNCF décide de regrouper le matériel situé dans l'ancien dépôt de Chalon-sur-Saône. La ville de Mulhouse offre un terrain dans le quartier de Dornach pour permettre à la SNCF d'exposer ses trains historiques. Le 14 octobre 1969 est créée l'« Association du Musée français du Chemin de fer ».

C'est grâce à Jean-Mathis Horrenberger (patron d'une usine de textile à Mulhouse) et Michel Doerr (expert en histoire des trains) qu'est créé le musée en 1971. Les premières locomotives garées à Chalon-sur-Saône rejoignent Mulhouse et sont placées dans l'ancien dépôt de la Gare du Nord de Mulhouse. En 1976, les nouveaux bâtiments de l'actuel musée ouvrent leurs portes au public.

En 1983, une seconde exposition est ouverte au public ; à cette époque, 240 000 personnes visitent le musée chaque année.

En 2005, le nombre de visiteurs diminue. Des travaux de rénovations commencent, pour un coût de 8,6 millions d'euros. Ils sont dirigés par l'architecte François Seigneur. Une nouvelle halle de 6 000 m2 est créée ; elle abrite la collection « Le siècle d'or du chemin de fer », qui comporte 27 pièces supplémentaires créées entre 1860 et 1940.

Le 11 mars 2005, le « Musée français du chemin de fer » devient « Cité du train ».

En 2011, dans l'ancien bâtiment rénové, les expositions expliquent plutôt les progrès liés au transport ferroviaire. Depuis 2014, un espace extérieur offre « Le Panorama ferroviaire ! » sur une surface de 6 000 m2 qui sert de lieu d'animation. Dans le musée se trouve également un restaurant décoré par des images de chemin de fer et de trains.

Annexe de la cité[modifier | modifier le wikicode]

La Cité du train possède une annexe, qui se situe dans la remise ferroviaire de Mohon, dans les Ardennes (nord de la France, près de Charleville-Mézières) (49° 45′ 20″ N 4° 43′ 33″ E / 49.755556, 4.725833). Elle permet de stocker une grande partie des collections qui ne peuvent être présentées sur le site de Mulhouse.

Certaines locomotives et voitures stockées dans l'annexe servent de présentation lors des manifestations des associations ou lors des Journées du Patrimoine dans toute la France.

Contrairement au site de Mulhouse, l'annexe n'est pas ouverte au public (sauf si Journée portes ouvertes).

Liens externes[modifier | modifier le wikicode]

Article mis en lumière la semaine du 11 juillet 2016.
Portail du chemin de fer —  Tous les articles concernant les trains, les métros...
Francestubmap.png Portail de la France —  Accédez au portail sur la France.
Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Cité du train de Wikipédia.

47° 45′ 02″ N 7° 17′ 38″ E / 47.750556, 7.293889