Charles II de Navarre

« Charles II de Navarre » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Charles II de Navarre
Roi de Navarre
Charles II « le Mauvais » devant les Parisiens.
Charles II « le Mauvais » devant les Parisiens.
Fonction
Roi de Navarre
Pays Royaume de Navarre
Règne 6 octobre 1349 - 1er janvier 1387
Dynastie Capétiens
Prédécesseur Jeanne II
Successeur Charles III
Fonction
Comte d'Évreux
Date 23 septembre 1343 - 1er janvier 1387
Prédécesseur Philippe III
Successeur Charles III
Nom de naissance Charles de Navarre
Naissance 10 octobre 1332 à Évreux, France
Décès 1er janvier 1387 à Pampelune, Espagne
Sépulture Cathédrale Sainte-Marie de Pampelune
Père Philippe III de Navarre
Mère Jeanne II de Navarre
Conjoint Jeanne de France
Enfants Charles III
  • Philippe de Navarre
  • Marie de Navarre
  • Pierre de Navarre
  • Isabelle de Navarre
  • Blanche de Navarre
  • Jeanne de Navarre
  • Bonne de Navarre
Monarques de Navarre
Monarques de Navarre
voir modèle • modifier

Charles II de Navarre, dit Charles le Mauvais (né le 10 octobre 1332 à Évreux et mort le 1er janvier 1387 à Pampelune), est comte d'Évreux de 1343 à 1378 et roi de Navarre de 1349 à sa mort en 1387. Il est le fils de Philippe III de Navarre et de Jeanne II, fille du roi Louis X le Hutin. Durant toute sa vie, il ne va cesser de réclamer le titre de roi de France, étant le petit-fils du roi Louis X.

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Début de règne[modifier | modifier le wikicode]

Charles de Navarre naît le 10 octobre 1332 ; le roi de France Philippe VI de Valois est roi depuis quatre ans. A la mort de sa mère Jeanne, en 1349, il devient roi de Navarre. Il se fait sacrer en 1350 à Pampelune. La Navarre est alors un royaume prospère. Après la mort de Philippe VI à cette même date, Charles se consacre entièrement aux problèmes des successions en France, jusqu'à confier le gouvernement de Navarre à son petit frère Louis.

Pendant la Guerre de Cent Ans[modifier | modifier le wikicode]

Article à lire Article à lire : Guerre de Cent Ans
Jean II le Bon, le roi de France. Charles de Navarre n'aura de cesse de lui contester le royaume de France.

Le roi d'Angleterre Edouard III, petit-fils de Philippe IV le Bel, réclame la couronne de France. Pendant les batailles qui constitueront la fameuse Guerre de Cent Ans, Charles le Mauvais va souvent changer de camp pour ses intérêts personnels ; ainsi, il sera tantôt pour le roi de France (Jean II), tantôt pour le roi d'Angleterre, tantôt pour d'autres (comme les "Jacques", des paysans révoltés...).

Pour stopper les prétentions à la couronne de France de Charles, le roi Jean II de France lui offre la main de sa fille, Jeanne, alors âgée de huit ans ; ce qu'il accepte en raison de la dot considérable de Jeanne : 100 000 écus !

Charles de Navarre va également assassiner le favori du roi de France, le connétable Charles de La Cerda.

Arrestation par Jean le Bon en 1356[modifier | modifier le wikicode]

Le 5 avril 1356, Jean II le Bon, qui n'a pas digéré l'assassinat de Charles de La Cerda et de plus en plus excédé par l'agitation causée par Charles de Navarre, entre en plein milieu d'un banquet du roi de Navarre et l'arrête. Charles est emprisonné au Louvre puis au Châtelet, avant d'être transféré à la forteresse d'Arleux. Entre-temps, les Navarrais supplient le roi de France de libérer Charles ; mais Jean II est lui-même fait prisonnier par les Anglais à la bataille de Poitiers.

Charles II de Navarre sera libéré le neuf novembre 1356.

Fin de règne et mort[modifier | modifier le wikicode]

A force de tout le temps changer de camp, Charles de Navarre s'est fait des ennemis de tous les côtés ; il a perdu ses possessions de Normandie et du Languedoc, et il doit réprimer les rébellions de ses sujets Navarrais. Il va passer les dernières années de sa vie en paix, en ne s'occupant plus que de l'administration de son royaume. Il y meurt le 1er janvier 1387.

Selon la légende, il serait mort parce qu'un valet maladroit aurait mis le feu aux draps de son lit ; mais les historiens pensent plutôt qu'il serait mort de maladie. Charles avait rédigé en 1385 un testament pour qu'on l'inhume à trois endroits différents : son corps à Notre-Dame de Pampelune, son cœur à Notre-Dame d'Ujué et ses entrailles à Notre-Dame de Roncevaux. C'est son fils Charles III le Noble qui lui succède ; ce dernier n'aura aucune prétention à la couronne de France et sera très fidèle aux rois de France.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]


Francestubmap.png Portail de la France —  Accéder au portail sur la France !
Icone chateau.png Portail de l'Histoire —  Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.