Chronologie de l'Égypte ancienne

Une page de Vikidia, l’encyclopédie junior
Révision datée du 11 février 2018 à 04:33 par OrBot (discussions | contributions) (Les Lagides : Portail)
Aller à : navigation, rechercher

Attention Les dates données ci-dessous sont approximatives, en particulier pour les époques les plus anciennes. Les spécialistes (égyptologues) ne sont pas d'accord entre eux. Les dates indiquées dans cet articles sont les dates extrêmes envisagées par les spécialistes. Ces dates ne sont pas celles-de la durée de la vie du pharaon ou celles de son règne, mais celles entre lesquelles il aurait vécu.

Dynastie Thinite

De 3100 à 2800 : unification progressive de l'Égypte

Ancien Empire

Photographiepanoramique de l'ensemble des Pyramides de Gizeh
Les Grandes Pyramides de Gizeh
Photographie d'un bas-relief peint, représentant un vizir de l'Ancien Empire
Le grand Vizir Kagemi. Ve et VIe dynasties

De 2800 à 2100 :

La capitale de l'Ancien Empire était Memphis

Les principaux pharaons sont :

  • Djoser (vers 2800) fondateur de la IIIe dynastie. Constructeur de la pyramide à degrés de Saqqarah
  • Snéfrou fondateur de la IVe dynastie
  • Khéops (Khnoum-Khoufoui) (vers 2650) Fils et successeur de Snéfrou . Constructeur de la Grande pyramide de Gizeh
  • Khéphren (Khâfrê) (vers 2620) fils de Khéops. Succède à son demi-frère Djédefré. Constructeur d'une des Grandes Pyramides et du grand Sphinx de Gizeh.
  • Mykérinos (Menkaourê) (vers 2609) fils de Khéphren. Constructeur d'une des Grandes Pyramides
  • Pendant la Ve dynastie le culte du dieu devient très important. Développement d'une administration centralisée.
  • Pépi Ier (entre 2354 et 2243 selon leurs égyptologues) Troisième pharaon de la VIe dynastie. Souverain très énergique.
  • Pépi II (de 2254 à 2143 selon les égyptologues) fils ou petit-fils (?) de Pépi Ier. Très long règne d'environ 60 ou 95 ans (il devient pharaon vers 5 ou 6 ans). Son règne correspond au début du déclin de l'Ancien Empire. Morcellement du pouvoir politique autour des différents gouverneurs (les nomarques) dont la fonction devient héréditaire et sont souvent grands-prêtres du dieu local. Développement d'une administration locale et de la grande propriété privée (autre que celle du pharaon et des temples). Les cultes des dieux locaux se développent. Les textes sacrés assurant la survie de l'âme deviennent accessibles à d'autres que le pharaon.

Première période intermédiaire

Le comptage du troupeau. Modèle réduit trouvé dans un tombeau de la XIe dynastie

La Première Période intermédiaire est une période de l'histoire de l'Égypte ancienne qui dure environ 150 ans, entre la fin de l'Ancien Empire égyptien et le début du Moyen Empire égyptien.

C'est une époque agitée pendant laquelle le territoire égyptien est partagé en deux zones d'influences.

Le Nord (le delta du Nil et une petite partie de la vallée), est attaqué par des infiltrations de bédouins originaires du Proche-Orient. Il est dirigé, avec plus ou moins d'efficacité, depuis Hérakléopolis une ville de la Moyenne-Égypte au sud de la dépression du Fayoum.

Au sud dominent les gouverneurs (nomarques) de Thèbes qui se sont autoproclamés rois. Les deux royaumes se font constamment la guerre. C'est Mentouhotep, souverain de Thèbes, qui réunifiera l'Égypte et fondra le Moyen Empire égyptien.

Pour en savoir plus, lis l’article : Première Période intermédiaire (Égypte ancienne).

Le Moyen Empire

Photographie représentant une tête (en partie mutilée) de Sésostris III. Contrairement à la tradition il est représenté âgé
Tête de Sésostris III

Le Moyen Empire égyptien correspond à la période comprise entre la Première Période intermédiaire et la Deuxième Période intermédiaire. Les dates extrêmes calculées par les égyptologues seraient 2033-1786. La XIe dynastie et la XII dynastie se succèdent.

Le Moyen Empire correspond à une période de prospérité, avec l'agrandissement du territoire cultivé grâce à la mise en valeur de la dépression du Fayoum. L'Égypte s'ouvre au monde qui l'entoure en particulier vers la Phénicie et le monde méditerranéen. L'Égypte doit lutter contre les tentatives d'infiltration des peuples sémitiques installés dans le Sinaï au nord-est et affirme sa domination sur la Nubie dans le sud. Le pharaon Sésostris III de la XIIe dynastie modifie le gouvernement de l' Égypte. Il renforce la centralisation du pouvoir en supprimant la vingtaine de gouverneurs (nomarques) locaux devenus héréditaires pour les remplacer par trois ministères placés sous son autorité.

Pour en savoir plus, lis l’article : Moyen Empire égyptien.

Deuxième Période intermédiaire

La Deuxième Période intermédiaire correspond à la période comprise entre le Moyen Empire égyptien et la Nouvel Empire égyptien. Les dates extrêmes calculées par les égyptologues seraient 1783-vers 1550. Les XIIIe dynastie, XIV dynastie, XVe dynastie, XVIe dynastie et XVIIe dynastie règnent parallèlement sur différentes parties de l'Égypte divisée et en partie envahie par des étrangers, les Hyksôs.

Pour en savoir plus, lis l’article : Deuxième Période intermédiaire (Égypte ancienne).

Nouvel Empire égyptien

Photographie du masque mortuaire du pharaon Toutânkhamon
Masque mortuaire du pharaon Toutânkhamon

Le nouvel Empire égyptien est une période située entre la Deuxième Période intermédiaire et la Troisième Période intermédiaire. Le Nouvel Empire couvre une période allant d'environ 1500 à 1000 av. J.-C.. Trois dynasties gouvernent alors l'Égypte : la XVIIIe dynastie égyptienne (1552 à 1292 av. J.-C.) , la XIXe dynastie égyptienne (1292 à 1186 av. J.-C.) et la XXe dynastie égyptienne (1186 à 1069 av. J.-C.) . Pendant cette période l'Égypte atteint son extension maximale : le pharaon gouverne ou s'impose à des vassaux depuis la cinquième cataracte du Nil en Nubie jusqu'à l'Euphrate en Mésopotamie.

L'Égypte doit faire face à la montée en puissance des Hittites installés en Anatolie (Turquie). Les Hittites menacent la région de Syrie-Palestine qui est dans la zone d'influence égyptienne. Le pharaon Ramsès II (de la XIXe dynastie), qui ne peut vaincre militairement les Hittites, finira par s'entendre avec eux.

Le culte du dieu thébain Amon , qui devient le grand dieu national et va être assimilé à , se développe. Il est pendant un court moment remplacé par le culte d'Aton, le disque solaire, sous le règne d' Aménophis IV/Akhenaton (XVIIIe dynastie). Le clergé d'Amon immensément riche, va prendre de plus en plus d'influence surtout pendant la XXe dynastie.

Pendant le Nouvel Empire, les pharaon et leur entourage se font creuser des tombes dans la vallée des rois et la vallée des reines aux environs de Thèbes. C'est là qu' en 1922 Howard Carter découvrira la tombe inviolée et le magnifique trésor de Toutânkhamon un roi éphémère de la XVIIIe dynastie.

Pour en savoir plus, lis l’article : Nouvel Empire égyptien.

Troisième Période intermédiaire

Cette section est vide, pas assez détaillée ou incomplète. Améliore-la !

Les dynasties étrangères

La dynastie libyenne

La dynastie éthiopienne

La dynastie saïte

Les Lagides

Après la conquête de l'Égypte par Alexandre le Grand, les Lagides, souverains d'origine gréco-macédonienne, dirigent l'Égypte jusqu'à la conquête romaine par Octave-Auguste.


Portail de l’Égypte ancienne —  Tous les articles sur l’Égypte ancienne.