Charles Martel

« Charles Martel » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Divisions du royaume franc au début du VIIIe siècle. Les limites sont approximatives

Charles Martel, nait vers 688 et meurt en 741 à Querzy-sur-Oise. C'est le principal dirigeant des états francs pendant la première moitié du VIIIe siècle.

Maire du palais des royaumes francs d'Austrasie, de Neustrie et de Bourgogne, il maintient à l'écart du pouvoir les rois légitimes de la dynastie mérovingienne. Il agrandit considérablement le domaine des Francs en Allemagne. En 732, par sa victoire de Poitiers, donne un coup d'arrêt décisif à l'expansion musulmane en Europe occidentale. Son surnom de Martel lui vient de l'énergie qu'il emploie dans son action politique et militaire.

L'unificateur des royaumes francs[modifier | modifier le wikicode]

Au début du VIIIe siècle les Francs étaient divisés en plusieurs royaumes dont les principaux sont la Neustrie (partie ouest de la France actuelle) et l'Austrasie (partie est de la France et ouest de l'Allemagne) et la Bourgogne (centre et sud-est de la France actuelle). Les rois de la dynastie mérovingienne n'ont pratiquement plus de pouvoir, ni de richesses, ce sont les rois fainéants. Le pouvoir est détenu par un grand seigneur franc le maire du palais. La famille des Pépinnides fournit les maires du palais.

Charles Martel est le fils de Pépin de Herstal, maire des palais d'Austrasie, de Neustrie et de Bourgogne, et d'une de ses concubines. À la mort de son père en 714, il parvient après des combats à s'imposer face à son demi-frère Théodebald, le fils légitime de Pépin de Herstal. En 717 il devient maire du palais d'Austrasie (le roi étant Clotaire IV). En 719, il y ajoute la Neustrie (le roi étant Chilpéric II). De 721 à 737, il gouverne au nom du roi Thierry IV, le royaume étant alors réunifié. À la mort de Thierry IV en 737, Charles Martel laisse le trône sans roi, et gouverne seul jusqu'à sa mort en 741.

Un conquérant[modifier | modifier le wikicode]

La bataille de Poitiers de 732. Tableau peint vers 1835.

Charles Martel agrandit le domaine des Francs. En Germanie, il lutte contre les Saxons (720, 722, 724, 738) et les Frisons du Nord (733, 734). Il conquiert la Bavière (725, 728), annexe l'Alamanie (728-730).

En 732, le duché d'Aquitaine étant envahi par les musulmans venus d'Espagne, le duc Eudes demande l'aide de Charles Martel. En octobre 732, les Francs commandés par Charles Martel par la bataille de Poitiers mettent en déroute l'armée de l'émir Abd al-Rhamân qui était sur le chemin du retour après avoir pillé le sud-ouest de la France jusqu'à Tours. Eudes jusqu'alors quasi indépendant fait sa soumission à Charles Martel.

Puis de 733 à 739, Charles Martel par des expéditions militaires parvient à contrôler la Bourgogne et la Provence.

Afin de récompenser ses compagnons de combat et diminuer la puissance des chefs du clergé catholique (évêques ou abbés), Charles Martel s'empare des biens de l'Église catholique et les distribue. Par contre, il soutient l'action d'évangélisation menée par la papauté en Germanie.

En 741, ses fils Carloman et Pépin lui succèdent.

Société paysanne au XIVe siècle.jpg Portail du Moyen Âge —  Tous les articles sur le Moyen Âge.