Cesare Beccaria

« Cesare Beccaria » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Portrait of Cesare Beccaria (1738-1794).
Portrait de Cesare Beccaria (1738-1794)

Cesare Beccaria Bonesana est marquis de Gualdrasco et de Villareggio.

Il est né le 15 mars 1738 à Milan et il est mort le 28 novembre 17941.

C'est un juriste, un criminaliste, un philosophe, un économiste et un homme de lettres italien rattaché au courant des Lumières.

Des délits et des peines, son oeuvre majeure[modifier | modifier le wikicode]

À compléter Cette section est vide, pas assez détaillée ou incomplète. Améliore-la !


Dans « Des délits et des peines », il fonde le droit pénal moderne et se signale notamment en développant la toute première argumentation contre la peine de mort. Son œuvre pose les bases de la réflexion moderne en matière de droit pénal .

Idées1[modifier | modifier le wikicode]

  • Pour éviter les délits et les crimes, il faut que les lois soient claires pour les faire aimer ;
  • Les sanctions doivent être proportionnées aux délits, et pas en fonction de l'importance de la personne
  • La peine de mort (ou autres punitions sévères) n'évite pas les crimes ;
  • Contre la torture et la peine de mort.
  • Les délits commis avant le vote de la loi ne peuvent pas être punis ;
  • Toutes les violences qui ne seront pas nécessaires pour procéder à une arrestation doivent être supprimés par la loi.

Influences[modifier | modifier le wikicode]

Cesare Beccaria a été influencé par Montesquieu et les membres des Lumières. Ses idées ont été reprises par Joseph II, empereur d'Autriche, pour ses changements dans le fonctionnement de la justice. La Suède, en 1772, et la France, en 1780, ont aboli la torture suite à son livre1.

Oeuvres publiées[modifier | modifier le wikicode]

  • Des délits et des peines, (Dei delitti e delle pene) en 1764.
    1. Traduite en 1765 par André Molleret, en 1773 par M. Chaillou de Lisy, en 1821 par Pierre-Joseph-Spiridion Dufey, en 1822 par Jacques-Albin-Simon Collin de Plancy
      1. Traduite en 1965 par Maurice Chevalier (éd. Droz, Genève)
      2. Traduite en 2009 par Philippe Audegean (éd. ENS, Lyon), ISBN 978-2-84788-149-3.
      3. Traduite en 2015 par Alessandro Fontana et Xavier Tabet (éd. Gallimard)
    2. Commentée par Voltaire, Diderot, Joseph-Michel-Antoine Servan, Jacques-Pierre Brissot de Warville
    3. Commentée par Michel Foucault dans Surveiller et punir (éd. Gallimard, 1975)
  • Recherches concernant la nature du style, (Ricerche intorno alla natura dello stile) en 1770.
  1. Traduite en 2001 par Bernard Pautrat (éd. rue d'Ulm)

Liens externes[modifier | modifier le wikicode]

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 Dictionnaire encyclopédique d'histoire, vol. I, éd. Bordas, 1996, p. 612
Portail de la philosophie —  Accédez aux articles de Vikidia concernant la philosophie.
Portail de la criminologie —  Tous les articles sur la criminologie.
Portail du droit —  Tous les articles sur le droit.