Caius Gracchus

« Caius Gracchus » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Caius Gracchus, né en 153 avant J.C., est un homme politique romain du parti des populares. Il voulait réduire les pouvoirs du Sénat et augmenter ceux des Comices, pour renforcer la république. Il était le frère cadet de Tiberius Gracchus également un réformateur romain.

CaIus Gracchus

Durant sa vie politique, il instaure quatre lois :

  • la Lex Sempronia frumentaria, qui prévoit de taxer le blé à prix réduit ;
  • la Lex Calpurnia, qui introduit l’égalité entre les chevaliers et les sénateurs dans les tribunaux ;
  • la Lex Theatralis, qui sépare chevaliers et sénateurs dans les théâtres ;
  • la Lex Sempronia de comitiis, qui introduit le tirage au sort dans les votes des centuries.

Caius Gracchus devient tribun de la plèbe en 123 av. J.-C..

En tant que tribun, il fait nombre de réformes sociales : par exemple, il empêche un second mandat pour les magistrats que le peuple n’aime pas. Il a également fait passer une seconde loi permettant de traduire en justice les magistrats qui avaient prononcé des exils sans procès.

Les reformes de Caius sont des réformes qui rendent la politique plus juste pour le peuple. En effet, grâce aux lois qu’il a promulguées et aux réformes qu’il a mises en place, le système judiciaire est plus juste et égal. Les chevaliers et sénateurs sont égaux devant la justice, et le peuple a droit à un système judiciaire et politique plus juste.

Caius Gracchus était parti de Rome, mais malheureusement, quand il est revenu, la violence a refait son apparition. En effet, les ennemis de Caius avaient des pouvoirs combinés, ce qui n’était pas favorable pour Caius.

S'en suivit la mort de Quintus Antyllus, et malheureusement, la mort de Caius lui-même. Des hommes armés de Fluvius étaient venus en ville et Caius refusait de céder, il n’avait comme arme qu’une petite épée, Caius n’est pas mort à ce moment-là, mais en fuyant, il a essayé de traverser le Tibre en tuant le plus de personnes.

Quand il est arrivé aux arbres sacrés de Furrina, Philocratès a aidé Caius à se suicider avant de lui-même le faire. Il meurt en 121 av. J.-C.

Portail de la Rome antique —  Histoire romaine, langues et civilisations italiotes.