Blanche-Neige

« Blanche-Neige » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Blanche-Neige est un conte populaire. Les frères Grimm en ont écrit la version la plus célèbre en 18121, mais il en existe d'autres. Le conte a été plusieurs fois adapté au cinéma, notamment en 1937 par Walt Disney1.

Résumé de la version des Frères Grimm[modifier | modifier le wikicode]

Un jour, en hiver, une reine qui n'a pas d'enfants se pique le doigt en cousant devant sa fenêtre. Elle découvre que le mélange de couleurs entre le cadre en bois d'ébène de la fenêtre, la neige sur le rebord et le sang qui coule de sa plaie est magnifique. Elle souhaite alors avoir une petite fille aux cheveux noirs comme l'ébène, aux lèvres rouges comme le sang et à la peau blanche comme la neige.
Peu de temps après, elle met au monde une petite fille, qui a la peau blanche, les lèvres rouges et les cheveux noirs. On l'appelle « Blanche-Neige ». Mais malheureusement, la reine meurt le jour de sa naissance.

Un an plus tard, le roi, père de l'enfant, se remarie avec une femme belle et jalouse. Tous les jours, cette femme se regarde dans son miroir magique et lui demande de dire qui est la plus belle de toutes. Mais Blanche-Neige grandit et devient de plus en plus belle. Un beau jour, le miroir dit à la nouvelle reine que sa belle-fille est plus belle qu'elle.
Folle de rage, elle demande à un de ses gardes d'emmener la princesse dans la forêt et de l'éliminer. Mais quand il doit le faire, le garde a pitié d'elle et l'abandonne dans la forêt.

Perdue, Blanche-Neige marche dans les bois. Elle finit par trouver une maisonnette et entre se reposer. Les habitants de la maison, sept nains, rentrent chez eux et la trouvent. Elle leur raconte son histoire et ils acceptent qu'elle reste chez eux à condition qu'elle s'occupe de la maison en leur absence.
Mais bientôt, la reine apprend par son miroir que la jolie princesse est encore en vie et toujours plus belle qu'elle.
Elle se déguise en marchande et se rend chez les nains pour vendre un corset à sa belle-fille. Lorsqu'elle le lace, la jeune fille étouffe et perd connaissance. Mais les nains arrivent et la sauvent.
Plus tard, la reine revient, déguisée en marchande de peignes. Blanche-Neige accepte d'entrebâiller la porte pour acheter un peigne, mais lorsqu'elle l'essaye, elle s'évanouit. Heureusement, les nains reviennent à temps et lui enlèvent le peigne empoisonné. Blanche-Neige est sauvée pour la deuxième fois.
La reine se déguise une dernière fois, et se présente à la jeune princesse comme une vieille marchande de pommes. La jeune fille n'ose rien acheter, mais la marchande la convainc en coupant une de ses pommes en deux et en mordant dans une moitié.
Rassurée, Blanche-Neige mord dans l'autre moitié, que la reine a empoisonnée, et tombe raide morte. Les nains reviennent et ne peuvent la sauver. Ils pleurent sa mort avant de la placer dans un cercueil de verre.

Plus tard, un prince arrive et demande aux nains de prendre le cercueil car il trouve la princesse ravissante. Pendant le voyage, le cercueil tombe et le morceau de pomme sort de la gorge de Blanche-Neige. Elle se réveille et rencontre le prince. Ils tombent amoureux, et se marient.

À la réception de mariage, la reine arrive. Elle ne sait pas qui est la nouvelle reine. En punition de tout le mal qu'elle a fait à Blanche-Neige, on la force à porter des souliers de fer rougis au feu et à danser avec jusqu'à ce que mort s'ensuive.

Adaptations[modifier | modifier le wikicode]

Séries télévisées[modifier | modifier le wikicode]

  • La Légende de Blanche-Neige, série italo-japonaise
  • The Charmings (1987), série américaine

Films[modifier | modifier le wikicode]

  • Blanche-Neige et les Sept Nains, de Walt Disney Pictures (1937)1
  • Blanche-Neige, le plus horrible des contes, de Tom Engelman (1997)
  • Blanche-Neige, de João César Monteiro (2000)
  • Snow-White, The Fairest of Them All, téléfilm américain avec Kristin Kreuk (2001)

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Lien externe[modifier | modifier le wikicode]

Référence[modifier | modifier le wikicode]

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 « Blanche-Neige ». Larousse super major. (ISBN 2035321662)
Portail de la littérature —  Tous les écrivains, les poètes, les romans…