Boucle d'or et les Trois Ours

« Boucle d'or et les Trois Ours » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Illustration représentant les ours découvrant Boucle d'or.

Boucle d'or et les Trois Ours, parfois abrégé Les Trois Ours, est un conte traditionnel publié pour la première fois par le poète anglais Robert Southey en 1837, puis de nombreuses fois transformé par la suite. Il met en scène une fillette, Boucle d'or, qui pénètre dans une maison vide appartenant à une famille d'ours.

Version traditionnelle[modifier | modifier le wikicode]

Dans une forêt vit une famille de trois ours : le père, la mère et l'ourson. Ce sont des ours anthropomorphiques, c'est-à-dire qu'ils se comportent comme des humains tout en ayant l'apparence d'animaux.

Un jour, la mère prépare une soupe (du porridge). Le père et le fils la jugent trop chaude, et la famille va se promener un peu dans le bois en attendant qu'elle refroidisse, laissant la porte ouverte et la maison sans surveillance. Pendant ce temps, Boucle d'or, une fillette blonde venue cueillir des fleurs, tente de retrouver son chemin dans la forêt. Elle aperçoit la maison et décide d'y entrer.

Elle aperçoit les trois bols de soupe. Elle goûte celui du père ours, mais le trouve trop chaud. Elle goûte celui de la mère, mais le juge trop froid. Enfin, elle s'empare du bol du fils, et le boit jusqu'à la fin, car il est suffisamment tiède.

Ayant ensuite envie de se reposer, elle entre dans le salon, où elle voit les fauteuils de la famille. Elle s'assoit sur celui du père, mais le trouve trop dur. Elle essaie ensuite celui de la mère, mais il est trop moelleux. Celui du fils, enfin, la satisfait, mais il se brise.

Boucles d'or, ressentant une grande envie de dormir, se dirige ensuite vers la chambre à coucher des ours. Elle veut se coucher dans le lit du père, mais il est trop haut pour elle. Celui de la mère est trop dur. Par contre, celui du fils est juste assez confortable et bas pour elle, et la fillette s'y endort profondément.

Illustration par Arthur Rackham dans laquelle les ours sont étonnés à leur retour à la maison.

Lorsque les ours rentrent à la maison, ils découvrent qu'on est entré chez eux, qu'on a goûté leur soupe et qu'on essayé leurs fauteuils. Ils entrent alors dans la chambre à coucher. Boucle d'or se réveille, les aperçoit et s'enfuit.

Autres versions[modifier | modifier le wikicode]

Les ours[modifier | modifier le wikicode]

Dans les premières versions, les ours sont seulement différenciés par leur taille (le grand ours, le moyen ours et le tout petit ours) ; il faut attendre le début du XXe siècle pour qu'ils deviennent une famille.

Boucle d'or[modifier | modifier le wikicode]

L'intruse n'a pas toujours été une fillette blonde et innocente : dans certaines autres versions, c'est une vieille femme ou même un renard. Le prénom lui-même de l'héroïne ne fut définitif qu'après 1918. Suivant les éditions, on écrit parfois Boucles d'or, avec un -s.

Le dénouement[modifier | modifier le wikicode]

La fin est sans doute la partie la plus modifiée : les ours deviennent en effet de moins en moins cruels au fil des années. Ainsi, s'ils effraient Boucle d'or dans les premiers récits, on raconte ensuite qu'ils lui auraient fait peur involontairement. L'humanisation des ours est poussée ensuite à un point tel qu'ils indiquent parfois à la petite fille le chemin de sa maison !

On remarque que la fin de l'histoire des Trois Ours n'apporte aucun réconfort, qu'aucun conflit n'y est résolu et qu'il n'y a pas de conclusion heureuse, contrairement aux dénouements coutumiers des contes européens traditionnels.

Source[modifier | modifier le wikicode]

Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Boucles d'or et les Trois Ours de Wikipédia.
Portail de la littérature —  Tous les écrivains, les poètes, les romans…
Portail des ours - Tous les articles sur les ours.