Livre d'or
Livre d'or

les bavardagesdemande d'article
Que pensez-vous de Vikidia ? Venez mettre un message sur le livre d'or !

Cerf de Virginie

« Cerf de Virginie » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Cerf de Virgine
Deux mâles
Deux mâles
Nom(s) commun(s) Cerf de Virgine
Nom scientifique Odocoileus virginianus
Classification Famille des cervidés
Répartition Amérique, du Canada jusqu'au Brésil ; introduit en Finlande, Tchécoslovaquie et Nouvelle-Zélande
Taille jusqu'à 2 m de long
Poids 60 à 90 kg en moyenne (mâles) ; 40 à 60 kg (femelle)
Régime alimentaire Herbivore
Un faon dans l'herbe, en Virginie occidentale
Un faon dans l'herbe, en Virginie occidentale
voir modèle • modifier

Le cerf de Virginie (nom scientifique : Odocoileus virginiatus) est un grand cervidé qui vit en Amérique. C'est à la fois un des plus grands mammifères et un des plus grands cervidés américains.

Classification[modifier | modifier le wikicode]

Dans la famille des cervidés, le cerf à queue blanche fait partie du groupe des chevreuils. Certains auteurs considèrent donc qu'il est incorrect de parler de « cerf de Virginie », ou « cerf à queue blanche », et qu'il serait en fait plus correct de parler de « chevreuil de Virginie », ou de « chevreuil à queue blanche ». Cela vient de ce que son nom anglais est white-tailed deer. Le mot anglais deer est le nom courant des cervidés, quelle que soit leur espèce. Il n'a pas d'équivalent dans la langue française, mais il est le plus souvent traduit par « cerf », ce qui est parfois incorrect, car tous les cervidés ne sont pas des cerfs... Ainsi, white-tailed deer sera le plus souvent traduit par « cerf à queue blanche ». On utilise le plus souvent le nom de « cerf de Virginie », qui est la traduction française de son nom scientifique, Odocoileus virginianus. Cependant, le « cerf de Virginie » est aussi le nom d'une des sous-espèces de cerf à queue blanche, celle qui vit, justement, en Virginie, et qui est la plus courante et la mieux connue des sous-espèces de cerf à queue blanche : appeler tous les cerfs à queue blanche des « cerfs de Virginie » peut ainsi prêter à confusion...

Le cerf à queue blanche fait partie du genre Odocoileus, tout comme son plus proche cousin, le cerf à queue noire (Odocoileus hemionus), qui se rencontre également en Amérique du Nord.

Dans sa définition courante, le cerf à queue blanche vit dans toutes les Amériques, jusqu'en Amérique du Sud. De nombreuses populations ont été identifiées dans les différentes régions, qui présentent quelques différences entre elles permettant de les reconnaître et de les identifier : elles ont été décrites comme des sous-espèces du cerf à queue blanche.

On connaît ainsi de nombreuses sous-espèces de cerf à queue blanche, et des scientifiques ont remarqué que certaines d'entre elles, celles qui vivent en Amérique du Sud et une partie de l'Amérique centrale, présentent des différences importantes avec celles qui vivent dans l'Amérique du Nord : il pourrait donc s'agir d'une espèce à part, le cerf à queue blanche d'Amérique du Sud. Compte tenu de l'immense répartition des cerfs à queue blanche en Amérique, et de leur faible population par endroits, il est très difficile, voire impossible, de vérifier si ces différents animaux peuvent se reproduire entre eux : les scientifiques qui pensent qu'il existent deux espèces différentes se basent sur des preuves biologiques et génétique pour argumenter leur hypothèse. Ces chercheurs ont constaté que, pour certains caractères, les cerfs à queue blanche d'Amérique du Nord et du Sud présentaient des différences comparables à celles que l'on constate entre le cerf à queue blanche et le cerf à queue noire.

Toutes les sous-espèces de cerf à queue blanche ne sont pas toujours reconnues : par exemple, certains scientifiques pensent que le cerf du paramo de Mérida appartient en fait à la même sous-espèce que le cerf du paramo colombien ; de plus, comme toutes les sous-espèces ont été d'abord décrite comme des sous-espèces de cerf de Virginie, il n'est pas facile, si l'on suppose qu'il y a en fait deux sous-espèces, de savoir lesquelles appartiennent à l'une ou l'autre espèce, notamment au Mexique, où les deux espèces (le cerf à queue blanche d'Amérique du Nord et le cerf à queue blanche d'Amérique du Sud) doivent se rencontrer. On observe des différences de taille et de morphologie chez les différentes sous-espèces mexicaines, qui permettent de penser que, par exemple, le cerf texan (Odocoileus virginianus texanus) et le cerf de Miquihuana (Odocoileus virginianus miguiguanensis), pus grands, et plus massifs, sont sans doute des sous-espèces du cerf de Virginie, tandis que les animaux plus petits, et qui vivent plutôt dans le sud du Mexique, comme le cerf d'Acapulco (Odocoileus virginianus acapulcensis), le cerf du Yucatan (Odocoileus virginianus yucatanensis), par exemple, pourraient bien faire en fait partie d'une espèce à part, le cerf à queue blanche d'Amérique du Sud.

  • sous-espèces d'Amérique du Nord :
    • le cerf de Virginie (Odocoileus virginianus virginianus), le plus répandu.
    • Le cerf des Keys (Odocoileus virginianus clavium)
  • sous-espèces d'Amérique centrale et du Sud, qui pourraient en fait former une espèce à part, le cerf à queue blanche d'Amérique du Sud, Odocoileus cariacou :
    • la biche des palétuviers (Odocoileus virginianus cariacou, ou Odocoileus cariacou cariacou)
    • le cerf du paramo colombien (Odocoileus virginianus goudotii)
    • le cerf du paramo de Mérida (Odocoileus virginianus lasiotis), parfois considéré comme faisant partie de la même sous-espèce que le cerf du paramo colombien
    • le cerf du paramo équatorien (Odocoileus virginianus ustus)
Mouse.svg Portail des mammifères —  Tous les articles sur les mammifères.