Chefferie traditionnelle de Simbok

« Chefferie traditionnelle de Simbok » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Plaque signalétique de la chefferie de Simbok

La chefferie traditionnelle de 3e degré de Simbok se trouve au Cameroun, dans l’arrondissement de Yaoundé 61 du département du Mfoundi et dans la région du Centre.

Historique[modifier | modifier le wikicode]

Vieille chefferie qui date de l’époque coloniale (années 1900), elle a connu la succession de plusieurs chefs : c’est une dynastie.

Le tout premier chef au nom de sa Majesté Odobo Zacharie est succédé par son fils Mbida Odobo Laurent puis tour à tour Ossomba Celestin Réné Bernard depuis 1992 jusqu’è nos jours

Limité au nord par le quartier Mendong, au sud par les rails, à l’est par deux rivières (Akana et Biyeme), à l’ouest par la Mefou, elle s’étend sur plusieurs hectares avec environ une population de dix mille (10 000) habitants.

Centre d'état civil de la chefferie

Fonctionnement[modifier | modifier le wikicode]

A sa tête se trouve un chef de 3e degré secondé par un notable secrétaire général assisté à son tour de dix chefs de blocs tous notables repartis en quartiers. Ceux-ci rendent compte au sous-préfet.

Case à palabre de la chefferie de Simbok

Cette décentralisation fait de cette chefferie une force. Sa particularité est qu’elle regorge au sein un centre d’état civil dont le chef est l’officier, ceci depuis décembre 2006. Ici se célèbrent les mariages civils, se délivrent des actes de naissance et de décès.


Au centre de cette chefferie se trouve la case à palabre où se tiennent les réunions traditionnelles, des rites traditionnels par le chef et ses chefs de bloc. Parmi eux existe un conseiller qui est le patriarche

Références[modifier | modifier le wikicode]

Portail de l'Afrique —  Tout sur l'Afrique, sa culture, son histoire...