Calogrenant

« Calogrenant » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Calogrenant et Méraugis

Calogrenant est un chevalier de la Table ronde souvent décrit comme très aimable.

Dans Yvain, le chevalier au lion, parti en quête d'aventure, Calogrenant passe une nuit chez un vavasseur (au service d'un vassal, lui-même au service du roi) à l'orée de la Forêt de Brocéliande, pour repartir le lendemain. En chemin, il rencontre un vilain qui lui parle d'une fontaine merveilleuse : lorsqu'on verse de l'eau sur son perron, elle a le don de déclencher d'effroyables tempêtes. Il essaie, et se trouve aussitôt après attaqué par un chevalier, le gardien de la fontaine. Calogrenant perd le combat et rentre honteux. Il est pourtant le premier à revenir vivant de cette épreuve. Il insiste particulièrement sur le fait que son histoire n'est ni fable, ni songe, ni mensonge.

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

En Anglais, il est parfois nommé Colgrevance, et en ancien Gallois, Cynon.

Pourquoi Calogrenant ?[modifier | modifier le wikicode]

L'apparition de Calogrenant dans Yvain, le Chevalier au lion n'est qu'un prétexte permettant de valoriser les exploits d'Yvain: pour réussir là où un autre chevalier d'Arthur a échoué, il faut une force exceptionnelle.

Références[modifier | modifier le wikicode]

Portail des légendes —  Les mythes, depuis le déluge jusqu'aux extraterrestres.
Portail de la littérature —  Tous les écrivains, les poètes, les romans…
Société paysanne au XIVe siècle.jpg Portail du Moyen Âge —  Tous les articles sur le Moyen Âge.