Circulation des piétons

« Circulation des piétons » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

La circulation des piétons sur la voie publique doit se faire en dehors de la chaussée (sauf pour traverser celle-ci). Si les trottoirs et les accotements ne permettent pas la circulation, le piéton peut circuler sur la chaussée mais en respectant des règles.

Circulation du piéton en ville[modifier | modifier le wikicode]

Circulation des piétons sur le trottoir à Forbach

Circuler sur le trottoir[modifier | modifier le wikicode]

  • En ville le lieu de circulation normale du piéton est le trottoir. Cependant il est recommandé ne pas marcher sur ou trop près de la bordure du trottoir. Au cas où le trottoir est encombré par le stationnement de véhicules (ce qui le plus souvent interdit) ou d'autres obstacles (échafaudages, bennes pour gravats de démolition, poubelles ...), il est nécessaire de "descendre" sur la chaussée: dans ce cas il faut regarder derrière soi pour s'assurer qu'un véhicule ne circule pas à proximité.
  • Dans certaines villes, dans les quartiers commerçants ou touristiques, des rues piétonnes sont été aménagées pour permettre une circulation plus tranquille des piétons. La circulation des véhicules à moteurs y est interdite. Il faut cependant rester vigilant car les riverains et certains véhicules de livraisons peuvent, le plus souvent pendant des créneaux horaires déterminés, circuler à vitesse réduite dans ces rues piétonnes, sans compter la présence des cyclistes qui y est généralement autorisée.

Traverser la chaussée[modifier | modifier le wikicode]

  • Pour traverser une chaussée il faut utiliser un passage pour piéton qui a été matérialisé par des bandes blanches en travers de la chaussée.
    • La traversée peut être autorisée par un agent de la force publique, par un feu piéton avec un personnage lumineux en vert (si le personnage est de couleur rouge, la traversée est interdite), soit un feu tricolore de couleur verte (faire attention car dans le cas d'une chaussée très large il se peut que la traversée se fasse en deux temps décalés avec un arrêt sur un terre-plein central).
    • Si le passage pour piéton ne comporte pas de dispositif réglant le passage, il faut être prudent. Tout en restant sur le trottoir il faut manifester clairement son intention de traverser aux usagers qui circulent sur la chaussée: ceux-ci doivent alors s'arrêter (cependant faire attention aux nombreux usagers contrevenant à cette obligation). Cependant, avant de s'engager sur la chaussée, il faut vérifier que le véhicule qui vient de s'arrêter n'est pas en train d'être dépassé par un autre véhicule qui, bien souvent, ne voit pas la manœuvre du piéton. Pendant la traversée regarder à gauche puis à droite pour surveiller la circulation sur la chaussée. Une fois engagé il ne faut pas revenir en arrière.
    • S'il n'y a pas de passage piéton ou que celui-ci est à plus de cinquante mètres, on peut cependant traverser. Il faut alors traverser perpendiculairement à la chaussée dans un endroit où on est parfaitement visible des usagers circulant sur la chaussée. La traversée dans un virage ou à proximité d'un sommet de côte est très dangereuse (pas de visibilité pour les usagers de la chaussée, ni pour le piéton). Il faut évidemment respecter les règles énoncées ci-dessus.

Circuler hors-agglomération[modifier | modifier le wikicode]

Hors agglomération, la circulation des piétons se fait normalement sur l'accotement.

Les différentes parties d'une route

Existence d'un accotement[modifier | modifier le wikicode]

Il est conseillé (mais pas obligatoire) de circuler à gauche (dans le sens de la marche) afin de voir la circulation venant de face et pouvoir ainsi réagir à l'avance. Pour le confort de son déplacement le piéton marche souvent sur la bordure de la chaussée. Il doit cependant se garer sur l'accotement dès qu'il aperçoit un véhicule venant en sens inverse.

Si le piéton choisit de marcher sur l'accotement à droite, il faut surveiller, en se retournant fréquemment, la circulation qui vient par l'arrière. Il est recommandé de s'arrêter sur l'accotement et de faire face au véhicule pour apprécier son déplacement et éventuellement réagir.

Inexistence ou impraticabilité des accotements[modifier | modifier le wikicode]

La chaussée devient le seul lieu de circulation (lieu réservé généralement aux véhicules).

  • circulation d'une personne isolée ou d'un petit groupe

Il faut circuler en colonne par un ou « file indienne » et à gauche, sauf s'il risque de ne pas voir les véhicules venant de face à temps. Dans ce cas, il peut circuler à droite en se retournant fréquemment afin de pouvoir réagir si un véhicule arrive par derrière. S'arrêter si possible et tenter de se garer à l'approche d'un véhicule venant de face.

  • Au cas où on pousse un véhicule à deux roues en panne ou tenu à la main, se tenir à droite de la chaussée en se plaçant à droite du véhicule
  • circulation en groupe important
    • circuler sur le bord gauche de la chaussée et en colonne par un (ou « file indienne »).
    • en cas de circulation en cortège, il faut marcher à droite, avec un front autant réduit que possible. Le cortège doit être scindé en plusieurs groupes, chacun ayant 20 mètres de long maximum et devant être séparé du suivant par un intervalle de 50 mètres maximum (afin de permettre le rabattement d'un véhicule qui dépasserait le cortège).

Circulation de nuit[modifier | modifier le wikicode]

Pour circuler la nuit, il est recommandé de porter des vêtements de couleur claire ou munis de bandes réfléchissantes.

La circulation des groupes doit être sécurisée par un porteur d'un feu blanc ou jaune à l'avant, d'un porteur d'un feu rouge à l'arrière du groupe et si possible sur le côté de porteurs de feux oranges. Les porteurs de ces feux doivent marcher sur le côté le plus près du centre de la chaussée.

Portail de la société —  Accédez aux articles de Vikidia concernant la société.