Chevêchette des saguaros

« Chevêchette des saguaros » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Super article Tu lis un « super article ».
Chevêchette des saguaros
Une chevêchette des saguaros, la nuit, en Arizona
Une chevêchette des saguaros, la nuit, en Arizona
Nom(s) commun(s) Chevêchette des saguaros, Chouette des cactus, Chevêchette elfe, Chouette de Whitney
Nom scientifique Micrathene whitneyi
Classification Famille des Strigidés
Répartition Sud des États-Unis, nord du Mexique, principalement dans les états d'Arizona (États-Unis) et de Sonora (Mexique)
Milieu de vie Déserts, Charrapal et autres milieux arides
Taille 12 à 14 cm de long, pour environ 23 cm d'envergure
Poids 40 g
Longévité 3 à 6 ans dans la nature (jusqu'à 14 en captivité)
Reproduction 3 œufs, qui éclosent entre mi-Juin et début Juillet
Régime alimentaire Carnivore : se nourrit d'insectes, parfois de scorpions et de petits lézards
Statut UICN LC IUCN 3 1.svg Préoccupation mineure
Chevêchette elfe.jpg
voir modèle • modifier

La chouette des cactus, ou chevêchette des saguaros (nom scientifique : Micrathene whitneyi), est la plus petite espèce de chouette au monde, plus légère encore que ses cousines, la chevêchette nimbée et la chevêchette du Tamaulipas.

Elle vit dans les régions arides d'Amérique du Nord, et niche dans les cactus, ce qui lui a valu son nom, le saguaro étant son cactus préféré. On écrit saguaro, mais on prononce « sah-wah-roh » : c'est un mot d'origine amérindienne.

Aux États-Unis, cette chouette est aussi appelée chevêchette elfe, du fait de sa petite taille.

Description et mode de vie[modifier | modifier le wikicode]

Une vue de l'habitat naturel de la chevêchette des saguaros, et de son cactus préféré, le saguaro, au Parc national de Saguaro, en Arizona. La chevêchette elfe vit dans des trous creusés dans de grands cactus, ce qui lui a valu son nom. Celui-ci comporte plusieurs trous percés par des oiseaux pour servir de nid : peut-être une chevêchette vit-elle à l'intérieur ?

La chevêchette des saguaros a le corps tacheté de gris et de roux, avec deux rangées de taches blanches sur les ailes. Elle n'a pas d'aigrettes, ce qui fait qu'on la qualifie de « chouette » plutôt que de « hibou ». Ses yeux sont jaunes, et elle a deux gros sourcils blancs, qui lui donnent un air sérieux. Une chevêchette des saguaros adulte pèse entre 35 et 55 grammes (40 grammes en moyenne), ce qui en fait la plus petite chouette du monde. Les femelles sont légèrement plus grosses que les mâles.

Ses rémiges sont très longues, elles dépassent presque de sa queue. La chevêchette a également de longues pattes, qui lui permettent de se poser sur les cactus sans se piquer.

Elle vit entre le sud des États-Unis (notamment dans les états de Californie, Arizona, Nouveau Mexique et Texas, durant le printemps et l'été. C'est une espèce migratrice : l'hiver, elle s'envole vers le Mexique, où il fait plus chaud. Elle reviendra au printemps pour se reproduire.

Reproduction[modifier | modifier le wikicode]

La chevêchette des saguaros vit dans les grands cactus cierge, comme les saguaros, et les autres arbres des régions arides. Les cactus fournissent de l'ombre, et de la fraîcheur, ce qui permet de mieux supporter le climat aride. Elle ne creuse pas elle-même son trou : elle choisit un ancien trou de pic des saguaros, ou d'un autre oiseau, abandonné, et orienté au nord (pour qu'il y fasse plus frais) pour y faire son nid et y pondre ses trois œufs blancs, qui éclosent au début de l'été.

Proies et prédateurs[modifier | modifier le wikicode]

La chevêchette chasse surtout au crépuscule et juste avant l'aube. Elle se nourrit principalement de différentes sortes d'insectes : durant la saison sèche, elle mange surtout des grillons, et en été, durant la saison des pluies, de scarabées. Elle capture ses proies, notamment, dans les fleurs de cactus ; elle peut aussi attraper des papillons en plein vol. Parfois, elle mange aussi d'autres petits animaux, comme de petits lézards, des serpents aveugles, des rats kangourous, et des scorpions, dont elle coupe le dard venimeux avant de les manger. Parfois, la chevêchette cache des proies dans un trou d'arbre ou de cactus, afin de pouvoir revenir les manger plus tard. La chevêchette rapporte parfois à ses petits des serpents aveugles, mais certains s'échappent, et survivent dans le nid : ils ne sont alors pas vraiment perdus, car ils vont se nourrir des fourmis et des asticots qui mangent la nourriture des poussins : de cette façon, les serpents aveugles qui vivent dans les nids sont très utiles aux chevêchettes.

La chevêchette des saguaros est elle-même la proie d'autres animaux, comme d'autres rapaces plus grands (le grand-duc d'Amérique et l'épervier de Cooper, notamment), des serpents, et des mammifères comme le bassari rusé. Quand elles sont attaquées par un prédateur, les chevêchettes appellent leurs voisines vivant dans les trous à proximité, et se rassemblent par groupe pouvant aller jusqu'à cinq chouettes, pour attaquer le prédateur à la tête afin de le faire fuir.

Au cinéma et dans la fiction[modifier | modifier le wikicode]

  • Dans Les Gardiens de Ga'Hoole, Gylfie1 est une jeune femelle chevêchette elfe, et la meilleure amie du héros, Soren. Évadée, comme lui, de la Pension St Aegolius, elle fera partie de la Petite Bande de Soren, dont elle deviendra la navigatrice. Elle apparaît dans la plupart des livres de la série, ainsi que dans le film.
  • Dans le dessin animé Rango, qui se passe dans le désert de Sonora, le générique, ainsi que plusieurs musiques du film, sont interprétées par un trio de petits maracachi chevêchettes des saguaros. Plusieurs autres personnages du film sont des chevêchettes des saguaros.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Vikiliens pour compléter[modifier | modifier le wikicode]

Liens externes[modifier | modifier le wikicode]

  • (en) Elf Owl Fact Sheet, sur le site du Desert Museum d'Arizona-Sonora
  • (en) écoute le cri de la chevêchette des Saguaros, sur naturesong.com. Enregistré par Jim Morgan en juillet 1999, à Tucson, Arizona.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

  • [en ligne] (en) Sterling, K. 2002. Micrathene whitneyi, in : Animal Diversity Web. Consulté le 4 juillet 2012
  • [en ligne] (en) BirdLife International 2012. Micrathene whitneyi, in : IUCN 2012. IUCN Red List of Threatened Species. Version 2012.1 Consulté le 4 juillet 2012

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

  1. Gylfie sur Guardians of Ga'Hoole Wiki
Article mis en lumière la semaine du 15 octobre 2012.
Scilab128.png Portail des oiseaux —  Tous les articles sur les oiseaux.