Catastrophe de Courrières

« Catastrophe de Courrières » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
La catastrophe de Courrière à la une du n°801 du Petit Journal

La catastrophe de Courrières est la plus grande catastrophe minière d'Europe. Elle a eu lieu entre Courrières et Lens, le 10 mars 1906 et a fait 1 099 morts.

La Compagnie des mines de Courrières qui s'occupait alors de ces mines fournissait 7 % de la production française de charbon. La catastrophe est due à un coup de grisou suivi d'un coup de poussier qui ont détruit 110 km de galeries dans trois fosses différentes. L'explosion a été si forte que des chevaux et des débris se sont retrouvés projetés à 10 mètres de haut.

Trois jours après l'explosion, les recherches de survivants sont abandonnées et une partie de la mine est condamnée. Le 30 mars, soit 20 jours après l'explosion, treize survivants parviennent à sortir par leurs propres moyens et un quatorzième est retrouvé quatre jours plus tard.

La catastrophe est suivie d'importantes grèves qui débouchent sur l'instauration d'un jour de repos hebdomadaire.

Source[modifier | modifier le wikicode]

  • Courrières-1906-1100 morts. Divers auteurs. Éditions Floréal. 1979.
Icone chateau.png Portail de l'Histoire —  Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.