Bateau viking

« Bateau viking » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Reconstitution d'un bateau viking.

Les bateaux vikings, souvent appelés drakkars, sont des bateaux à fond plat que les Vikings utilisaient pour traverser les mers et les océans, ainsi que pour remonter les fleuves, grâce à leur faible tirant d'eau. Contrairement à la plupart des bateaux du Moyen Âge, ils possédaient une quille.

Tableau d'un bateau navigant près du Groenland.

Comment les nommer ?[modifier | modifier le wikicode]

Le terme très répandu de drakkar, formé sur le suédois drake « dragon », auquel un deuxième k a été rajouté pour plus d'exotisme, est erroné. Les Vikings les appelaient des langskip, des snekkjur (snekkja au singulier) ou des knerri (knörr au singulier), selon leur taille.

Historique[modifier | modifier le wikicode]

Les premiers bateaux des ancêtres des Vikings étaient des pirogues en tronc d'arbre, puis des barques. Vers 650, ils ajoutèrent une voile. Cette « nouveauté » les obligea à doter leurs navires d'une quille, de manière à fixer le mât et réduire la dérive. Les premiers vestiges de ce type de navire remontent aux années 860.

Caractéristiques[modifier | modifier le wikicode]

Types de bateaux[modifier | modifier le wikicode]

Le bateau le plus typique est le langskip (long bateau) appelé ainsi du fait qu'il est assez fin et long (7 fois plus long que large).

Pour le transport de marchandises, les Vikings disposaient d'un autre type de navire (le knarr) plus court et plus large que le drakkar et sans rame. Certains d'entre eux pouvaient transporter 400 tonnes de charge utile.

Matériaux[modifier | modifier le wikicode]

Les matériaux de construction étaient le chêne (surtout au Danemark) ou en pin (surtout en Norvège). Souvent la coque était en frêne. Le sapin, le bouleau ou l'érable étaient utilisés pour l'accastillage.

Les planches de la coque se recouvrent en partie (bordage à clin). Les rivets qui les maintiennent en place sont souvent en fer.

La voile est généralement en feutre, mais dans les bateaux de prestige elle est en lin.

Les bateaux vikings n'avaient pas de pont (dans le domaine des bateaux, le pont est un plancher au dessus de la coque).

Le drakkar pouvait atteindre une vingtaine de mètres de long et environ 5,30 m de large. La hauteur de la coque est d'environ deux mètres (ce qui est très peu en cas de mer agitée). Les boucliers de l'équipage de marins-guerriers fixés sur les plats-bords permettaient une protection minimum contre les paquets de mer. Le tirant d'eau est très réduit (environ 0,9 m ce qui leur permet d'aborder partout).

En haute mer la propulsion est assurée par une grande voile carrée attachée à un mât de douze mètres. On mettait le mât, très lourd dans le trou de l'étambrai (pièce soutenant le mât à hauteur du pont) où il était maintenu en place par une éclisse de bois. Des bancs de nage (banc où s'assoie un rameur) pouvaient s'ouvrir, afin que les marins puissent entreposer leurs vêtements. L'équipage dormait dans des sacs en cuir abrités sous une bâche qui servait de protection contre les intempéries.

La figure de proue (quelquefois un bison ou un serpent mais le plus souvent un dragon) pouvait se démonter. Son effet terrifiant lui étant ainsi enlevé avant d'aborder un navire ou une terre amis.

Utilisations[modifier | modifier le wikicode]

Les vikings utilisaient leurs bateaux d'une part pour le transport, pour le commerce et parfois pour des razzias voire des expéditions guerrières.

L'une des caractéristiques de ces grands navires d'assez grande taille est leur disposition amphidrome, c'est-à-dire sans avant ni arrière : ils pouvaient donc avancer ou reculer avec la même facilité. Leur fond plat leur donnait accès aux eaux peu profondes : ils pouvaient donc remonter les fleuves et rivières pour aller faire affaire ou piller les villages à l'intérieur des terres.

C'est pour transporter la morue, très abondante dans la mer du Nord, et la rapporter chez eux en remontant les rivières que les Vikings ont inventé ces navires à fond plat, dont ils se sont ensuite servi comme bateaux de guerre.

Grâce à ces embarcations, les Vikings ont pu « visiter » les côtes de l'Europe et même faire la traversée de l'océan Atlantique jusqu'au Groenland et sur les rivages de l'Amérique du Nord à la fin du Xe siècle et au XIe siècle.

Ces bateaux avaient une dernière fonction : ils servaient aussi de tombes pour les chefs vikings : la tradition voulait qu'ils ne quittent jamais leur bateau après leur mort.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Répliques, musées[modifier | modifier le wikicode]

De nombreuses répliques de bateaux (wp) vikings ont été construites depuis la fin du XIXe siècle. Ces répliques sont construites par des gens passionnés, cela permet aussi de tester et de mieux connaitre les techniques de construction des vikings et leur navigation et enfin de voir ces bateaux en grandeur nature (plusieurs photos de cette page viennent de ces répliques).

En France, on peut voir notamment le Dreknor (wp) à Carentan dans la Manche et le Gungnir (wp) à Saint-Pierre-lès-Nemours en Seine-et-Marne.

Ailleurs, il y a le musée des navires vikings de Roskilde (wp) au Danemark et le musée des navires vikings d'Oslo (wp) en Norvège. Celui-ci abrite quatre grands navires ayant eu des fonctions de sépultures. Le navire trouvé près d'Oseberg, daté de 820, d'une ligne extrêmement pure, nous est parvenu pratiquement dans son intégralité.

Lien externe[modifier | modifier le wikicode]

Article mis en lumière la semaine du 20 juillet 2015.
Société paysanne au XIVe siècle.jpg Portail du Moyen Âge —  Tous les articles sur le Moyen Âge.
Portail de la mer —  Tous les articles sur la mer, et le monde maritime.
Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Bateau viking de Wikipédia.