Cerbère

« Cerbère » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Cerbere.jpg
Cerbère capturé par Héraclès. Vase grec vers 520 av. J.-C., trouvé en Étrurie

Dans la mythologie grecque, Cerbère est le chien gardant la porte des Enfers. Il empêchait ainsi les morts de s'enfuir et les vivants d'y entrer. Il terrifiait tellement les morts que ces derniers devaient l'apaiser en lui donnant le gâteau de miel qui était placé à l'intérieur de leur tombe en même temps que l'obole pour Charon déposée dans leur bouche.

Cerbère

Description physique[modifier | modifier le wikicode]

Cerbère était un chien monstrueux qui possédait trois têtes qui représentaient chacune un temps : le passé, le présent, le futur et une queue de dragon. Chaque tête représentait un temps : la naissance, la jeunesse et la vieillesse. Sa voix était très sonore (tel le bruit du bronze frappé) et terrorisait tous ceux qui l'approchaient.

Le poète Hésiode attribue cinquante têtes à Cerbère.

Arbre généalogique[modifier | modifier le wikicode]

Cerbère était le fils d'Echidna (au corps de serpent avec un visage de femme) et de Typhon; ses grands-parents étaient Gaïa et Ouranos. Cerbère était le frère de l'Hydre de Lerne, du Lion de Nemée et de la Chimère.

Expression[modifier | modifier le wikicode]

  • Le nom de Cerbère est devenu un nom commun : il désigne un portier, gardien sévère et intraitable avec les visiteurs ou les prisonniers.

Être un Cerbère signifie être un gardien hargneux et inflexible.

Mythe[modifier | modifier le wikicode]

  • Comme ultime épreuve, Eurysthée demanda à Héraclès de descendre aux Enfers et d'en ramener Cerbère.

Héraclès atteignit le Styx et il parvint aux pieds du trône d'Hadès. Celui-ci lui permit d'emmener Cerbère à la lumière du jour seulement s'il pouvait dresser l'animal sans arme. Sans arme, revêtu seulement de la peau du lion de Némée. Héraclès se présenta devant Cerbère. Il le saisit par le cou, juste à l'endroit où se réunissaient les trois têtes et le serra si fort que le chien, se sentant étouffer, se décida à suivre le héros. Héraclès enchaîna l'animal et le tirant hors du gouffre, vint le montrer à Eurysthée. Terrifié, celui-ci ordonna aussitôt de renvoyer le monstre aux Enfers.

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Héraclès et Cerbère.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Expressions mythologiques

Portail des légendes —  Les mythes, depuis le déluge jusqu'aux extraterrestres.