Garçon devant un ordinateur.jpg
Hollie Little Pink Laptop.jpg
la cabane  • le Livre d'or
Les articles de Vikidia sont écrits et corrigés par des enfants, des adolescents et des adultes. On cherche de nouveaux rédacteurs !

Bleu russe

« Bleu russe » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Bleu russe
Bleu russe bleu
Bleu russe bleu
Région Russie Russie ou pourtour méditerranéen (controversé)
Taille Moyenne
Poids 2,5 à 4,8 kg
Poil Court et épais
Robe Bleue (la plus courante), noire ou blanche
Tête En triangle arrondi
Yeux En noix, grands, verts
Oreilles Grandes, légèrement arrondies et relativement verticales
Queue Longue
Fédérations LOOF, CFA, ACF, ACFA, TICA, FIFé, WCF
voir modèle • modifier


Le bleu russe est une race de chat à poil court où il faut faire preuve d'une grande prudence sur ses origines. En effet, ses origines sont très controversées et les hypothèses les plus probables sont qu'il vient de Russie ou du pourtour méditerranéen. Il a gardé de la première hypothèse son nom. Ce chat de taille moyenne est caractérisé par son poil court et épais, sa silhouette fine et ses yeux verts.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Origines[modifier | modifier le wikicode]

Elles sont très controversées. Certains affirment qu'elle est une race naturelle qui vient d'Europe - plus particulièrement la Russie -, d'autres pensent qu'elle vient du pourtour méditerranéen1. Selon une théorie, le premier bleu russe aurait été importé en Grande-Bretagne à bord d'un cargo du port d'Arkhangelsk, endroit où les longs hivers auraient obligés les chats à développer une fourrure épaisse et pelucheuse, efficace contre le froid2, ce qui lui vaudra d'être piégé pour cette fourrure3. Il fut alors surnommé « archange bleu » à cause du nom de son potentiel lieu d'origine et de sa couleur. Ce chat fit sa première apparition en exposition féline, au Crystal Palace de Londres, en 18713 sous les noms « archange bleu » et « blue foreign » (référence au nom de sa silhouette)3. Selon une autre théorie, ce chat viendrait du bassin méditerranéen voire même d'Espagne, ce qui lui a valu les surnoms « Chat de Malte » et « Chat espagnol bleu »4.

Développement de la race[modifier | modifier le wikicode]

Alors que la race était encore appelée « bleu à poil court », ce sujet de 1902 a gagné le premier prix à chaque exposition féline à laquelle il a participé.

À la fin du XIXe siècle, une éleveuse anglaise importa un couple en Angleterre. Les descendants de ce couple furent mariés avec des british shorthair et d'autres chats bleus ce qui modifia radicalement son apparence, et ces nouveaux chats furent alors appelés par le nom vague « Bleus à poil court »1. Bien que des bleus russes aient été importés aux États-Unis dès les années 1900, ce n'est qu'après la Seconde Guerre mondiale que l'on commencera à produire des bleus russes argentés aux yeux verts comme c'est le cas actuellement2, sauvant la race de l'extinction en croisant les derniers individus avec des siamois. En 1912, le bleu russe obtient une catégorie dédiée dans les championnats et les éleveurs commencent à développer le physique du bleu russe actuellement rencontré2. Dans les années 1960, moment où la race reprit un style plus authentique, celle-ci gagne en popularité et devient un favori des expositions félines et des particuliers2.

Lors des années 1970, des éleveurs russes émigrés en Australie croisèrent un bleu russe avec un sibérien blanc et obtinrent des russes blancs. Ils obtinrent aussi des russes noirs car le blanc masque toutes les autres couleurs3. Aujourd'hui, certaines fédérations, LOOF compris, reconnaissent les trois couleurs.

Le premier bleu russe a été importé en France en 1978 par Marie Aillaud, mais ce n'est qu'en 1995 qu'on a commencé à parler du bleu russe en France grâce à des passionnés qui ont créé un club de race afin de la faire connaître du grand public. Depuis 2004, on ne parle plus seulement du bleu russe mais aussi de ses variétés de couleurs le russe noir et le russe blanc et de sa variante à poil mi-long le nebelung. Alors, lors de la refonte des standards effectuée par le LOOF en 2007, celle-ci réunit les trois variétés de couleur en une seule race : le russe4. De plus, elle inclut le nebelung dans la même fiche de standard.

Popularité[modifier | modifier le wikicode]

Cette race reste rare et pas très populaire en France, à cause du pullulement des chartreux et des british shorthair bleus. Elle est plus appréciée au Royaume-Uni.

Année LOOF5 GCCF6,7
Inscriptions Rang Inscriptions Rang
2007 152 15e 317 16e
2011 164 19e 396 12e

Standards[modifier | modifier le wikicode]

Corps[modifier | modifier le wikicode]

Le corps de format foreign est long et élégant. Son corps, bien musclé, n'a aucune lourdeur et peut paraître plus robuste que ce qu'il est en réalité, à cause de la densité de la fourrure (surtout chez le nebelung). L'ossature est fine et la musculature puissante3. L'encolure est longue, élégante8 et fine3 mais paraît plus large et lourde à cause de l'épaisse fourrure.

Les pattes sont longues et fines et en proportion avec le corps, avec une ossature fine. Les petits pieds doivent être ovales selon l'ACF8, mais le LOOF veut conserver quelque rondeur9. La queue est assez longue, bien qu'en proportion avec le corps10. L'extrémité de cette queue est effilée.

Tête[modifier | modifier le wikicode]

Un bleu russe âgé de trois ans en exposition féline à Moscou.

La tête est en triangle arrondi. Au niveau des yeux la tête est très large. Le menton est modérément massif et est perpendiculaire au bout du nez ainsi qu'à l'encolure10. Le museau est assez court et n'a pas de cassure. Les coins relevés de sa bouche lui donnent une impression souriante.

Les yeux sont en forme de noix et assez bien espacés. Ils sont vert intense chez les adultes, mais une tendance jaune-vert est tolérée chez les chatons9. Les oreilles sont aussi hautes que larges à la base. Elles ont des poils courts à l'extérieur, et des poils plus longs dans la surface intérieure9. Leurs sommets sont plus pointus qu'arrondis10.

Robe et fourrure[modifier | modifier le wikicode]

La fourrure est courte, dense et uniforme. Le poil est doux, fin avec un sous-poil assez important. Seuls le bleu, le noir et le blanc sont reconnus par le LOOF.

La plus courante des robes est le bleu. Cette robe d'un bleu uniforme et lumineux se voit préférer les tonalités claires9. L'extrémité des poils extérieurs est argentée, ce qui donne à la fourrure cet aspect brillant si réputé, comme si on avait mis de l'argent dessus9. La truffe est gris foncé comme le charbon et les coussinets lilas foncé9.

La robe blanche possède des traits argentés. La truffe est rose et les coussinets... aussi. La dernière robe est noir de jais tout au long du poil, jusqu'à la racine. La truffe et les coussinets sont noirs ou brun foncé.

Caractère[modifier | modifier le wikicode]

Le bleu russe a une personnalité très marquée. Ce chat sensible et très intelligent se montre très câlin envers son maître, cependant il est prudent avec les étrangers1. Ce chat joueur reste cependant discret et ses miaulements sont mélodieux. Bien que sociable avec les autres animaux, ce chat éprouve une certaine désaffection envers le bruit et les enfants et préfère vivre dans une famille calme4. Ces traits de caractère restent cependant individuels et fonction de l'histoire de chaque chat.

Élevage[modifier | modifier le wikicode]

Acquérir un bleu russe[modifier | modifier le wikicode]

La France compte 128 éleveurs de bleus russes depuis 2003, bien que seuls 44 d'entre eux aient déclaré une portée au cours des deux dernières années.
Le prix moyen d'un bleu russe tourne autour de 1 100 euros11.

Reproduction[modifier | modifier le wikicode]

Une portée de bleus russes.

Les portées sont en moyenne de trois à quatre chatons selon les statistiques du LOOF, et la mère surveille de près son intrépide portée1. Sur les 40 mâles reproducteurs enregistrés au LOOF, seuls 10 d'entre eux contribuent à la moitié des naissances12.

Entretien[modifier | modifier le wikicode]

L'entretien d'un bleu russe est assez simple. Ce chat robuste n'a pas besoin de régime particulier1. Pour conserver toute sa splendeur, sa fourrure doit être brossée puis lissée avec une peau de chamois, tout cela à fréquence hebdomadaire.

Santé[modifier | modifier le wikicode]

Le bleu russe est un chat robuste et n'a pas de problème de santé particulier. Il faut juste rappeler que les chatons ne seront parfaitement préparés au changement d'environnement et de maître qu'à partir de 70 jours, car ils doivent être sevrés par leur mère et vivre leurs premières vaccinations auprès d'elle13.

Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3 et 1,4 Christiane Sacase, Les chats, Solar, coll. « Guide vert », février 1994, 256 p. (ISBN 2-263-00073-9), « Bleu russe » (fr)
  2. 2,0, 2,1, 2,2 et 2,3 « Le Bleu Russe », Cat Fanciers' Association (consulté le 14 novembre 2015)
  3. 3,0, 3,1, 3,2, 3,3, 3,4 et 3,5 « Russe et Nebelung », Livre officiel des origines félines (consulté le 14 novembre 2015)
  4. 4,0, 4,1 et 4,2 « Bleu russe », Wikipédia (consulté le 14 novembre 2015)
  5. Chiffres du LOOF 2003-2014
  6. Chiffres du GCCF 2006-2010
  7. Chiffres du GCCF 2012
  8. 8,0 et 8,1 « Russian », Australian Cat Federation (consulté le 16 novembre 2015)
  9. 9,0, 9,1, 9,2, 9,3, 9,4 et 9,5 Standard Russe et Nebelung, Livre officiel des origines félines (consulté le 16 novembre 2015)
  10. 10,0, 10,1 et 10,2 Liste des standards CFA, page 99 « Russian Blue », Cat Fanciers' Association (consulté le 16 novembre 2015)
  11. Fiche sur paradis-des-chats.com
  12. Statistiques LOOF, Livre officiel des origines félines (consulté le 16 novembre 2015)
  13. Chat Bleu russe : chat et chaton. Russe, Wamiz (consulté le 17 novembre 2015)

Annexes[modifier | modifier le wikicode]

Articles connexes[modifier | modifier le wikicode]

Liens externes[modifier | modifier le wikicode]

Standards[modifier | modifier le wikicode]

Bibliographie[modifier | modifier le wikicode]

  • Christiane Sacase, Les Chats, Solar, coll. « Guide vert », ‎ février 1994 (ISBN 2-263-00073-9) Document utilisé pour la rédaction de l’article
Article mis en lumière la semaine du 9 janvier 2017.
Nuvola apps kugar.svg Portail des félins - Tous les articles sur les félins.