Garçon devant un ordinateur.jpg
Hollie Little Pink Laptop.jpg
les articles à compléter  • le Livre d'or
Ce sont des enfants, des adolescents et des adultes qui écrivent et qui font la maintenance de Vikidia. Participez vous aussi !

Bastille (Paris)

« Bastille (Paris) » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
La Bastille et la porte Saint-Antoine, vers 1715

La Bastille aussi appelée Bastille Saint-Antoine était une ancienne forteresse parisienne située sur l'emplacement de l’actuelle place de la Bastille. La Bastille a été construite sous le règne de Charles V. Elle fut utilisée occasionnellement comme prison dès le règne de Louis XI.

La prise d'assaut le 14 juillet 1789, restée sous le nom de prise de la Bastille, est devenue le symbole du début de la Révolution française et de la liberté républicaine. La vieille forteresse a laissé son nom à la place de la Bastille et à l'opéra Bastille.

La Bastille forteresse[modifier | modifier le wikicode]

Vue de la façade Est de la Bastille

La Bastille était une forteresse médiévale, bâtie sous le règne de Charles V, de 1370 à 1383. Le roi la fit construire afin d'avoir un refuge sûr près de son palais, à l'époque l'hôtel Saint-Paul qui n'était pas fortifié. La nouvelle construction s'appelait le « chastel Saint-Antoine » vite dénommé « Bastille » par les Parisiens. Elle était destinée à défendre la porte Saint-Antoine et les remparts de l’est de Paris, appelés enceinte de Charles V. La construction fut assurée grâce à la main-d'œuvre fournie par les vagabonds de Paris qui furent contraints de travailler sur le chantier.

La Bastille avait une longueur de 66 mètres et une largeur de 34 mètres. Les huit tours, qui atteignaient une hauteur de 24 mètres, se nommaient tours du Coin, de la Chapelle, du Trésor, du Comté, de la Bertaudière, de la Basinière, du Puits et de la Liberté. Les fossés étaient alimentés par les eaux de la Seine. La construction de la Bastille est contemporaine de celle du donjon de Vincennes.

La Bastille joua surtout un rôle dans les guerres civiles entre Français. Elle fut sept fois assiégées par les rebelles ou bien par les troupes royales et se rendit six fois sans résistance. Ainsi en 1652, pendant la Fronde, la « Grande Mademoiselle », la cousine germaine du roi Louis XIV, permet au prince de Condé de se réfugier dans la forteresse et fait tirer au canon sur les soldats royaux de Turenne qui poursuivait le prince rebelle.

La Bastille prison[modifier | modifier le wikicode]

La Bastille fut très vite convertie en prison d’État et entrepôt d'armes, rôle qu'elle conserva durant tout l'Ancien Régime. Les « embastillés » étaient victimes de lettre de cachet émise par le roi, souvent à la demande des familles désireuses de mettre à l'abri des jeunes gens turbulents. Des personnalités comme Voltaire, Bernard Palissy et l'Homme au masque de fer, Mirabeau (entre autres) y ont été emprisonnées. L'aventurier Latude y séjourne pendant 28 ans et parvient à s'en évader trois fois.

La vie d'une grande partie des prisonniers de la Bastille était relativement confortable (ils pouvaient moyennant finance se faire livre des plats provenant de traiteurs parisiens).

À partir de 1784, les lettres de cachet royales étant supprimées, la Bastille se vide. En juillet 1789, il n'y avait plus que sept prisonniers (dont deux étaient des fous). À la même date le gouverneur de la forteresse, le marquis de Launay, commandait une garnison composée de 32 gardes suisses et 82 soldats invalides, tous seront massacrés pendant la prise de la forteresse.

Démolition et remplacement[modifier | modifier le wikicode]

La fontaine de la Régénération ou fontaine d'Isis, érigée en 1793 après la démolition de la Bastille.

La prise de la Bastille, le 14 juillet 1789, fut bientôt suivie de la démolition du bâtiment, menée tambour battant, dans les mois qui suivirent. L'entrepreneur Palloy embaucha près de 800 ouvriers démolisseurs. Dans une partie des pierres récupérées, on sculpta 83 Bastilles en miniature. Elles furent envoyées dans les 83 départements de l'époque, afin de célébrer la victoire sur le « despotisme ». Dès 1790, l'emplacement de l'ancienne forteresse est dégagé.

En 1792, on décida que l’emplacement de la Bastille formerait une « place de la Liberté », où serait élevée une colonne. Une fontaine de style égyptienne, dite fontaine de la Régénération ou fontaine d'Isis, fut installée en 1793.

Du 9 au 14 juin 1794, la guillotine fut installée sur la place, appelée désormais place Antoine, avant d'être transférée sur la place du Trône-Renversé (actuellement, place de la Nation). Soixante-quinze personnes y furent décapitées durant ces quelques jours.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Portail de Paris — Tous les articles concernant Paris et sa banlieue.
Icone chateau.png Portail de l'Histoire —  Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.