Chœur (architecture)

« Chœur (architecture) » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Voir les articles homonymes Attention, à ne pas confondre ! Pour les sujets ou articles dits homonymes, voir : Chœur.
En grisé l'emplacement du chœur

Dans une église, le chœur, est la partie où est situé le maître-autel et où se tiennent les clercs et les chantres. Généralement il est situé dans la partie est des églises.

Le chœur peut comprendre des travées et se terminer par une abside cintrée ou polygonale, soit avec un mur plein s'il n'y a pas de déambulatoire ou un rond-point dans le cas contraire. Le chœur peut aussi se terminer par un mur plat.

Chœur clôturé de Notre-Dame de Paris. Au premier plan le jubé.

Le chœur est souvent séparé de la nef par le transept.

En France, au Moyen Âge, dans les églises des couvents et des abbayes, le chœur occupait tout le fond de l'église et débordait sur les premières travées de la nef. Les religieux n'étaient pas vus par les fidèles (qui sont d'ailleurs très peu nombreux puisque les habitants permanents des alentours vont à la messe dans les églises paroissiales). Et souvent un voile ou un jubé les cachait .

Dans les cathédrales et grandes églises construites à la fin du XIe siècle, le chœur était visible par tous, mais restait le lieu de réunion du clergé. Ce n'est qu'à partir du XIIIe siècle, que l'on voit des clôtures de bois ou de pierre fermer le chœur où le clergé dispose de stalles de bois ; avec de hauts dossiers et dais, pour assisterδ aux officies religieux. Les fidèles avaient à leur disposition des petites chapelles ouvertes autour de la nef ou même du chœur où on pouvait suivre à des messes privées.

Portail des religions —  Fêtes religieuses, textes sacrés, fondateurs des religions...