Bergen-Belsen

« Bergen-Belsen » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Mémorial dans le camp

Bergen-Belsen est un camp de concentration allemand situé entre Hambourg et Hanovre, dans le nord de l'Allemagne qui a fonctionné entre avril 1943 et avril 1945. Il a fait près de 50 000 victimes1.

Genèse[modifier | modifier le wikicode]

Dans un premier temps, Bergen-Belsen à été un camp de prisonniers depuis la Première Guerre mondiale (1914-1918) jusqu'en 1941.

Dans un deuxième temps, durant la Seconde Guerre mondiale (1939-1945), ce camp sera destiné à construire des baraquements pour des prisonniers Français.

Dans un troisième temps, à partir de 1942, Bergen-Belsen deviendra un camp de concentration à la disposition de S.S → membre des milices paramilitaires d'Hitler.2

Fonction du camp[modifier | modifier le wikicode]

Ce camp de concentration reçoit notamment des Juifs possédant la double nationalité ou qui sont citoyens d'un pays neutre. Ils sont généralement destinés à être échangés contre des prisonniers allemands.

Les premiers prisonniers arrivèrent au printemps 1943. Il s'agit aussi d'un "camp de repos" pour les détenus des autres camps de concentration qui sont en incapacité de travailler à cause de la fatigue ou de leur âge.

Le premier convoi est en provenance de Pora, le 27 mars 1944, contenant 1000 déportés dont 200 Français.

A la fin de cette guerre désastreuse, en avril 1945, c'est ici que sont emmenés de nombreux convois de déportés comme celui d'Auschwitz, de Buchenwald ou encore de Dachau, où ces derniers trouvèrent la mort dans d'affreuses conditions :

exemple de prisonniers de guerre
  • la faim
  • la soif
  • maladie (notamment le typhus3)

Après la libération[modifier | modifier le wikicode]

Il est découvert le 15 avril 1945 par les Britanniques. A leur arrivée, ils ont trouver un étendue indénombrable de cadavres... Dans les semaines qui suivent l’entrée des Britanniques, 14 000 nouveaux décès sont enregistrés. Sur 30 000 Juifs survivants, en majorité polonais, 10 000 meurent lors de ces mêmes semaines. Ils vont tout de même essayer de reprendre leur destin en main, malgré les cicatrices morales et physiques que cette guerre leur à laissé.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Pour compléter sur ce sujet[modifier | modifier le wikicode]

Icone chateau.png Portail de l'Histoire —  Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.
Reichsadler Deutsches Reich (1935–1945).svg Portail du nazisme - Tous les articles concernant le nazisme.
Portail de la mort - Tous les articles sur la mort.