Briarée

« Briarée » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Taille douce par Tomasso Piroli en 1793 d'après un dessin de John Flaxman, utilisé dans une édition de 1795 de l'Iliade; Thétis invoquant Briarée

Briarée ou Égéon (Ægæon) est un Hécatonchire fils de Gaïa et d'Ouranos1, il a deux frères, Cottos et Gyès, ils possèdent cinquante têtes et cent bras et sont presque aussi forts qu'Héraclès23.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Lors de la Titanomachie, Briarée comme ses frères devient grâce à Thétis l'allié de Zeus45. Il sauva Zeus du complot d'Héra, d'Athéna et de Poséidon6.

Après la victoire, Zeus envoie les Titans dans le Tartare et fait de Briarée et ses frères leurs gardiens. Il devient le gendre de Poséidon en épousant Cymopolée7.

Variantes[modifier | modifier le wikicode]

  1. Chez Virgile8, Hygin9, Ovide10, Callimaque11, Stace12, Briarée est un ennemi de Zeus foudroyé puis enseveli sous l'Etna.

Extrait[modifier | modifier le wikicode]

Voir Aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. Homère, Iliade (I, 403-404)
  2. Pseudo-Apollodore, Bibliothèque (I, 1, 1)
  3. Plutarque, De la tranquillité de l'âme (X /470)
  4. Nonnos (XXXIX, 290-2091)
  5. Homère, Iliade (I, 400-406)
  6. Homère, Iliade (I, 396 et suivant)
  7. Hésiode, Théogonie (147 et suivant, et passim; 817-819)
  8. Virgile, Énéide (X, 565-570
  9. Hygin, Fables (Préface; I, 3)
  10. Ovide, Les Fastes (III, 805)
  11. Callimaque, Hymnes (IV, 143-145)
  12. Stace, Thébaïde (II, 595); Achilléide (I, 210)

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Webographie[modifier | modifier le wikicode]

Bibliographie[modifier | modifier le wikicode]

Auteur antiques[modifier | modifier le wikicode]

Auteurs modernes[modifier | modifier le wikicode]

  • Grand Dictionnaire de la Mythologie grecque et romaine de Jean-Claude Belfiore, éditions Larousse, 2010
Portail des légendes —  Les mythes, depuis le déluge jusqu'aux extraterrestres.