Butô

« Butô » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Danseurs du groupe SankaÏ Juku

Le butô est une danse qui vient du Japon. Cette danse est née en 1959, elle est issue d'une rupture face aux styles traditionnels japonais et s'est notamment nourrie d'influences littéraires françaises. Cette danse relie la vie et la mort.

Le nom butô signifie bu « danse » et tô « fouler le sol ».

Elle peut se danser seul ou en groupe aussi bien par des hommes que par des femmes. La première femme dans cette discipline est Tomiko Takai.

Elle est dansée très lentement. Parfois, les danseurs font des grimaces. Les danseurs sont parfois pratiquement nus avec le corps peint en blanc. La danse peut se danser à l'intérieur ou à l'extérieur.

C'est en France que le bûto rencontre son public. Au début des années 1980, de nombreux chorégraphes français vont se former au Japon, alors que des artistes japonais s'établissent en France et en Europe.

Le but de cette danse est de relier l'homme aux forces naturelles. C'est pour cela que les danseurs ont l'air parfois d'incarner le monde végétal ou la naissance de l'Univers.

De nos jours, le bûto est une danse au même titre que les autres danses modernes.

Parmi les maîtres du butô, on trouve Tatsumi Hijikata, Kazuo Ohno, Ko Murobushi, Carlotta Ikeda et Ushio Amagatsu qui a créé le célèbre groupe SankaÏ Juku.

Portail de la danse —  Tous les articles concernant la danse.