Cannibalisme

« Cannibalisme » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
(Redirigé depuis Cannibale)
Aller à : navigation, rechercher
Cannibalisme dans un codex indigène du Mexique central

Le cannibalisme est le fait de manger un autre individu de son espèce. Il existe un cannibalisme animal et un cannibalisme humain. Il ne faut pas confondre le cannibalisme avec l'anthropophagie, qui est le fait de manger des être humains.

Un animal (un requin, par exemple) peut ainsi être anthropophage s'il mange des êtres humains, mais ne sera pas pour autant cannibale, s'il ne mange pas d'autres animaux de sa propre espèce.

Un être humain qui en mange un autre est donc à la fois anthropophage (il mange des êtres humains) et cannibale (il mange des individus de son espèce).

Origines[modifier | modifier le wikicode]

On retrouve des traces de pratiques cannibales chez l'homme dès l'ère paléolithique. Deux raisons existent pour le cannibalisme : une famine importante ou des raisons plus mystiques et mystérieuses. Dans les bateaux, par exemple, il était fréquent de tuer des marins pour s'en nourrir lorsque la nourriture venait à manquer (voir la chanson Il était un petit navire). Plus récemment, après que leur avion eut un accident dans la cordillère des Andes, les passagers ont dû, pour ne pas mourir de faim, se nourrir des personnes mortes, mais qui avaient été préservées par le froid.

Les raisons mystiques sont plus difficiles à comprendre et on ne peut qu'émettre des hypothèses. Le cannibalisme s'explique dans ce cas par la manière qu'ont les peuples de comprendre le monde. Comme il existe des différences entre les personnes, certaines sont plus fortes que d'autres, par exemple, les peuples primitifs pensaient que certaines parties du corps de la personne possédait cette caractéristique. On peut croire, par exemple, que la force d'un homme lui est procurée par son cœur. Alors, en mangeant le cœur d'une personne forte, on espère récupérer ainsi sa force.

Dans la mythologie grecque, Cronos le titan mange tous ses enfants, jusqu'à ce que Zeus le combatte.

Sacrifices humains[modifier | modifier le wikicode]

Enfin, il peut exister des sacrifices humains sans qu'il y ait cannibalisme. Là aussi, les sacrifices humains dépendent des sociétés. On sait par exemple qu'à Carthage, dans l'actuelle Tunisie, beaucoup de sacrifices humains avaient lieu et étaient destinés au Dieu Moloch-Baal. On peut aussi se souvenir d'Abraham de la Bible à qui Dieu demande de sacrifier son unique fils mais qui au dernier moment remplace celui-ci par un bélier.

Cannibalisme animal[modifier | modifier le wikicode]

Le cannibalisme est prévenu chez l'homme par le dégoût qu'on a de manger son prochain. Ce dégoût est dû à notre culture. Il n'existe en général pas dans le monde animal. Un lion mâle peut, par exemple, manger sa progéniture sans raison apparente.

Chez les insectes et les autres arthropodes, on rencontre fréquemment des cas de cannibalisme. Les femelles de plusieurs espèces d'araignées mangent le mâle au cours de l'accouplement, par exemple. Les reines des fourmis mangent les premiers œufs qu'elles pondent.

Portail de la société —  Accédez aux articles de Vikidia concernant la société.