Bataille de Jéricho

« Bataille de Jéricho » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
La prise de Jéricho, miniature de Jean Fouquet (XVe siècle).

D'après la Bible, les Israélites voulant entrer en Canaan (La "Terre promise") doivent s'emparer de la ville de Jéricho. Les recherches archéologiques montrent que la ville de Jéricho n'existait plus au moment où la Bible situe la bataille. Le récit est donc symbolique.

La bataille de Jéricho d'après la Bible[modifier | modifier le wikicode]

Aux Israélites, Dieu avait promis Canaan, un pays de lait et de miel. C'est « la terre promise ». Josué était leur chef. Mais voilà, le pays était déjà occupé. À l'entrée se trouvait la ville de Jéricho, une ville stratégique entourée de remparts énormes. Josué y envoya d'abord deux espions qui furent cachés par Rahab, une prostituée. Elle crut que leur Dieu est le seul vrai Dieu et les fit échapper au bout d'une corde, le long de la muraille.

Dieu dit aux Israélites de faire le tour de la ville pendant sept jours, le septième en poussant des cris. Les murs s'écrouleraient d'eux-mêmes. Ce qui arriva. La ville fut prise et les Israélites, sur l'ordre de Dieu, durent Lui consacrer tous les habitants en les tuant par l'épée. Seuls, Rahab, sa famille et ses biens furent sauvés. Un fil rouge mis à sa fenêtre selon les indications des espions était le signe de sa conversion.

Portail des religions —  Fêtes religieuses, textes sacrés, fondateurs des religions...