Vikidia 128px.png
Logo-lilo.png
Communauté  • Livre d'or
Contribuer, diffuser, rejoindre l'association, faire des recherches, ou regarder une vidéo ; il existe de nombreuses façons de soutenir Vikidia.

Bataille de la Somme

« Bataille de la Somme » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Soldats britanniques à l'attaque en septembre 1916.

La bataille de la Somme est l'ensemble des combats qui se sont déroulés dans la région de la Somme de juillet à novembre 1916, pendant la Première Guerre mondiale. L'offensive franco-britannique était prévue pour juillet 1916, il s'agissait de percer le front allemand entre Bapaume et Péronne et d'atteindre Valenciennes-Maubeuge-Cambrai, nœuds des communications allemandes. La bataille de la Somme est sans aucun doute une des plus sanglantes de la Première Guerre mondiale.

Mais la gigantesque attaque surprise des Allemands sur Verdun en février, modifie les plans alliés. Les Français devaient être l'élément principal, mais ils sont désormais bloqués à Verdun. Aussi l'effort principal doit être fait par les Britanniques. Malheureusement ceux-ci ne disposent que de soldats nouvellement recrutés peu expérimentés, tout comme leurs officiers. Depuis 1915, les Allemands se sont puissamment retranchés dans le secteur (la région crayeuse étant favorable à des nombreux et gigantesques abris souterrains).

L'offensive de juillet a désormais aussi pour but d'alléger la pression allemande sur Verdun. Elle est dirigée par les généraux Foch et Douglas Haig. Si les français parviennent rapidement à progresser d'une dizaine de kilomètres, les Britanniques sont cloués sur place par la défense allemande non affaiblie par le formidable bombardement précédant l'attaque.

Les différentes actions offensives renouvelées jusqu'à la mi-novembre ne parviennent par à percer le front. Il y a eu 4 millions d'hommes qui ont participé à la bataille, par rotations des régiments. Les gains territoriaux sont médiocres, mais les pertes alliées et allemandes sont considérables (1 200 000 victimes ). C'est pendant cette bataille que les Britanniques utilisent pour la première fois les chars de combat.

La bataille de la Somme a également été l'objet d'un immense effort de propagande : les journalistes et les cinéastes encadrés par les militaires ont rendu compte des évènements avec plus ou moins de liberté. La bataille de la Somme a beaucoup marqué les Britanniques, en particulier les troupes venant des colonies et dominions , ainsi que les Allemands. L'impact est moindre pour les Français pour qui 1916 est l'année de Verdun.

La bataille[modifier | modifier le wikicode]

Carte de la bataille de la Somme.

La bataille a lieu de part et d'autre de la Somme entre Albert, Flers, Combles et Chaulnes. Les Allemands tiennent les hauteurs.

La préparation d'artillerie[modifier | modifier le wikicode]

La préparation d'artillerie devait durer cinq jours. Elle débute le 24 juin avec des tirs de réglage et de destruction ; à partir du 26 on déclenche un bombardement général et continu des lignes allemandes. Mais le 28, en raison du mauvais temps l'offensive est reportée de 48 heures . Il tombe les premiers jours une moyenne de cinq obus pour chaque soldat allemand. Les canons Franco-Britanniques ont tiré des obus qui éclataient quelques mètres au dessus du sol afin de projeter des billes de plomb. Ces derniers devaient détruire les barbelés allemands et exterminer les soldats ennemis.

La bataille[modifier | modifier le wikicode]

Exemple d'aménagement de tranchée par les Allemands dans le secteur de la Somme.

Le 1er juillet au matin, commence le bombardement final. À partir de 6 h 25, les tirs d'artillerie atteignent une cadence de 3 500 coups par minute, le bruit est si important qu'on l'entend jusqu'en Angleterre.

Les soldats de l'Entente pensaient qu'ils allaient découvrir des tranchées dévastées et remplis de cadavres, mais les tranchées allemandes étaient creusées à presque 10 mètres sous le sol car creusées dans une crevasse. Les Alliés se heurtent aux défenses allemandes encore solides et surtout échelonnées en profondeur. Le choc initial du 1er juillet, est désastreux pour les Britanniques, dont les soldats attaquaient en marchant au pas et non en courant, le commandement ayant peur que les soldats perdent le contact entre eux: 20 000 morts et 40 000 blessés ou disparus pour 320 000 soldats engagés. Les Canadiens venant de Terre-Neuve perdent 91 % de leurs effectifs. Les Allemand auraient perdu 6 000 hommes.

Les attaques de grignotage se succèdent en plusieurs vagues. Du 2 au 13 juillet, elles visent la seconde position allemande qui sera prise le 14. Les Allemands se sont repliés sur leur 3e position, où ils résisteront jusqu'en septembre.

Vu les destructions du champ de bataille, l'artillerie gênée dans des déplacements à du mal à suivre les mouvements de l'infanterie. L'utilisation massive des mitrailleuses et de l'artillerie limite les mouvements de l'infanterie.

Char et soldats britanniques en septembre 1916.

Le 15 septembre 1916 commence la "seconde bataille de la Somme". Les Britanniques y engagent les chars Mark I , mais peu mobiles ces chars subissent des pertes énormes (50% en septembre 1916). La 3e ligne allemande est prise d'assaut le 25 septembre. Mais une 4e ligne allemande est déjà opérationnelle et deux autres lignes sont en cours de réalisation. Les Alliés butent sur la prise de la 4e ligne à sept reprises entre le 7 octobre et fin novembre.

Ce qui reste d'une tranchée allemande en septembre 1916.

Les intempéries de l'automne obligent à suspendre les opérations. La bataille cesse fin novembre. Les différents assauts franco-britanniques se sont continuellement brisés sur la série de murailles adverses. Ces opérations se caractérisent par des pertes humaines sans précédent, comparables à celles de Verdun.

Bilan[modifier | modifier le wikicode]

On compte 1 200 000 morts, blessés et disparus dont 500 000 Britanniques, 200 000 Français et 500 000 Allemands. Les unités se sont succédé sur le terrain en cinq mois de combats : 1,5 million d'Allemands, 2,5 millions de Britanniques et Français ont participé à la bataille.

Portail de la Première Guerre mondiale —  Tous les articles concernant la Guerre de 1914-1918.