Garçon devant un ordinateur.jpg
Hollie Little Pink Laptop.jpg
Communauté  • Livre d'or
Ce sont des enfants, des adolescents et des adultes qui écrivent les articles de Vikidia. Venez rédiger, enrichir par exemple un des 300 articles importants et encore trop courts !

Blockchain

« Blockchain » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

La blockchain ou chaîne de blocs est la technologie qui a permis le développement de la crypto-monnaie bitcoin en 2009. Dans une blockchain, il n'existe pas d'organisation centrale qui contrôle tout : ce sont des milliers d'ordinateurs qui vérifient les paiements simultanément. Ainsi elle est très sécurisée.

Après avoir permis la création de monnaies décentralisées, la blockchain a été utilisée pour effectuer des contrats intelligents (ou smart contract en anglais), c'est-à-dire que des programmes sécurisés qui tournent sur la blockchain et qui permettent d'effectuer des paiements automatiquement sous certaines conditions définies dans le programme.

Des développeurs envisagent aujourd'hui (en 2018) qu'il sera possible de faire tourner des applications entières sur des blockchains.

Fonctionnement des blockchains[modifier | modifier le wikicode]

La blockchain, telle que proposée par son inventeur Satoshi Nakamoto, est le mécanisme qui permet d'empêcher que les échanges de la monnaie ne puissent être modifiés une fois le paiement effectué. C'est un fonctionnement décentralisé, c'est-à-dire sans aucun serveur ni autorité centrale capable de tout contrôler.

La chaîne de blocs de transactions la plus longue est la bonne[modifier | modifier le wikicode]

Sur le dessin, chaque carré (bloc) représente des paiements, commençant par les plus anciens en bas. Les paiements considérés valides sont ceux de la chaîne la plus longue (en noir), car elle a été approuvée par plus de mineurs.

Il existe deux principaux mécanismes de validation des transactions dans la blockchain :

  • la preuve de travail (proof of work en anglais), c'est-à-dire que les mineurs qui vérifient les transactions doivent résoudre des calculs complexes.
  • la preuve d'enjeu ou de possession (proof of stake en anglais), c'est-à-dire que les mineurs qui vérifient les transactions de prouver qu'ils possèdent la monnaie échangée.

Blockchain avec preuve de travail[modifier | modifier le wikicode]

La solidité de la blockchain repose sur un calcul difficile à effectuer pour valider les transactions. L'ordinateur de la personne qui réalise ce calcul le plus rapidement gagne une récompense à chaque bloc de transactions. Les nouveaux blocs valident également les blocs précédents et l'ensemble de la chaîne. C'est la chaîne la plus longue (celle où les ordinateurs ont été les plus rapides) qui est considérée comme la bonne. Ainsi, si on veut retirer une transaction passée, il faut être plus rapide que l'ensemble des autres mineurs. Dans les faits, cela correspond à avoir plus de 50% de la capacité de calcul de l'ensemble des ordinateurs qui participent, et nettement plus pour remonter dans le temps. Pour des monnaies comme le bitcoin, cette puissance de calcul est colossale (se compte en milliards de dollars1). D'ailleurs, il serait plus intéressant financièrement pour quelqu'un avec cette puissance de l'utiliser comme les autres mineurs que de retirer des transactions. C'est ce qui fait la sécurité des blockchains qui fonctionnent par preuve de travail.

Les blockchains par preuve de travail ont l'inconvénient de consommer beaucoup de ressources et d'électricité. En effet, pour être sécurisée, les ordinateurs doivent être très nombreux à effectuer les calculs de vérifications, et ils consomment énormément d'électricité. On estime en novembre 2017 que la blockchain du bitcoin consomme plus d'électricité que 26 pays !

Blockchain avec preuve d'enjeu (proof of stake)[modifier | modifier le wikicode]

Ensuite, la blockchain avec preuve d'enjeu a été imaginée pour résoudre les problèmes de frais de transaction élevés et de consommation d'électricité de la blockchain par preuve de travail.

La blockchain par preuve d'enjeu demande simplement aux mineurs qui vérifient les transactions de prouver qu'ils possèdent la monnaie en question. Pour éviter que cela soit le plus riche qui ait toujours raison, des mécanismes variés ont été développés, comme un système supplémentaire de vote ou de désignation aléatoire. Ils ont parfois des faiblesses car il ne doit pas y avoir de possibilité qu'un unique utilisateur puisse valider seul la transaction.

Un exemple récent appelé preuve d'enjeu déléguée ou DPOS (delegated proof of stake) permet aux personnes qui possèdent la monnaie d'élire un groupe de mineurs sensés vérifier les transactions. Ils sont ensuite surveillés de près et peuvent être renvoyés immédiatement s'ils ne sont pas suffisamment sérieux...

Les usages de la blockchain[modifier | modifier le wikicode]

Le premier usage de la blockchain a été d'obtenir une monnaie que personne ne peut contrôler entièrement, et dont les transactions ne peuvent jamais être effacées.

Ensuite, cette technologie a donné des idées à d'autres usages.

Ainsi, une monnaie comme l'Ethereum a permis de réaliser des programmes sur la blockchain de manière automatique, les contrats intelligents. C'est-à-dire qu'en fonction de différents événements, des programmes peuvent payer automatiquement. Un exemple est par exemple une assurance de retard de vol qui rembourse automatiquement les passagers dès l'annonce du retard.

Un autre exemple serait la réalisation d'un cadastre (plan qui indique à qui appartient telle ou telle parcelle de terrain) où les parcelles seraient échangées comme une monnaie.

D'autres ont fait des systèmes de paris en ligne sécurisés par la blockchain, d'autres imaginent des paiements d'électricité directement du producteur au consommateur.

C'est aujourd'hui, en 2018, encore très jeune et ces applications ne sont pas répandues auprès du grand public... Peut-être à l'avenir ?

Exemples de blockchains[modifier | modifier le wikicode]

  • Bitcoin, la première à s'être lancée, et la plus connue.
  • Litecoin, qui l'a copiée ensuite.
  • Dodgecoin, qui a la particularité de s'être montée sur une blague avec un petit chien comme effigie. Elle a pourtant continuer à exister ensuite.
  • Ethereum, qui a popularisé les contrats intelligents (smart contrats) sur la blockchain
  • EOS.io, Cardano qui tentent de résoudre les problèmes de croissance et de frais de transactions du bitcoin.
  • Il en existe de nombreuses autres, et certaines ont été de véritables arnaques : leurs fondateurs ont levé de l'argent pour la développer et sont finalement partis avec en l'abandonnant.

Références[modifier | modifier le wikicode]

Portail de l'économie —  Tous les articles sur l'économie.
Internet. Portail Internet —  Tous les articles sur Internet, son histoire, le web, les sites internet et le réseau.