Catastrophe de Lubrizol

« Catastrophe de Lubrizol » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Incendie de Lubrizol

La catastrophe de Lubrizol est un un incendie survenu à l'usine Lubrizol classée Seveso à Rouen le 26 septembre 2019. Certains habitants de Rouen jusqu'au nord du Pas-de-Calais avaient des taches noires dans leurs récupérateurs d'eau, bassins et objets. Le nuage de l'incendie a fait 8 hospitalisations et 224 personnes se sont présentées aux urgences en présentant les symptômes de l'intoxication au nuage de l'incendie. Le nuage était visible plusieurs semaines et les odeurs ont persisté pendant plusieurs semaines après la disparition du nuage.

Gestion de crise[modifier | modifier le wikicode]

Cette catastrophe a mobilisée tous les services de santé de Rouen et ses pompiers. Le préfet a tenu un point presse quotidien le temps d'expliquer ce qu'il se passer. Selon le préfet et le gouvernement, il n'y avait aucun danger pour la population.

A l’hôpital de Rouen, le plan blanc a été enclenché. Ce plan blanc sert à faire venir le plus de médecins et infirmières possibles à l'hopital et dans les lieux de santé, afin de permettre de mieux s'occuper de l'affluence des patients potentiels et des risques possibles.

Lubrizol[modifier | modifier le wikicode]

Lubrizol est une usine classé SEVESO, c'est-à-dire, qu'elle possède une unité de pompiers présent sur les lieux pour éviter une catastrophe de survenir et agir le plus rapidement possible. Le fait qu'elle soit classé SEVESO, permet d'identifier la dangerosité de l'usine qui sert dans le traitement de déchet des hydrocarbures mais aussi parce qu'elle traite la fabrication de lubrifiant pour les moteurs.

Quelques mois avant l'explosion, Lubrizol a été contrôlé et déclaré comme à risque en raison de la vieillesse du lieu et aussi par le fait que l'usine a connu plusieurs accidents ou incendies depuis quelques années et aussi de fuites de gaz. Mais jusque là, la situation était sous contrôle

Controverses[modifier | modifier le wikicode]

Les habitants de Rouen se sont sentis rejetés le jour de la catastrophe, le même jour décédé l'ancien Président Jacques Chirac, les habitants de Rouen et des environs, ont reproché aux médias de parler plus du décès que de la catastrophe elle-même.

Des manifestations ont eu lieu, demandant la transparence de l'Etat français et la démission du préfet. Car selon la Préfecture, il n'y avait aucun danger et le nuage n'était pas toxique alors que des experts et des médecins locaux ont informé la population que ce nuage contenait du plomb, du plastique, d'hydrocarbure et de l'amiante. De plus, les policiers portaient des masques à gaz et les pompiers avaient l'obligation de brûler leurs vétements, ce qui a eu pour effet de faire paniquer encore plus la population et d'être persuadé que l'Etat a menti sur la dangerosité.

L'incendie a eu lieu en pleine nuit, vers 4 heures du matin. Les sirènes de la ville ont sonné à 8 heures pour prévenir de l'incendie. Selon certaines personnes, les sirènes se sont enclenché bien trop tard.

Les voisins de l'usine, estime que l'usine était vieille et déjà connu pour ses problèmes. Pour eux, l'usine aurait du être fermée depuis longtemps ou il aurait fallu les obliger à fermer le temps de se remettre aux normes de sécurité.

Portail des techniques — Tous les articles sur les moyens de transport, l'informatique, les outils et les matériaux…
Portail de la médecine —  Tous les articles sur la médecine, les médecins, les maladies...