Brian Jones

« Brian Jones » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Brian Jones avant un concert en 1965.

Brian Jones est un musicien de blues né le 28 février 1942 à Cheltenham et qui est mort le 3 juillet 1969 à Hartfield. ll est le cofondateur avec Ian Stewart du groupe The Rolling Stones. Il fait partie du club des 27.

Jeunesse et problèmes[modifier | modifier le wikicode]

Brian est né dans une famille de musiciens (sa mère est professeur de piano et son père Lewis joue de l'orgue dans la chorale dans une l'église de Cheltenham), Brian Jones est du coup intéressé par la musique très jeune. À l'age de quatre ans, une attaque de croup le rend asthmatique a vie. Très jeune, Brian écoute le blues noirs américains. Ses parents lui offre un saxophone puis reçoit une guitare accoustique pour ses 17 ans. Il a eue quelques difficultés dans sa scolaritée, Brian est renvoyé à deux reprises. En 1959, à 16 ans, il met enceinte une de ses camarades (Valerie Corbett avait 14 ans) il se fait donc viré. C’est un scandale, toute la ville en parle, jusque dans les journaux de Cheltenham . Ses parents l’envoient donc en Allemagne pendant deux semaines ou trois semaine, pour laisser le temps a tout le monde de se calmer. Brian propose a Valérie l’avortement, mais elle refuse, après l'accouchement elle confie son bébé à une assistance publique.Le bébé sera adopté plus tard. À son retour, Brian est rejeté. Ses camarades, ses voisins refusent de le voir. À la maison c'est pareille Brian passe ses journées enfermé dans sa chambre, rêvant de devenir bluesman professionnel.

Carrière avec les Rolling Stones[modifier | modifier le wikicode]

Avec les Rolling Stones, Brian Jones se révèle être guitariste et harmoniciste. Pendants les premières années avec les Stones, il joue de la guitare slide que l'on peut entendre sur I Wanna Be Your Man, I'm A King Bee ou encore Little Red Rooster. Petit à petit, Jones intègre aux compositions des Stones de nombreux instruments traditionnels comme le sitar sur Paint It Black. Cependant, le manager Andrew Loog Oldham à le même comportement qu'avec Ian Stewart en 1963, Andrew Loog Oldham va peu à peu diminuer l'influence de Brian sur les stones. Oldham décide que le duo Mick Jagger/Keith Richards et plus important. Il encourage Mick et Keith pour qu'il composent leurs propres titres et donc à s'imposer comme les leaders du groupe. En 1965 lorsque des compositions du duo seronts à la première places des charts Brian n'aura donc plus aucune autorité sur le groupe.

Fin de carrière[modifier | modifier le wikicode]

Brian Jones avait tous perdu, il commencé a avoir un comportement auto-destructeur. Brian n'était plus autant impliquer dans le groupe que début 1962. Il se refermé chez lui, en 1969 les stones annonces le départ des stones (du groupe qu'il avait créer). Le 3 juillet 1969 c'est la mort par noyade du musicien qui est annoncé, en hommage a Brian les stones donne un concert gratuit.

Sa vie privée[modifier | modifier le wikicode]

Brian Jones a eu 6 enfants tous de mères différentes.

  • le garcon né en 1959, avec Valerie Corbett, L'enfant sera confié à une famille.
  • Une fille, née en 1960, avec une femme mariée nommée Angeline.
  • Julian Mark, né en 1961, avec Pat Andrew.
  • Julian Brian, née le 23 juillet 1964, avec Linda Lawrence, sa petite amie du moment.
  • Paul Andrew (renommé plus tard John), né en 1965, avec une adolescente, Dawn Molloy. l'enfant fut Adopté.
  • Barbara, née en 1969,avec Elizabeth, mannequin de nationalité américaine.

Discographie[modifier | modifier le wikicode]

  • The Rolling Stones (Royaume-Uni) (1964)
  • The Rolling Stones (EP) (1964)
  • England's Newest Hit Makers (1964)
  • 12 X 5 (1964)
  • The Rolling Stones No. 2 (1965)
  • The Rolling Stones, Now! (1965)
  • Out of Our Heads (1965)
  • December's Children (And Everybody's) (1965)
  • Aftermath (1966)
  • Got Live If You Want It! (1966) (live album)
  • Between the Buttons (1967)
  • Flowers (1967) (compilation)
  • Their Satanic Majesties Request (1967)
  • Beggars Banquet (1968)
  • Let It Bleed (1969)
Portail de la musique — Tous les articles concernant la musique.