Garçon devant un ordinateur.jpg
Hollie Little Pink Laptop.jpg
les articles à compléter  • le Livre d'or
Ce sont des enfants, des adolescents et des adultes qui écrivent et qui font la maintenance de Vikidia. Participez vous aussi !

Charge militaire

« Charge militaire » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Une charge est une manœuvre militaire offensive destinée à attaquer violemment l'ennemi lors d'une bataille.

Le but est de faire replier ou «percer» les lignes ennemies, par un assaut puissant, rapide et impressionnant ; la charge est un rapport de force : si l'assaillant (l'attaquant) paraît plus puissant, l'adversaire prendra peur ou risque d'être «balayé» par la puissance du choc frontal.

Une charge pouvait être effectuée par l'infanterie, mais c'est essentiellement la cavalerie, par sa rapidité et sa puissance de choc, qui effectuait des charges de cavalerie. Celles-ci furent fameuses dès le Moyen Âge, ou la chevalerie pourvue de longues lances décidait bien souvent du résultat des batailles. Lors des batailles napoléoniennes encore, une charge était un élément déterminant d'une victoire... ou d'une défaite.

Bien que puissante et demandant une forte volonté - et courage - des attaquants, une charge pouvait être suffisamment affaiblie pour ne plus être efficace. Dès les batailles de Crécy et d'Azincourt lors de la Guerre de cent ans, la chevalerie (cavalerie lourde) française fut vaincue par de simples fantassins. À la Bataille de Waterloo, la charge de toute la cavalerie française de Ney ne put vaincre les formations britanniques.

La charge impliquant l'idée de contact, de choc au «corps à corps» contre l'adversaire, elle se faisait essentiellement à l'arme blanche, les armes de jet et armes à feu demandant trop de temps et de concentration pour être utilisées en attaque. Si les charges à la baïonnette furent parfois efficaces au XIXe siècle, elles étaient condamnées à l'échec lors de la Première Guerre mondiale face à des armes à répétition et automatiques puissantes qui tuaient en masse les attaquants. Néanmoins, certaines armées utilisèrent encore la charge à la baïonnette de soldats en nombre contre les positions ennemies pour un effet psychologique mais avec des pertes terribles, durant la Seconde Guerre mondiale, comme l'Armée soviétique ou les suicidaires «charges banzaï» de l'infanterie japonaise.
Portail de l'histoire militaire —  Tous les articles sur l'histoire militaire, les batailles, les chefs de guerre...