Chat de navire

« Chat de navire » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Un marin et un chat de navire sur le quatre-mâts Pommern

Les chats de navire sont des chats domestiques présents sur des navires, soit pour éliminer les animaux nuisibles tels que les rats et les souris, soit en tant qu'animaux de compagnie des marins. Jusqu'aux années 1970, les navires militaires ou marchands abritaient généralement des chats.

Marins, chats et superstition[modifier | modifier le wikicode]

Les marins sont très superstitieux. En effet, ils ont besoin des chats pour empêcher la reproduction des rats et des souris, mais croiser un chat avant la pêche affectera négativement les résultats de celle-ci.

Les marins craignent les chats noirs, mais si un tel spécimen s'invite à bord, il faut absolument éviter de l'éjecter car ce serait la source de grosses tempêtes et de grands malheurs1.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Il semblerait que peu après la domestication du chat, il y a 8 000 ans, ces félins étaient déjà présents d'abord sur les bateaux du Nil, puis dans tous les voyages maritimes. C'est ainsi que l'espèce s'est répandue dans le monde et que l'Europe l'a découverte1.

Dés le XVe siècle, les assureurs génois exigeaient des chats à bord de leur bateau. Par ailleurs, il existait des marins vénitiens dont le rôle était exclusivement de s'occuper des chats : les nourrir, veiller à ce qu'ils ne s'échappent pas lors d'escales, etc. : c'était les « gardiens de chats ». Par ailleurs, le ministre de la marine Charles Colbert du Terron a lui aussi décidé d'imposer la présence de chats de navire, et aurait prononcé la célèbre phrase : « Ce navire est en état de naviguer ; il y a deux chats à bord ».

Les chats de la mer sont également coutumiers en Russie, comme sur le Sedov, le plus grand voilier navire-école au monde. Ce navire, construit en 1921 en Allemagne, a été livré à la Russie en 1950 comme dommage de guerre. Ce quatre-mâts a abrité Kotek, véritable petit « loup de mer » et fierté de l'équipage1.

Malgré la superstition, les Anglais ont abrité dans les années 1990 un chat noir dans un navire de la Royal Navy, le Pembroke.

Raison de l'alliance marin-chat[modifier | modifier le wikicode]

Il est de certains animaux que les marins détestent. Les mouettes survolant leurs bateaux leur inspirent une grande méfiance, car représentant l'âme d'un mort. Mais citons tout particulièrement le lapin, ce rongeur se rassasiant des cordages en chanvre et de l'étoupe, celle-ci servant à prévenir les infiltrations d'eau. Par ailleurs, tous les rongeurs sont à bannir des navires : ils dévorent les céréales et les provisions, mangent les cordages et transmettent des maladies. C'est ainsi que le chat, friand de rongeurs, est devenu l'allié des marins1.

Chats de navire célèbres[modifier | modifier le wikicode]

À compléter Cette section est vide, pas assez détaillée ou incomplète. N'hésite pas à l'améliorer  !

Simon[modifier | modifier le wikicode]

Ce chat est né à Hong Kong en 1947. Après avoir été abandonné, Simon a été adopté par un marin britannique qui l'emmena dans son navire, l'Amethyst, afin qu'il le débarrasse d'une partie des rats à bord, ce que le félin a brillamment accompli et lui vaut de devenir l'« ami caresses » de l'équipage.

L'Amethyst fut envoyé en Chine afin de protéger les britanniques sur le Yangzi Jiang. Cependant, un jour d'avril, le navire fut attaqué. Cette bataille cause l'échouage du navire sur le littoral et la mort de plusieurs marins. Nombre de marins furent tués à la sortie du navire alors qu'ils tentaient de s'enfuir. L'ennemi monta la garde devant un Amethyst abritant encore 50 marins pendant trois mois.

Malgré ses blessures, Simon, toujours à bord, continuait de tuer au moins un rat par jour, souvent plus, ce qui remontait le moral de l'équipage car cela aidait les marins à économiser leur nourriture. Plusieurs marins, blessés, malades et en état de choc, se trouvaient à l'infirmerie. Encouragé par le médecin à bord, le chat s'assit sur le lit des malades et vint pétrir leurs matelas, tout en pansant ses propres blessures. Les marins blessés, voyant que Simon l'était également, se sentirent plus proches de lui et commencèrent à attendre sa visite, ce qui les aidèrent à guérir de leurs propres traumatismes.

Après 101 jours, les marins purent enfin retourner à l'Amethyst. Presse et radio s'emparèrent de la nouvelle concernant Simon et l'équipage. Le félin était devenu célèbre. Lettres, cadeaux et même poèmes du monde entier lui étaient destinés.

Simon aurait dû recevoir la médaille Dickin en décembre 1949, mais il est mort le mois précédent. Le chat fut enterré dans un cimetière pour animaux londonien avec tous les honneurs de la Marine2.

Sam l'insubmersible[modifier | modifier le wikicode]

Le possesseur de ce chat noir et blanc est un marin inconnu officiant au Bismarck. Il fut à bord lors de l'Opération Rheinübung, la première et dernière mission du Bismarck, le 18 mai 1941. Le cuirassé fut coulé lors de sa dernière bataille, le 27 mai de la même année, et seuls 118 des 2 200 membres de l'équipage survécurent. Plusieurs heures plus tard, on retrouva le félin, alors nommé Oskar, sur une planche de bois flottant dans l'eau. Il fut le seul passager du navire à être secouru par le HMS Cossack britannique. Il survécut au naufrage de celui-ci également et enfin à celui du HMS Ark Royal. Il est décédé en 1955, à un âge très correct puisqu'il est né avant 1941.

Références[modifier | modifier le wikicode]

Portail de la mer —  Tous les articles sur la mer, et le monde maritime.
Nuvola apps kugar.svg Portail des félins —  Tous les articles sur les félins.