Haut-Rhin-Niedermorschwihr.jpg
Kitesurf près de Rabat - Maroc.jpg

la cabane • le Livre d'or
Bonnes vacances ! Ramenez des photos !

Châteaux royaux de Louis II de Bavière

« Châteaux royaux de Louis II de Bavière » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Le château de Neuschwanstein, Photochrome, vers 1895.

Les châteaux royaux de Louis II de Bavière (Königsschlösser en allemand) sont quatre châteaux romantiques construits en Bavière par le roi Louis II de Bavière.

Neuschwanstein[modifier | modifier le wikicode]

Sans doute le plus connu, le château de Neuschwanstein s'élève dans les Alpes allemandes, sur les rivages du lac de l'Alpsee. Attraction touristique de premier ordre, il symbolise le château fort de plaisance par excellence. Il a par exemple inspiré Walt Disney pour le château du dessin animé La Belle au bois dormant dont l'image a été réutilisée pour représenter le parc d'attraction Disneyland.

La région est bien connue de Louis II qui, pendant sa tendre enfance, venait au château de Hohenschwangau (wp), résidence gothique de son père. Dans une lettre datant de 1868 adressée à son ami Richard Wagner, il évoque l'idée de faire construire un château au même endroit, mais il le veut différent... Proche du romantisme, il souhaite qu'il reflète ce style et non le gothique ; de plus, il le veut plus en altitude pour qu'il surplombe le territoire et que l'on y bénéficie d'une vue panoramique sur le magnifique cadre naturel.

La construction commence pendant l'été de l'an 1868. La roche constituait les fondations, aussi fallut-il dynamiter le haut de l'éperon pour pouvoir y ériger le palais. Il fut ensuite nécessaire de se préoccuper d'installer des échafaudages sur la montagne avant même de s'employer à l'édification du palais. Achevé, le château fut investi par le roi en 1884. C'était une résidence somptueuse, calme et confortable avec un mobilier d'inspiration médiévale. La décoration comporte de nombreuses fresques représentant des scènes d'opéras de Richard Wagner pour saluer le talent de ce compositeur. La salle du trône est d'un faste exceptionnel, mais elle sert aussi à affirmer le pouvoir politique du roi qui était à l'époque contesté.

Hohenschwangau[modifier | modifier le wikicode]

Le château de Hohenschwangau (le château du Haut Pays du Cygne, en français) offre un mélange de trois styles : forteresse médiévale, manoir de style Tudor et palais gothique. Il fut restauré en 1837 à la demande de Maximilien II, père de Louis II, dans le style néogothique. La mère de Louis II y vécut après la mort de son fils.

Il est décoré de fresques d’inspiration médiévale relatant les aventures mythologiques des héros germaniques. L'aménagement intérieur a été conservé.

Herrenchiemsee[modifier | modifier le wikicode]

C'est le dernier château construit par Louis II, il est resté inachevé.

Il a été édifié sur une île du lac de Chiem, l'île des messieurs, à l'est de Munich, achetée par le roi pour y bâtir son château de Versailles, qu'il avait visité en 1867. Les travaux eurent lieu de 1878 à 1885, mais furent interrompus pour des raisons financières. L'aménagement intérieur avait été préparé de longue date, ce qui permit de meubler vingt pièces.

La galerie des glaces est plus longue que celle de Versailles. Il y a une chambre de parade débouchant sur la salle du conseil et des appartements privés.

L'escalier des ambassadeurs est une réplique de celui de Versailles. Louis II fit équiper la salle à manger d’une table escamotable : elle pouvait être servie dans la cuisine au rez-de-chaussée et envoyée un étage plus haut, par une poulie, directement dans la salle à manger.

L’île comporte une multitude de sentiers et des jardins à la française ornés de fontaines et de jeux d’eau.

Linderhof[modifier | modifier le wikicode]

Château de Linderhof

Linderhof est une construction beaucoup plus modeste, un havre de paix bâti par Louis II à partir de 1874, cette fois dans le style rococo. À l'origine, c'était un simple rendez-vous de chasse, exercice que le roi détestait autant que la guerre. Il trouvait là l'isolement qu'il recherchait.

Le décor intérieur est volontiers wagnérien, comme dans les châteaux précédents.

Les jardins sont magnifiquement aménagés, avec des jeux d'eau à la française.

Article mis en lumière la semaine du 15 mai 2017.
Portail de l'Allemagne —  Tous les articles sur l'Allemagne.