Boris Pasternak

« Boris Pasternak » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Boris Pasternak en 1908.

Boris Leonidovitch Pasternak, né à Moscou le 29 janvier 1890 et mort à Peredelkino (à 25 km de Moscou) le 30 mai 1960, est un romancier et poète russe.

Né dans une famille juive aisée appartenant au monde artistique russe (son père Leonid, peintre célèbre, connaît Tolstoï et est l'illustrateur de son roman Résurrection, ainsi que de livres de Mikhaïl Lermontov ; sa mère Rosa est une excellente pianiste), Pasternak est un poète, traducteur et romancier mondialement connu pour Le docteur Jivago, roman achevé en 1955 mais publié seulement en novembre 1957 (hors d'URSS, d'abord en traduction italienne, à Rome).

Le docteur Jivago est une vaste fresque de la Russie, une fresque qualifiée d'anti-révolutionnaire par le gouvernement soviétique de l'époque, et qui se déroule de 1905 (première révolution « ratée » sous le Tsar Nicolas II) jusqu'à la fin de la Seconde Guerre Mondiale et même 1950, alors que Staline régnait en maître sur l'immense empire soviétique. Au delà de la vie, des amours et de la mort du docteur Jivago, le roman de Pasternak met en scène les souffrances (concrétisées par des dizaines d'évocations ou portraits saisissants) du peuple russe emporté par la révolution bolchevique1. Le roman est en sept cents pages et dix-sept parties, dont la plus étonnante est probablement la dixième intitulée Sur la grand-route : 25 pages éblouissantes (même dans une traduction française faite à la va-vite et de qualité irrégulière) qui illustrent parfaitement à la fois l'aspect grande fresque et le sens du détail, la vie, la puissance émotionnelle de ce prodigieux roman.

Le docteur Jivago, bientôt publié en multiples versions nationales dans tout le monde occidental, connaît un succès fulgurant et vaut à son auteur le Prix Nobel de littérature (23 octobre 1958). Mais il est considéré comme une insulte à la Russie par les autorités soviétiques qui contraignent l'écrivain à décliner le Prix, sous peine, s'il se rendait à Stockholm, de diverses sanctions, dont celle de ne plus pouvoir rentrer en URSS où vivaient tous ses proches. Pasternak essaie de défendre son oeuvre (et lui-même) dans une lettre personnelle à Nikita Khrouchtchev. Néanmoins privé de ses droits d'auteur et tombé dans la gêne, il meurt d'un cancer du poumon deux ans plus tard.

En Union Soviétique, son oeuvre est réhabilitée à partir de 1985 sous le président Gorbatchev, durant la perestroïka et son célèbre roman, qui n'y circulait jusque là que sous le manteau, est enfin publié au grand jour, en 1988.


Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

  1. bolchevique ou bolchevik : adjectif et nom appliqués à ou désignant ceux des membres du Parti ouvrier social-démocrate russe qui, à partir de 1903, suivirent les idées de Lénine (plutôt que celles d'un autre révolutionnaire marxiste russe nommé Julius Martov). Ils étaient majoritaires au sein de ce parti. Les Bolcheviques prirent le pouvoir en Russie en 1917 et, un an plus tard, le Parti bolchevique fut renommé Parti communiste. Les Bolcheviques devinrent donc des Communistes. Ainsi, on peut considérer les deux mots "bolchevique" et "communiste" comme presque synonymes (le second étant, en fait, la continuité historique du premier).


Portail de la Russie - Tous les articles concernant la Russie.
Coat of arms of the Soviet Union.svg Portail de l'Union soviétique - Tous les articles concernant l'URSS.
Portail de la littérature —  Tous les écrivains, les poètes, les romans…