Garçon devant un ordinateur.jpg
Hollie Little Pink Laptop.jpg
Communauté  • Livre d'or
Ce sont des enfants, des adolescents et des adultes qui écrivent les articles de Vikidia. Venez rédiger, enrichir par exemple un des 300 articles importants et encore trop courts !

Bourgeois de Calais

« Bourgeois de Calais » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Les bourgeois de Calais apportent les clés de la ville au roi d'Angleterre

L'histoire des Six bourgeois de Calais est un épisode du début de la Guerre de Cent Ans. Il a eu lieu le 3 août 1347. Il marque la fin du siège de Calais par les Anglais. Pour épargner des souffrances à leurs compatriotes affamés par un long siège (début de l'encerclement anglais dès septembre 1346) et éviter que les habitants ne soient livrés aux dégâts d'une ville prise d'assaut, les Calaisiens acceptent les conditions posées par le roi Édouard III d'Angleterre. Six des plus riches bourgeois doivent venir se rendre, en chemise, pieds nus et la corde au cou afin d'être pendus. Philippa de Hainaut, la reine d'Angleterre, parvient à convaincre son époux de laisser la vie sauve aux six bourgeois.

Les Anglais assiègent Calais[modifier | modifier le wikicode]

Le 26 août 1346, à la Bataille de Crécy, Édouard II vainc l'armée du roi de France Philippe VI. Les Anglais peuvent donc continuer leur repli vers le nord. Après avoir détruit les ports de Wissant et Wimille Édouard veut s'emparer du port de Calais afin d'avoir un port sûr pour pouvoir débarquer ses troupes en cas d'une future chevauchée en France.

Le 4 septembre 1346, les Anglais sont devant Calais qu'ils assiègent. La ville est située dans des terrains marécageux qui sont envahis par la mer à chaque marée. La garnison française de Calais est commandée par Jean de Vienne (ou de Viaeme). Le siège risquant d'être long, les Anglais bâtissent un formidable camp retranché dénommé Villeneuve la Hardie. Afin d'alléger les besoins alimentaires de ville, en attendant l'armée de secours que devrait envoyer le roi de France, Jean de Vienne expulse de Calais entre 1 700 et 3 000 habitants.

Pendant l'hiver 1347, les Calaisiens sont ravitaillés par la mer grâce à des corsaires et à la flotte génoise (alors alliée de la France). Les assiégés et les garnisons françaises des châteaux de l'Artois et du Boulonnais tentent en vain quelques sorties. Les Anglais quant à eux bombardent la ville grâce à des canons à poudre qui sont une nouveauté. En février une importante flotte anglaise de près de 730 navires fait le blocus maritime et empêche désormais tout ravitaillement de la ville, jusqu'en avril où une trentaine de navires français parviennent pour la dernière fois à percer le blocus.

En mai 1347, une armée française de secours est regroupée dans la région d'Arras mais rien ne bouge jusqu'à la fin juillet. Le roi de France a alors près de 100 000 fantassins et 35 000 cavaliers. Mais les conditions d'un assaut français contre les positions fortifiées anglaises semblent défavorables. Le roi d'Angleterre refuse la proposition française d'une bataille en terrain découvert et rejette la médiation des envoyés du pape qui, avec l'accord du roi de France, proposaient le retrait anglais en échange de la Guyenne et du Ponthieu. Le 2 août le roi Philippe VI retire ses troupes et laisse Calais à son triste sort.

La reddition de Calais[modifier | modifier le wikicode]

Les Bourgeois de Calais. Groupe sculpté par Auguste Rodin, visible au musée Rodin à Paris.

Calais ne pouvant plus espérer de secours, Jean de Vienne, le gouverneur français, pour abréger les souffrances désormais inutiles demande à discuter des conditions de la reddition de la ville : la population et la garnison devaient être épargnées.

Édouard accepte les conditions en échange de la cérémonie de la soumission officielle faite par les six bourgeois les plus importants de la ville. Ceux-ci devront se présenter devant le roi d'Angleterre en chemise, pieds nus et la corde au cou, comme s'ils allaient à leur exécution (les roturiers sont mis à mort par pendaison, les nobles par la décollation). Mais cette mise en scène souvent employée à l'époque pouvait laisser penser qu'ils seraient épargnés.

Les six bourgeois sont Eustache de Saint-Pierre, Jean d’Aire, les frères Pierre et Jacques de Wissant, Jean de Fiennes et Andrieu d’Andres. À leur arrivée dans le camp anglais, les six prisonniers sont épargnés grâce à l'intervention de la reine Philippa de Hainaut qui sut convaincre son époux de leur laisser la vie sauve. Cette intervention est mise en avant par les chroniqueurs de l'époque, qui sont du camp anglais, afin de montrer la bienveillance de l'adversaire.

Le 3 août 1347, la ville est occupée par les Anglais (elle le restera jusqu'en 1558). Des soldats anglais sont laissés sur place. La ville va être vidée de ses habitants qui seront remplacés par des Anglais 1. Le 10 octobre 1347, Édouard III rembarque pour l'Angleterre emmenant avec lui des chevaliers français comme prisonniers. Six mois plus tard ils seront mis à rançon, celle-ci sera payée par le roi de France.

Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. Des documents retrouvés en Angleterre à la fin du XVIIIe siècle indiquent qu'Eustache de Saint-Pierre, resta à Calais où il bénéficia de récompenses monétaires et en biens immobiliers versés par le roi d'Angleterre.
Icone chateau.png Portail de l'Histoire —  Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.
Francestubmap.png Portail France —  Accédez au portail sur la France.